Recherche avancée       Liste groupes



      
YOLO HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Manowar, Wizard, Custard, Virgin Steele
- Membre : Dawnrider, Crematory
 

 Site Officiel (273)
 Facebook (154)

MAJESTY - Rebels (2017)
Par CHAPOUK le 28 Avril 2017          Consultée 906 fois

Non mais les gars… Sérieusement… Qu'est-ce que vous faites ?

Je vais encore passer pour la relou de service "pseudo critique d'art" mais vous tendez le bâton pour vous faire battre là avec des pochettes pareilles !
Déjà ya le côté "mi-image de synthèse mi-3D dégueulasse façon Word Art" qui vient pourrir une bonne partie de l'artwork, puis pourquoi avoir choisi cette réplique de petite voiture Hot Wheels et l'avoir mise là ? Votre graphiste est-il tellement fan de Mad Max que ça lui monte un peu trop à la tête ? Puis on peut pas le louper le machin ! Avec ce ciel violet il ressort parfaitement !
Moi ça me fait peur quand vous commencez comme ça les gars. Sur NIME ils le savent déjà mais vous peut-être pas : je me fie souvent aux pochettes pour écouter des albums (à tort ou à raison, c'est un autre débat). Là je vous avoue que j'ai quand même eu les jetons en voyant un truc pareil !

Puis après m'en être remise je suis allée voir la tracklist et là, qu'est-ce que je vois ? "YOLO HM" !!! J'ai bien lu ? "YOLO Heavy Metal" ! C'est ça le titre de votre chanson ? Alors ok je veux bien que ce soit une façon de passer à un MAJESTY 2.0, autant avec ce titre qu'avec la direction générale donnée à ce "Rebels", mais YOLO c'est dépassé ! C'est rentré dans le langage courant ok, mais c'est quand même sorti en 2012. Autant dire que c'est plus très Swag (ironie quand tu nous tiens) comme façon de parler… Les gars vous auriez pu utiliser : "Terter HM", "Thug HM" ou même "Dab HM"… ça fait plus actuel que YOLO quoi.
Mais bon, du coup, j'ai commencé l'écoute de cet album par ce morceau car j'étais vraiment trop curieuse de voir ce que ça donnait. Et qu'est-ce que j'ai ri ! Je crois que l'accumulation de chœurs en plus du refrain où Tarek répète "Yoooolo Heavy Metaaaal we are number one / raise your fist..." sur un fond musical HAMMERFALLien m'a tuée, pour tout dire j'étais tellement PTDR que JPP et du coup j'ai ROFL.

Enfin une fois que j'ai eu repris mon sérieux je me suis décidée à écouter l'album par le début, donc on passe l'intro instrumentale, sur laquelle j'ai pas grand-chose à dire et on va directement se tourner vers "Die Like Kings" et "Rebels Of Our Time". J'ai cité HAMMERFALL tout à l'heure mais on peut aussi ajouter SABATON aux influences de ce skeud. Quand je disais que MAJESTY effectue une sorte de mise à jour musicale sur cet album, c'était pas une blague ou une interprétation. On trouve vraiment des passages qui pourraient sortir tout droit d'un skeud de la bande à Joakim Brodén. Ecoutez-moi le final de la troisième piste et dites-moi que ça ne vous fait pas penser à ce que peuvent faire les Suédois. Et là, je vous (oui vous les lecteurs, promis je parle plus au groupe à travers ces lignes) interdis de dire : "Mais elle est conne ! SABATON et HAMMERFALL sont tous les deux des groupes Suédois ! Duquel elle parle ?!?" Parce que vous répondrai : "C'est fait exprès ! C'est vraiment pour vous faire comprendre que ces groupes ont une telle influence sur cet album que si on les balançait dans un mixeur avec quelques zestes de MANOWAR, on obtiendrait cette galette. Vous avez qu'à écouter "Fighting Till The End" ou "Fireheart" pour vous en convaincre".

Enfin pas tout à fait parce qu'il faudrait aussi rajouter un soupçon de Pop à cette mixture pour avoir un "Rebels" complet. Comment ça de la Pop ? Ben j'invente rien écoutez par vous-même l'intro de "The Final War" ou celle de "Heroes Of The Night" avec ses claviers bien kistchouilles ! C'est léger certes mais ce côté-là est aussi présent, par moments, dans les lignes de chant de Tarek sur la ballade "Across The Lightning" (qui s'y prête bien, faut reconnaître) ou sur le break de "Run For Salvation" (juste avant le "YAAAAAAAAAAAAA").

Alors pour résumer : MAJESTY, en 2017, ils expérimentent ! Ils lâchent un peu leur délire MANOWARien pour aller se calquer sur des groupes plus modernes et qui ont un certain succès. C'est très perturbant parce qu'ils sacrifient là un certain bout de "leur identité" (même si on retrouve toujours ce côté True Metal dans les paroles, que les fans se rassurent). Et malgré quelques morceaux plutôt efficaces : "The Final War" ou le fameux "YOLO HM" qui même s'il fait rire, reste en tête, voire "Fighting Till The End", le groupe donne quand même l'impression de tâtonner durant une bonne partie de l'album.

A lire aussi en HEAVY METAL :


SATAN
Court In The Act (1983)
Satan est parmi nous!!




TRANCE
The Loser Strikes Back (2017)
L'évasion, deuxième


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Tarek Maghary (chant, claviers)
- Alex Voss (basse)
- Robin Hadamovsky (guitare)
- Jan Raddatz (batterie)
- Tristan Visser (guitare)


1. Path To Freedom
2. Die Like Kings
3. Rebels Of Our Time
4. Yolo Hm
5. The Final War
6. Across The Lightning
7. Fireheart
8. Iron Hill
9. Heroes In The Night
10. Running For Salvation
11. Fighting Till The End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod