Recherche avancée       Liste groupes



      
DANKO  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel Du Groupe (494)
 Myspace Du Groupe (597)
 Site Non-officiel Du Groupe (435)
 Site Du Label (387)

DANKO JONES - B Side (2009)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 16 Février 2009          Consultée 4987 fois

Invité à prendre l’apéro chez une amie, elle me raconte avoir récemment discuté avec une Canadienne, fan de DANKO JONES. Bonne nouvelle en soi, les concerts de rock manquant cruellement de présence féminine. Elles ne tarissent pas d’éloges envers son leader, soulignant le charisme sexuel qu’il dégage. J’avais constaté scéniquement qu’il en faisait des caisses à ce niveau là mais j’étais étonné que des filles y soient sensibles, voir sous le charme. A vrai dire, un tel aveu me rendait jaloux. Comme quoi être prévenant et respecter les règles Ô combien rigides et convenues de la séduction n’est pas toujours un atout. D’ailleurs qu’a-t-il de plus que moi l’ami Danko ? Un cou de Taureau ? Un appendice cunnibilingue qui ressemble plus à une protubérance ? Une boucle d’oreille ?
Enfin bref, ce que j’aime chez Danko se centre quasi exclusivement sur ses qualités musicales ne dénigrant en rien le frontman aguerri qu’il est.
Cela ne fait que quatre albums studio que DANKO JONES est dans le circuit et qu’il gravit pas à pas les échelons de la notoriété. Avec son dernier album en date : « Never Too Loud » (2008), il a entamé un virage vocal plus mélodique. Il confiait lors de sa dernière tournée qu’il continuerait à travailler dans ce sens. Voilà pourquoi, ce « B Side » est le témoignage d’une époque révolue. En 27 titres pour environ 70 minutes, le groupe impose son savoir faire en la matière. Les titres sont énergiques, se débarrassent de toutes fioritures et vont à l’essentiel. La production de certaines donne un côté garage (« Cheater ») tandis que d’autres lorgnent sur le punk (« My Problems Are Your Problems Now ») sans se départir de l’efficacité qui caractérisent le groupe. C’est qu’il sait en trousser des belles ritournelles le père Danko. Les bonus tracks des albums « Sleep Is The Enemy » et « Never Too Loud » figurent à la liste. On retrouvera aussi des titres plus connus et souvent joués en concert comme : « Super High » ou l’irrésistible « First Date » dans sa version courte. Ne nous trompons pas pour autant, il s’agit bien d’un album de « B Side » et non d’une compile sans intérêt. Le matériel réuni durant les 12 années de bons et loyaux services provient de chutes de studio, de participation à des tributes ou simplement de vieilles chansons, finalisées après une longue période de gestation et ne correspondant plus à l’envie du moment.
Nous sommes en présence d’une véritable boîte à bijoux. Le disque débute par les 2 perles composées sur le split « Ritual Savage 10’’ » paru chez Drunken Maria. Pour l’anecdote, DANKO JONES partageait la galette vinyle avec PETER PAN SPEEDROCK et feu-GLUECIFER. On y retrouve également deux reprises ; « The Return of Jackie and Judy” des R.A.M.O.N.E.S. et le « Pump It Up » d’Evis COSTELLO. Pour colmater l’ensemble, une foultitude de chutes de studio cimente ce bloc électrique. Toujours sur ce fameux « Never Too Loud », annonciateur d’un virage dans la carrière des Canadiens, nous retrouvions pour la première fois une ballade semi acoustique : « Take Me Home » qui ne fût pas au goût de tous les fans. « B Side » est totalement dénué de ce genre d’exercice et propose sans discontinuer un bon album de Hard Rock primaire et jouissif à souhait.
Certes la production du disque est inégale mais l’énergie qui l’anime du début à la fin est sans commune mesure. Il sera également difficile de se l’enfiler d’une traite à moins d’avoir à faire un long trajet en voiture, néanmoins la perte d’un seul des joyaux de cette galette aurait été d’une hérésie crasse. La colonne vertébrale de ce disque, comme ceux des premiers AC/DC est le cul. Une obsession passée en revue sur quasi tous les titres. Qu’ils soient un tantinet machistes, ouvertement sexuels ou un peu grossiers, « B Side » est un manifeste en faveur de l’Amour (physique). Il est de toute première instance que ce disque soit connu de tous et porter aux nues.
La version limitée uniquement disponible sur le site de Bad Taste Records est présentée dans une petite boîte cartonnée comprenant un patch, un badge et un médiator. Objet magnifique tiré à seulement 1000 exemplaires à travers le monde. Cerise sur le gâteau, « B Side » n’a pour le moment aucune date de sortie prévue sur les territoires Anglais et Français. Notre pays n’étant pas réputé pour ses bons goûts musicaux, admettons. Mais l’Angleterre ? Berceau du Rock et du Heavy !!! C’est à n’y rien comprendre. Bref, comme tout ce qui est rare a de valeur, je félicite les futurs heureux propriétaires. Sur le même principe, sachez que ce qui prend l’air prend de la force, alors poussez le volume de votre chaîne à fond, ouvrez portes et fenêtres et courrez danser nu à la lumière du jour, que la bise caresse votre corps.


Note : 4,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par ZIONLEEMASTERSEB :


CLUTCH
Live In Flint, Michigan (2004)
Bon album, objet culte.




DOLLHOUSE
Rock'n Roll Revival (2009)
Sixties et pas "yéyé" pour deux sous.


Marquez et partagez






 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
  N/A



- Danko Jones - Vocals/guitar
- John Calabrese - Bass
- Dan Cornelius – Drums
- Damon Richardson - Drums


1. The Rules
2. My Time Is Now
3. I Like To Ball
4. Never Again
5. My Problems (are Your Problems Now)
6. Starlicker
7. Woogie Boogie
8. Sugar High
9. Ice Cold Angel
10. Choose Me
11. Big Bed
12. Sold My Soul
13. Sex
14. Fucked Up
15. First Date
16. Cheater
17. Pump It Up
18. The Big Holdout
19. You Ruin The Day
20. Hit Song
21. The Return Of Jackie And Judy
22. Make A Move
23. Drop Your Man
24. Thinking Of You
25. R.i.p. Rftc
26. Peacock Stomp
27. Take Me Out On A Stretcher



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod