Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH/GRIND  |  LIVE

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Hellfest Open Air Edition, Abbath
 

 Myspace Officiel Du Groupe (296)
 Facebook (16)
 Twitter (9)
 Bandcamp (17)

BENIGHTED - Brutalive The Sick (2015)
Par T-RAY le 23 Juillet 2017          Consultée 416 fois

Pourquoi enregistre-t-on et écoute-t-on des albums live ? Pour avoir un témoignage, à un instant T, de la façon dont un artiste interprète, avec la pression de la scène et du public, ses morceaux dans un cadre plus libre et débridé que celui du studio. Un témoignage censé être le plus authentique possible et, dans ce domaine, les artistes musicaux sont tout, sauf égaux. Il y a ceux qui jouent à merveille, reprennent parfaitement ce qui se passe sur leurs disques, osent même des improvisations ou prolongent leurs morceaux. Il y a ceux qui restent scolaires, s’en tenant à la lettre aux compositions, mais offrent des performances scéniques remarquables et ont un rapport très chaleureux avec le public. Il y a ceux qui n’ont rien de tout ça, font peine à voir comme à entendre. Et il y a ceux qui ont tout.

BENIGHTED n’a pas tout… Mais il a beaucoup en lui de ce qui fait un excellent groupe live. Ceux qui ont eu l’opportunité de les voir sur scène peuvent en témoigner : les Stéphanois donnent toute leur énergie, et même un peu plus parfois (souvent). Pas d’impro, non, les morceaux sont souvent interprétés (impeccablement) au plus près de leurs versions studio. Mais il faut dire que leur Brutal Death/Grind aux accents blackisants et aux éléments de Hardcore n’autorise que peu de divergences par rapport aux morceaux originaux, au risque de diluer l’impact de ces véritables bombes à fragmentation. Ceux qui les ont vus sont chanceux, d’ailleurs, car BENIGHTED est tout sauf coutumier des enregistrements en public.

"Brutalive The Sick" est, en effet, le seul et unique album live sorti par les Français… Après sept albums studio ! BENIGHTED n’avait d’ailleurs, jusqu’à sa sortie, en 2015, que des L.P. à son actif ! Pas un seul E.P., pas un seul Split, pas un single, évidemment (quelle hérésie !)… Et ce Live, le quintette a fait en sorte qu’il soit rare : 2 000 copies, et pas une de plus. Enregistré au Sylak Festival de Saint-Maurice-de-Gourdans, dans l’Ain, en 2014, l’album n’offre donc pas un concert d’un groupe de tête d’affiche, Phil CAMPBELL’s ALL-STAR BAND et GOJIRA s’étant chargés de clore la première journée de cette quatrième édition. Mais il affiche tout de même plus de 57 minutes au compteur, et pas moins de 13 titres. Plus qu’assez pour rassasier les spectateurs autant que le lion de la pochette promet de rassasier la meute de loups qui le dévore vivant.

Au micro, l’impérial Julien Truchan se charge d’ailleurs de leur ouvrir grand l’appétit, puis de leur mettre le mords aux dents. Même si le public du Sylak s’avère chaud dès le départ, ce pourquoi il sera félicité à plusieurs reprises, le vocaliste se charge de le porter à ébullition. Par ses performances vocales, d’abord. L’homme est un sacré frontman, doublé d’un excellent vocaliste, à l’aise dans tous les registres de l’extrême, du pig squeal au growl le plus profond, du scream de coreux au chant Black. À aucun moment le cofondateur du groupe ne paraît à bout de souffle : il assure le set du début à la fin, sans symptôme de quelque souffrance que ce soit. Dès "Noise", il met tout le monde d’accord. Magistral.

Il porte aussi à ébullition ce public acquis à sa cause par sa prestance naturelle. Et son dialogue incessant avec l’auditoire, le prévenant notamment de l’enregistrement du concert, et l’encourageant à reprendre avec lui les paroles des refrains ("Let The Blood Spill Between My Broken Teeth", "Slut"), comme un grand frontman sait le faire. Bien sûr, les autres musicos assurent comme des chefs derrière lui, ce qui ne gâche rien. Les versions de "Collapse" ou de "Carnivore Sublime" sont ainsi largement au niveau des versions studio… Voire les dépassent, avec un petit plus de fantaisie qui fait du bien, pour cette dernière ! Mais Truchan sait y faire pour encourager la fosse à « foutre le bordel, pas seulement dans les premiers rangs »… et se faire obéir. À combien de concerts avons-nous assisté dans nos vies, où le frontman, candide, encourageait le public à pogoter sévère, pour ne recueillir aucune réaction ? Avec BENIGHTED, rien de tout cela. Et le public du Sylak 2014 le lui a bien rendu.

Le groupe ne s’épargne pas quelques featurings, sur ce Live. Il fait d’abord de la place à Jérôme Mercklé, chanteur de RECUEIL MORBIDE, sur "Prey", que l’assistance veut voir « à poil » avant de se faire recadrer par Julien Truchan. Puis il invite l’un de ses anciens membres, le bassiste Eric « Candy » Lombard, pour interpréter un morceau qu’il a composé sur l’album "Carnivore Sublime", "Slaughter/Suicide". BENIGHTED n’oublie pas non plus à remercier les organisateurs du Sylak et les associations qui ont monté leurs concerts dans leur région d’origine depuis leurs débuts, leur dédiant "Collection Of Dead Portraits". La marque d’un groupe généreux en fait comme dans l’effort scénique.

BENIGHTED n’a peut-être qu’un seul Live à son actif, mais il vaut le coup. Et l’on sait pourquoi on l’écoute autant que le groupe sait pourquoi il l’a enregistré. Un excellent témoignage d’une non moins excellente performance. Alors on pourra reprocher, sans doute légitimement, au groupe de n’avoir proposé aucun titre de ses trois premiers albums, à savoir l’éponyme, "Psychose" et "Insane Cephalic Production"… Mais ce qu’il a sélectionné, le combo stéphanois l’interprète avec le souci du détail, de la justesse et de la précision. Bravo.

A lire aussi en DEATH METAL par T-RAY :


HATE ETERNAL
Conquering The Throne (1999)
Coup d'état...

(+ 1 kro-express)



BENIGHTED
Necrobreed (2017)
Cinq tueurs en opération commando


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Emmanuel Dalle (guitares)
- Olivier Gabriel (guitares)
- Julien Truchan (vocaux)
- Pierre Arnoux (basse, vocaux additionnels)
- Kevin Foley (batterie)


1. X2y
2. Noise
3. Let The Blood Spill Between My Broken Teeth
4. Collapse
5. Experience Your Flesh
6. Carnivore Sublime
7. Prey
8. Grind Wit
9. Fritzl
10. Collection Of Dead Portraits
11. Slaughter/suicide
12. Slut
13. Asylum Cave



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod