Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2003 Permission To Land
2012 Hot Cakes
2015 Last Of Our Kind
2017 All The Pretty Girls
  Pinewood Smile
 

- Style : Aerosmith, Def Leppard, Queen, The Answer , Van Halen, Hotcakes
 

 Site Officiel (339)
 Myspace (360)
 Chaîne Youtube (440)

The DARKNESS - Last Of Our Kind (2015)
Par JEFF KANJI le 23 Août 2015          Consultée 3349 fois

Une vocalise me hante encore la tête au début de la rédaction de cette chronique : celle du refrain de "Barbarian", premier single du quatrième opus des Anglais de The DARKNESS intitulé "Last Of Our Kind". Véritable ovni du Glam Rock, n'ayant toujours aucun équivalent ni dans son pays natal, ni à l'échelle européenne, The DARKNESS est un combo dont la forte personnalité réside dans son alliage de riffs plaqués qui donnent envie de taper du pied, de prestations vocales de haute volée de Justin Hawkins, et d'un humour anglais qui transpire dans tous les textes.

Sauf que le côté AC/DCien de la formation disparaît avec "Last Of Our Kind" et The DARKNESS enfonce le clou après un "Hot Cakes" d'excellente facture qui a signé un retour gagnant (je rappelle que le groupe avait splitté après "One Ticket To Hell… And Back"). Des riffs diversifiés, parfois grungy, parfois Rock FM, tantôt Brit Pop, mais toujours au service de compositions hautes en couleurs (à l'image de la pochette de l'album). Pour le coup les comparaisons avec QUEEN, auxquelles le groupe est habitué depuis le début de sa carrière, prennent sens, tant l'extravagance de The DARKNESS ne réside plus dans les lignes vocales acrobatiques de Justin Hawkins mais bien dans toute la musique du groupe. La nouvelle venue derrière les baguettes, Emily Dolan Davies, forme avec Frankie Poullain une section rythmique redoutable de groove. Je ne doute pas que l'arrivée récente de Rufus Taylor va faire tourner à plein régime cette machine bien huilée, le jeune blondinet ayant des gênes qui le prédisposent à une telle carrière.

Mais au départ, il faut accepter de se faire désarçonner de la sorte par The DARKNESS, dont les titres possèdent bien leur singularité, que ce soit ce phrasé zeppelinien typique sur "Roaring Waters", les enchevêtrements de pistes assez baroques de "Last Of Our Kind" ou "Barbarian", la Pop anglaise de "Wheels Of The Machine". En gros on pourrait dire qu'un album sur deux, The DARKNESS se laisse à aller à ses délires artistiques. Mais The DARKNESS a les idées plus claires que lors des sessions de "One Ticket To Hell… And Back" et l'ensemble ne sombre jamais dans un éclatement incontrôlable rappelant trop le théâtre d'improvisation.

Les mélodies de ce nouvel opus sont catchy à souhait et cette faculté qu'ont les Anglais pour nous faire entrer leurs mélodies dans le crâne est un véritable don des dieux du Rock'N'Roll. En mélodistes appliqués, servis par un génial Justin Hawkins, les musiciens de The DARKNESS enfilent les perles sur "Last Of Our Kind" tout en ne se répétant pas. Cet habile mélange de mélodies à la sensibilité Hard Pop assumée et de riffs en perpétuel renouvellement mais toujours aussi incisifs qu'efficaces démontre une sacrée maturité.

Raillé par une frange des critiques et du public, il faut bien se rendre compte que The DARKNESS fait clairement partie du haut du panier au niveau Hard Rock, puisqu'il n'a commis aucun faux-pas en quatre albums (et ce malgré un split de quatre ans). Quoiqu'on en dise "One Ticket To Hell… And Back" supporte très bien le poids des ans, et recèle des perles ("One Ticket To Hell", "Hazel Eyes", "Blind Man"). Et en 2015, il sera difficile de passer outre les addictifs "Open Fire", "Barbarian", "Wheels Of The Machine" ou encore le définitif "Conquerors".

The DARKNESS réussit le tour de force : évoluer en affermissant son caractère, séduisant toujours ses fans.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


RAINBOW
On Stage (1977)
Live où on ne l’attend pas




FREE
Fire And Water (1970)
Il y a le bon Hard Rock et le mauvais Hard Rock


Marquez et partagez



Par GEGERS




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Justin Hawkins (chant, guitare)
- Dan Hawkins (guitare)
- Frankie Poullain (basse)
- Emily Dolan Davies (batterie)


1. Barbarian
2. Open Fire
3. Last Of Our Kind
4. Roaring Waters
5. Wheels Of The Machine
6. Mighty Wings
7. Mudslide
8. Sarah O Sarah
9. Hammer & Tongs
10. Conquerors



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod