Recherche avancée       Liste groupes



      
MELODIC DOOM/DEATH  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : On Thorns I Lay
- Membre : Wintersun, Barren Earth
- Style + Membre : Trees Of Eternity
 

 Site Officiel (118)

SWALLOW THE SUN - New Moon (2009)
Par LYRR le 28 Novembre 2015          Consultée 1852 fois

Nouvelle lune. Ce n'est pas une mauvaise métaphore pour décrire le changement opéré par SWALLOW THE SUN sur leur quatrième album : un renouveau stylistique, le début d'un nouveau cycle, mais une continuité dans son attache à l'obscurité et à un romantisme gothique empreint de tristesse ; nouvelle lune ou non, l'on parle toujours du même corps céleste. Plus mélodique et plus doux que "Hope", ce "New Moon" montre un groupe qui semble avoir moins besoin d'écraser sous sa masse que de charmer l'oreille avec un lyrisme plus accentué qu'auparavant ; c'est ainsi qu'il a décidé de jouer plus sur les voix claires et les claviers que sur les riffs lourds aux basses ronflantes. C'est-à-dire, les Finlandais jouent toujours du Doom/Death, mais la composante Death s'est bien adoucie, tant au niveau du chant que des guitares, faisant place à une palette plus diversifiée de sonorités, empruntant librement au Gothic, voire même au Black Metal, des influences, des idées, des éléments pour construire les titres qui composent ce disque.

Si l'on devait avec un seul mot qualifier le nouveau SWALLOW THE SUN par rapport à l'ancien, ce serait peut-être "sensible". Oui, la musique du groupe fait preuve de plus de sensibilité que précédemment ; certains y verront un ajout de guimauve ou de niaiserie pour se rendre plus écoutable par un public moins versé vers le Doom/Death pur et dur, et ce n'est peut-être pas si faux : "New Moon" est bien plus simple d'accès que "The Morning Never Came", cela ne fait aucun doute, et il peut aisément trouver des amateurs au-delà de la scène Doom.

Mais ce virage résulte peut-être également d'une maturité artistique atteinte après avoir exploré son potentiel et ses possibilités créatrices ; "Hope" avait marqué une forme d'apogée du groupe, synthétisant ce qu'il pouvait faire de mieux entre puissance et mélodicité, et il aurait certainement été vain de vouloir reproduire à l'identique sa formule de composition, en ce qu'un "Hope 2" n'aurait que difficilement pu égaler l'original. Il était donc bon de choisir de continuer à chercher à découvrir de nouvelles facettes au style musical du groupe, ce afin de garder de l'intérêt aux oreilles de l'auditeur.

Cette sensibilité accrue se manifeste de par une approche à la fois très sombre et triste de la musique, mais également de part une conception moins violente du Doom/Death que sur les précédents albums. Ce n'est bien sûr pas sans évoquer MY DYING BRIDE et ses coreligionnaires d'époque et leur évolution vers le Gothic au cours des années 1990 ; il est amusant de constater que ce style semble exercer une attraction pour les groupes de Doom/Death, comme si en voulant devenir plus mélodique l'on se devait de finir par embrasser ce genre, que ce soit avec passion ou juste du bout des lèvres.

Du côté du contenu de "New Moon", l'on retrouve la recette habituelle du groupe, soit huit titres de longueurs appréciables sans toutefois devenir excessives, des textes sur le désespoir et la tristesse avec un soupçon de romantisme, un son rond et parfaitement bien produit : simple et efficace, rien à redire là-dessus. La musique est très sombre, plus encore que sur "Hope", mais elle est également plus tranquille, moins agressive qu'auparavant. Le chant clair occupe désormais une place de choix dans les arrangements, comme par exemple sur "Falling World" ou encore l'éponyme "New Moon", apportant avec lui une plus grande variété d'ambiances et de styles de compositions. Sons de guitare plus clairs et légers également, mais aussi passages d'inspiration Black Metal en contraste, avec chant écorché et riffs aux harmonies plus complexes ("These Woods Breathe Evil", "Lights On The Lake (Horror Pt. III)") : cet album est indubitablement une réussite en terme d'éclectisme musical, en ce qu'il parvient à faire cohabiter les genres sans que ceux-ci ne jurent entre eux.

Autre point fort du disque : tous les titres sont bons et assez égaux entre eux. J'ai beau chercher, chaque chanson possède une identité propre, un petit quelque chose qui fait qu'elle a sa place à part entière sur l'album. J'ai toujours un coup de cœur pour les différentes parties de "Horror", une série de titres reliés entre eux par une similitude dans les thèmes musicaux et les sujets des paroles (l'horreur, donc), et je dois bien avouer que "Lights On The Lake (Horror Pt. III)" ne manque pas de me procurer un petit frisson dans le dos lorsque la chanteuse invitée Aleah prend le micro ; cette piste est d'ailleurs un bon avant-goût de ce que SWALLOW THE SUN proposera sur "Emerald Forest And The Blackbird", son prochain disque, avec plus de chant féminin et encore plus de mélodicité dans la composition.

En conclusion, si "New Moon" ne déstabilisera pas celui ou celle qui a apprécié "Hope" ou "Ghosts Of Loss" par le passé, il propose tout de même une nouvelle approche du Doom/Death tel que pratiqué par le groupe. Ce disque est très bon et cohérent d'un bout à l'autre, sans temps mort ou moment d'égarement, ce qui mérite d'être salué. Il lui manque sans aucun doute la petite étincelle de génie qui brillait sur "Hope", mais la performance que nous offre ici SWALLOW THE SUN est bien plus que satisfaisante et assied ainsi la position du groupe comme un incontournable du Doom/Death moderne.

A lire aussi en DOOM METAL par LYRR :


LOSS
Horizonless (2017)
Vanitas vanitatum, omnia vanitas...




SATURNUS
Saturn In Ascension (2012)
Lyrique et majestueux


Marquez et partagez




 
   LYRR

 
  N/A



- Mikko Kotamäki (chant)
- Juha Raivio (guitare)
- Markus Jämsen (guitare)
- Matti Honkonen (basse)
- Aleksi Munter (claviers)
- Kai Hahto (batterie)


1. These Woods Breathe Evil
2. Falling World
3. Sleepless Swans
4. ...and Heavens Cried Blood
5. Lights On The Lake (horror Pt. Iii)
6. New Moon
7. Servant Of Sorrow
8. Weight Of The Dead



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod