Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK PAS METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Waylander
- Membre : Cellar Darling

ELUVEITIE - Evocation Ii - Pantheon (2017)
Par VOLTHORD le 2 Décembre 2017          Consultée 697 fois

Y a-t-il encore un avenir pour ELUVEITIE ?
Il n’y a plus trop de rédemption possible du côté Death Mélo de l’affaire. Alors peut-être qu’on peut y voir plus clair du côté du Folk. Et autant tout de suite conclure pour ceux qui veulent pas trop perdre de temps : si vous êtes fans du groupe et que vous n’avez pas déjà bouffé et rebouffé les thèmes bretons et les violons à l'irlandaise de la galette, "Evocation II", c’est du Folk bien exécuté, prenant, un peu Pop là où il faut, et ça se défend bien sur le marché celtique entre deux verres de chouchen.

Pour le reste, il y a mieux à trouver chez plein d’autres groupes et je dois bien vous avouer qu’une fois chroniqué, j’aurais sans doute mis cet album au placard.

C’est forcément assez subjectif tout ça.

Pour exemple, j’ai du mal avec "Lvgvs". J’avoue que la version d’ELUVEITIE est moins kitsch que celle de BLACKMORE’S NIGHT par exemple ("All For One" sur "Ghost Of A Rose", que j’aime d’amour pour une raison complètement aléatoire), bien qu’à des lieux de l’attachement émotionnel que l’on pourrait avoir avec le "Son Ar Christr" d’Alan STIVELL. Sauf que voilà, la pollution techno-allemande a fait son œuvre, et je ne peux pas m’empêcher d’attendre le moment où Fabienne Erni (nouvelle chanteuse ma foi tout à fait correcte) me demandera le prix du poisson (mieux vaut ne pas comprendre cette phrase, sincèrement, ceux qui pigent en savent trop). "Ogmios" aussi rameute sa tribu de damnés pour se servir une nouvelle tranche de folklore breton, davantage dans la lignée d’une Nolwenn LEROY que d’un STIVELL ou d’un TRI YANN (je pense même préférer la version de Nolwenn, c’est dire où se trouve le curseur de mon non-respect).

La limite est pour moi dépassée quand les troubadours intègrent un bout de mélodie du très fameux (et là aussi très connoté) "Scarborough Fair" dans "Antvmnos"... Tout comme avec la reprise de l’air de "Pelot D’Hennebont / Pelot De Betton" (sur "Esvs"), quand même daté du XVIIIème siècle, le rapport avec le paganisme gallo-helvète commence à ressembler à un jeu de Kamoulox. Est-ce qu’on doit attendre "Greensleeves" chanté en gaulois moderne pour dire basta à Chrigel "rasta" Glanzmann ?

Évidemment, ce n’est dans le fond pas tant cela qui me dérange (l’univers d’ELUVEITIE a toujours été une construction imaginaire cocasse) que le rabâchage à foison de thèmes Folk beaucoup trop évidents.
Un peu l’équivalent de faire une reprise de "The Final Countdown" lors d’une fête de la musique.

Et pour moi le problème est là. Tous ces thèmes ont une histoire, une trajectoire, et il devient extrêmement difficile d’en faire quelque chose de nouveau. L’esprit conservateur du Folk se garde d’ailleurs souvent de le faire, et de nombreux défenseurs du genre n’y verront pas de mal : c’est les creative commons des ancêtres. Pas des ancêtres pré-romains non plus hein, qu’on arrête définitivement avec ce non-sens, mais l’idée est là : tout le monde peut se servir. ELUVEITIE, avec sa panoplie moderne n’a toujours pas la faculté de tordre un peu la tradition dans son sens.

Autant je voyais dans "Evocation I" le début d'un travail d'atmosphère, ce qui me valut une légère sur-appréciation de la galette, autant dans "Evocation II" eh bien, on a "seulement" un album de Folk ultra carré, entraînant et maîtrisé la plupart du temps mais ne dépassant guère le cd-souvenir du dolmen magique du coin vendu avec deux cartes possibles et une bière bio locale.

Sans son Metal, ELUVEITIE sonne comme un groupe de trad assez lambda (pas mauvais je le répète quand même), et avec son Metal, il sonne depuis un bon bout de temps comme un papy avec Alzheimer qui ressasse les mêmes anecdotes. Reste encore le live où il tient encore bon et assure une présence scénique mémorable.

A lire aussi en DIVERS par VOLTHORD :


WARDRUNA
Runaljod - Ragnarok (2016)
Le shamanisme moderne dans sa forme la plus pure




ULTRA VOMIT
Objectif: Thunes (2008)
Les "FATALS PICARDS du Metal", ça fait insultant?

(+ 4 kros-express)

Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Fabienne Erni (chant, harpe, mandola)
- Nicole Asperger (violon)
- Michalina Malisz (hurdy-gurdy)
- Chrigel Glanzmann (chant, guitares, instruments à vent etc.)
- Rafael Salzmann (guitare)
- Matteo Sisti (mandola et instruments à vent)
- Jonas Wolf (guitare)
- Kay Brem (basse)
- Alain Ackermann (batterie, percussions)


1. Dureððu
2. Epona
3. Svcellos Ii (sequel)
4. Nantosvelta
5. Tovtatis
6. Lvgvs
7. Grannos
8. Cernvnnos
9. Catvrix
10. Artio
11. Aventia
12. Ogmios
13. Esvs
14. Antvmnos
15. Tarvos Ii (sequel)
16. Belenos
17. Taranis
18. Nemeton



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod