Recherche avancée       Liste groupes



      
YOLO HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Manowar, Wizard, Custard, Virgin Steele
- Membre : Dawnrider, Crematory, Alkaloid
 

 Site Officiel (480)
 Facebook (248)

MAJESTY - Legends (2019)
Par CHAPOUK le 26 Juillet 2019          Consultée 1075 fois

Ahhhhhh MAJESTY…
Chaque fois que j'entends qu'ils vont sortir un nouvel album je suis partagée entre "Oh non, pourquoi j'ai repris cette disco sur NIME déjà ?" et "Ahaha ! Génial ! Quel truc improbable ils vont nous sortir ce coup-ci ?". Alors vous imaginez que lorsque cette pochette en mode "rockeur / black bloc" a teasé je me frottais déjà les mains en mode Mr Burns.

Et puis je me suis rendue compte que le logo du groupe a été modernisé ! Oulà je me rappelle "Rebels" et sa volonté de nous montrer un MAJESTY 2.0, est-ce que ce skeud irait lui aussi dans ce sens ? Ben en continuant à mater la pochette je crois bien que c'est le cas. Car l'ancien logo, visible sur le sweat du bonhomme (si vous regardez bien) est présent et ce mec moi je l'ai qualifié de black bloc, mais on pourrait juste lui coller l'étiquette rebelle en fait puisque dans l'imaginaire inconscient c'est bien à peu près comme ça qu'on se représente un rebelle en pleine émeute (sans la guitare oui).

Toutélié !!!
Ce "rebelle" au second plan qui arbore l'ancien logo de MAJESTY, fait écho au passé et surtout au précédent skeud du groupe tandis que le nouveau logo et le titre "Legends" montrent la nouvelle direction prise aujourd'hui : vers l'infini et au-delà ! Non… Vers un statut de "légende" (oui faut le modérer un peu quand même) du style pratiqué.

Bon et ben vérifions ça en écoutant le skeud.
Ah une intro spoken-word sur un fond de claviers, de bruitages et d'effets futuristes, est-ce que ça va déboucher sur quelque chose qui part à toute berzingue avec un gros "YAAAAAAAAAAA" ? Pas loin, on débouche sur un "Rizing Home" pas tout à fait dans l'ambiance de l'intro mais pas désagréable pour autant. Enfin du moment qu'on aime bien SABATON, car les lignes de chant de Tarek sur ce titre me rappellent tout un tas de morceaux des Suédois.

Par contre on fait déjà face au côté "nanardesque" de MAJESTY…
Premièrement avec ces chœurs qui manquent cruellement de conviction et plus tard avec ce "RA-RA-RA-RA" qui précède à chaque fois "Rasputin! Lover of the Russian queen…". Non je déconne ça c'est ce qui s'est passé dans ma tête…. Il précède donc à chaque fois le titre du morceau "Rizing Home" et donne lieu à des moments d'écoute gênée.

Allez vu que je suis peu langue de pute sur les bords, on continue la liste des trucs incongrus qu'on peut repérer sur ce skeud ! Promis après je vous dirais les trucs biens (oui oui il y en a !).

En suivant la continuité du skeud on ne peut pas louper ces claviers ultra kistchouilles, sur l'intro de "Burn The Bridges", qui m'ont fait glousser à chacune de leurs apparitions, ainsi que le refrain qui est scandé de façon bien ridicule même si il faut reconnaître qu'il est ultra catchy et rentre en tête dès les premières écoutes (et en bonus les choristes ont soigné leur dépression depuis le premier titre). Le problème du "refrain tellement cliché qu'il fait rire mais qui est indéniablement fait pour être repris à gorge déployée" frappe aussi "We Are Legends", "Mavericks Supreme" mais là c'est tout le morceau qui déborde d'Euro-Dance-Poppy euphorique et "Blood Of The Titans" où on assiste à la rencontre entre MANOWAR pour les chœurs virils, les textes et le côté True Metal qui ressort bien et LADY GAGA pour les lignes de chant qui lui iraient très bien et le côté Pop qui flotte sur tout ce titre.

On s'imagine parfaitement le rendu : des mecs aux muscles huilés vêtus de slips en cuir rose et strassés… Ou des mecs aux muscles huilés qui portent des robes en viande… Remarque pourquoi pas ça pourrait plaire aux mecs de CANNIBAL CORPSE ça pourrait lancer une mode !

Bref je digresse…
Après tout ça je pensais être blindée, mais j'étais clairement pas prête pour la ballade "Words Of Silence"… Et vous non plus vous n'êtes pas prêts, d'ailleurs personne ne l'est réellement tant la direction artistique prise sur ce titre est normalement aux antipodes du True Metal popularisé par MANOWAR. Et eux ! Ils ont osé !
Au premier abord on croirait a un mauvais mashup AEROSMITH, BON JOVI et Electro-Trap-R'N'B. Un "beurk" suffit à qualifier le morceau à ce moment. Mais plus on progresse plus on découvre des éléments surprenants ou effarants : le petit plan de Jazzy au piano qui a rien à foutre là mais revient régulièrement, ce beat pseudo-Trap qui soutient le morceau, ce jeu de cymbales discret mais complètement épileptique et ce mec qui fait les chœurs qui est retombé en dépression. Ou encore ce couplet Rap sorti de nulle part ! Et que dire du titre en lui-même qui pour le final fusionne tout ce bordel avec METALLICA ! Tout ça n'a pas de sens ! Mais j'ai quand même eu un bon fou rire en écoutant ce "Words Of Silence".

Bon, après avoir beaucoup ri venons-en maintenant aux trucs bien sur cet album.
Vous vous en doutez ce côté accrocheur qu'ont les trois-quarts des morceaux fait qu'on peut assez facilement se laisser prendre dans leurs ambiances respectives. Par exemple, "Wasteland Outlaw" fait doucement rire au premier abord, entre ses lignes de chant odieusement Pop et ses claviers dépassés, mais je suis sûr qu'en live il marche carrément. On a aussi une série de morceaux (comme "Chuch Of Glory" qui prend parfois des côtés POWERWOLF) où on sent que le groupe est bien dans l'air du temps et n'a pas menti sur sa volonté de présenter un MAJESTY 3.0 (on déconne plus) mais malheureusement les claviers eux sont restés dans les années 2000.
Mais si on fait abstraction de ces choix artistiques un peu foireux ou foirés qui sont assez nombreux sur ce "Legends" (selon moi), l'écoute est relativement agréable. Et puis un "Last Brigade", purement Heavy Metal dans l'esprit, ou un "Stand As One", qui jurerait pas chez AMARANTHE, sont tout à fait convaincants !

Aujourd'hui MAJESTY a décidé de calquer son style sur des groupes de Heavy moderne en piochant un peu chez SABATON, chez BATTLE BEAST, BEAST IN BLACK voire même un peu chez POWERWOLF et AMARANTHE. Soit. Mais le problème c'est qu'il y a toujours un truc qui jure affreusement dans le rendu global… Ce qui donne un condensé version Lidl de tout ça mais qui reste catchy et (surtout) drôle.

Mais le pire je crois c'est que c'est pas fait exprès ! Ils ont l'air vraiment sincères dans leur démarche et gardent leur attitude True tout du long même quand ils se perdent dans les chemins tortueux du R'N'B ! Et ça c'est beau ! Du coup forcément y a une certaine forme de tendresse qui s'est créée chez moi pour ce groupe… Un peu le même sentiment coupable qu'en regardant un nanar m'voyez ? MAJESTY c'est un peu mes petits Sharknado à moi avec le côté sincère qui fait tout en plus.

Donc bon la note varie : pour les fans des débuts ce sera un 1/5 je pense. Pour ceux qui craignent pas les groupes cités plus haut, peut être accorderont-ils un 2/5 ? En tout cas si j'étais objective dans ce papier c'est ce que je mettrais comme note. Mais vu que c'est pas le cas et que je peux pas non plus officiellement annoncer que je sur-note des groupes (on le fait tous plus ou moins mais chut…), ben j'arrondis à 2,5/5 et colle un petit 3/5 pour la volonté de faire quelque chose de bien qui émane quand même un peu de ce skeud.

2,5/5 arrondi à 3/5.

A lire aussi en HEAVY METAL :


DIAMOND HEAD
Borrowed Time (1982)
Tout simplement beau




MORGANA LEFAY
Sanctified (1995)
Pièce somptueuse de heavy metal lourd et sombre


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Tarek Maghary (chant, claviers)
- Emanuel Knorr (guitare)
- Jan Raddatz (batterie)
- Arthur Gauglitz (basse)
- Robin Hadamovsky (guitare)


1. The Will To Believe
2. Rizing Home
3. Burn The Bridges
4. We Are Legends
5. Wasteland Outlaw
6. Church Of Glory
7. Mavericks Supreme
8. Words Of Silence
9. Last Brigade
10. Blood Of The Titans
11. Stand As One



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod