Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel Du Groupe (478)
 Myspace Du Groupe (573)
 Site Non-officiel Du Groupe (418)
 Site Du Label (373)

DANKO JONES - Fire Music (2015)
Par GEGERS le 17 Mars 2015          Consultée 2389 fois

J'étais à deux doigts de prendre une douche. Deux doigts, vraiment, littéralement. Un pouce et un index, fièrement accolés en forme de pince (magie de l'évolution), qui commençaient à saisir le robinet. Et puis, un instant de lucidité silencieuse. A quoi bon se débarrasser de cette sueur crasse, pourquoi vouloir à tout prix se délester de cette couche protectrice au lieu de tirer parti de ses vertus ?

Retour dans le salon. DANKO JONES se lance dans une illustration sonore de cette situation révélatrice. Ce mec décrasse depuis tellement d'années maintenant qu'il se substitue facilement à tout savon, même le deluxe hypoallergénique de chez Rogé Cavailles. Antiseptique et anti-sceptiques. P-hasch loin d'être neutre, "Fire Music" est un nettoyage dans les règles des esgourdes, dans un premier temps. Un nouveau batteur, mais cela est anecdotique tant le bonhomme en change aussi souvent que de slip. Surtout, le septième album de l'Américain est un retour au Hard Rock Punk de "We Sweat Blood" et "Sleep Is The Enemy", et s'éloigne sensiblement du Rock'n'Roll plus pépère des derniers opus en date. Ça pue, c'est urgent, DANKO est pressé. Et lorsqu'on a pas le temps, c'est la douche que l'on sacrifie en premier.

"Fire Music" est aussi gros et gras que son mixage est net et puissant. Un mur de guitares, un pachyderme rythmique, et le chant écorché du Canadien. Les trois premiers morceaux mis ensemble forment le triptyque le plus puissant et le plus viscéralement énergique proposé par le bonhomme depuis le début de sa carrière. C'est direct, sans fioritures, mais l'accroche est immédiate, le chant déclamé avec cette théâtralité imparable qui rend la musique de DANKO si personnelle. Sur "Do You Wanna Rock", le bonhomme se fait hardi et provocateur, se gratte les aisselles en balançant un dédaigneux "Et toi, tu rockes ou tu restes à lire les ingrédients de ton shampoing ?". On rocke avec toi DANKO, on te suit, et on salue ta verve sur un "Piranha" décoiffant. C'est agressif, sans concessions, et d'une efficacité à toute épreuve. DANKO n'est pas revenu au niveau de ses anciens opus, non, il fait mieux.

Moderne sur "She Ain't Coming Home", mêlant mélodies marquantes et arrangements "in your face" dans une sorte de maelström qui voit twin-guitars et chœurs entêtants cohabiter avec réussite. Pesant et bad-boy sur "Getting Into Drugs", même pas handicapé par des paroles débilitantes. Respectueux sur "Live Forever", sa guitare énorme et sa mélodie en référence directe aux premiers albums. Furieux sur "Watch Your Slide" et sa basse ronronnante, résolument Punk, un poil crado. C'est bon, oui, excellent même, largement plus convaincant que les albums publiés depuis 2008. Les refrains, bien sûr, ô combien importants lorsque l'on pratique le Hard Rock, même si on lui greffe une paire de burnes supplémentaires. Mais l'enrobage vaut le coup également. Pas virtuose, DANKO glisse un poignée de soli sautillants, percutants, incroyablement entraînants. Et puis, surtout, cet enthousiasme de tous les instants, juvénile, presque naïf, qui offre un coup de fouet décapant.

Tout est bon sur ce "Fire Music". Le son, les compositions, leur exécution, ce septième album est à peine égratigné par quelques morceaux un poil futiles, agréables mais sans réelle substance,qui le parsèment. DANKO décape, gratte vigoureusement là où ça fait du bien. On en sort immaculé, ragaillardi, conquérant. Un peu comme l'artiste en fait, qui mérite encore un peu plus sa place chez les grands.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


JADED HEART
Common Destiny (2012)
Une veine de cocus




HARTMANN
Balance (2012)
Le hard mélodique comme il devrait être


Marquez et partagez



Par GEGERS




 
   GEGERS

 
  N/A



- Danko Jones (chant, guitare)
- John Calabrese (basse)
- Rich Knox (batterie)


1. Wild Woman
2. The Twisting Knife
3. Gonna Be A Fight Tonight
4. Body Bags
5. Live Forever
6. Do You Wanna Rock
7. Getting Into Drugs
8. Watch You Slide
9. I Will Break Your Heart
10. Piranha
11. She Ain't Coming Home



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod