Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Kamelot, Vanishing Point, Lyra's Legacy
- Membre : Pathosray, Fairyland, Edenbridge
- Style + Membre : Visions Of Atlantis, Phantasma
 

 Site Officiel (229)
 Reverbnation (160)
 Chaîne Youtube (170)

SERENITY - War Of Ages (2013)
Par JEFF KANJI le 30 Janvier 2016          Consultée 1685 fois

Il est surprenant de constater que malgré la très grande qualité de ses deuxième et troisième albums, SERENITY ne soit pas encore devenu une référence dans le cœur des amateurs de Metal Symphonique. La voix enchanteresse de Georg Neuhauser, cousine de celle de Tony Kakko, des compositions fort bien troussées, quelques mélodies particulièrement entêtantes et une approche des textes originale, il y a pourtant a priori tout pour que ça marche.

En attendant, même si "Death & Legacy" s'est fait remarquer par la critique, les yeux restent rivés sur NIGHTWISH, EPICA et WITHIN TEMPTATION, le trio qui s'est fait l'apôtre du style... Il y a quinze ans... La seconde génération, bien loin de se contenter d'aligner les clones des trois groupes suscités a du vocabulaire et si ce n'était pas gagné d'avance, des formations comme DELAIN ont réussi à se faire leur place. Et SERENITY avec un album de la trempe de "War Of Ages" ne peut que prétendre au même statut… Et entre nous (c'est peut-être de là que vient le souci) une référence du Metal Symphonique avec une voix masculine ça ferait du bien.

En choisissant de faire appel à Seth Anton Siro, qui avait déjà réalisé l'artwork énigmatique de "Words Untold & Dreams Unlived", le groupe a opté pour la grande classe. Cette comtesse Bathóry dissimulée derrière un masque vénitien accroche l'œil instantanément. Et d'accroche, parlons-en ! SERENITY a décidé d'accélérer la marche en avant et de plonger dans le Power Symphonique de façon bien plus franche sur "War Of Ages". En individualisant bien ses morceaux et en s'offrant les services de la frenchie Clémentine Delauney (WHYZDOM), SERENITY a encore ajouté une corde à son arc. Si le choix peut paraître aujourd'hui aussi bien vu que discutable, après la fin de la collaboration de la nouvelle chanteuse de VISIONS OF ATLANTIS et choriste de luxe sur les récents opus de MYRATH et MELTED SPACE, toujours est-il que la place accordée au chant féminin et bien plus importante que par le passé sur ce quatrième album. Clemi s'offre même de beaux passages en solo (sur "Age Of Glory") où elle démontre que son intégration au line-up est loin d''être usurpée.

Après, SERENITY reste avant tout un groupe à voix masculine, et le sémillant Georg Neuhauser reste omniprésent, et sans se surpasser, il offre une nouvelle fois une prestation vocale sans faille sur les mélodies concoctées en trio avec Thomas Buchberger et Mario Hirzinger qui sont d'une efficacité sans faille. Même quand le groupe va emprunter la célèbre chanson d'Henry VIII ("Pastime With Good Company") sur "Legacy Of Tudors" il la contrebalance par un refrain à couper le souffle et une énergie de tous les instants, pour l'un des plus gros cartons de l'album avec "The Art Of War", "Age Of Glory" et la subtile "Symphony For The Quiet" dans laquelle Georg se glisse dans la peau d'un Ludwig Van Beethoven qui a perdu l'ouïe.

Encore une fois, aucun mauvais titre sur ce nouvel album, même si "The Matricide" pourtant considéré par le groupe comme une de ses pièces maîtresses ne m'a pas marqué plus que ça (si ce n'est pour ses ingénieuses orchestrations) et "Tannenberg" me semblent un poil en-dessous. En tout état de cause, "War Of Ages" me semble le meilleur album pour découvrir SERENITY car sa personnalité y est exacerbée, sa musicalité autant affirmée que maîtrisée et la production est de très haut niveau, la section Metal n'ayant jamais sonné aussi puissante et moderne. Et encore bravo à notre Clémentine nationale pour avoir su se faire une place auprès de ces musiciens de grand talent !

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JEFF KANJI :


SERENITY
Death & Legacy (2011)
Les poches pleines d'idées




EPICA
The Quantum Enigma (2014)
Faux-pas balayé d'un revers de main

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Andreas Schipflinger (batterie)
- Mario Hirzinger (claviers, chœurs)
- Thomas Buchberger (guitare, chœurs)
- Fabio D'amore (basse, chœurs)
- Georg Neuhauser (chant)
- Clémentine Delauney (chant)
- -
- Oliver Phillips (claviers, piano, orchestrations)
- Franz-joseph Hauser (piano sur 11 et 12)


1. Wings Of Madness
2. The Art Of War
3. Shining Oasis
4. For Freedom's Sake
5. Age Of Glory
6. The Matricide
7. Symphony For The Quiet
8. Tannenberg
9. Legacy Of Tudors
10. Royal Pain
- Limited Edition Bonus Tracks
11. Fairytales [ballad Version]
12. Love Of My Life [queen Cover)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod