Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Elvenking
 

 Site Officiel (163)
 Myspace (148)
 Chaîne Youtube (117)

ORDEN OGAN - Vale (2008)
Par JEFF KANJI le 22 Janvier 2015          Consultée 889 fois

ORDEN OGAN n’est pas à proprement parler un rapide. Formation en 1996, premier opus en 2004 et puis silence radio pendant presque quatre ans, jusqu’à ce que l’EP "Winds Of Vale" ne vienne annoncer l’arrivée imminente d’un second opus. Il aurait été regrettable que cette jeune formation splitte à ce stade de sa carrière, car malgré la copie passable de 2004, "Testimonium A.D." montrait déjà la volonté du groupe d’affirmer sa personnalité.

Et fort heureusement, le 22 février 2008 arrive finalement dans les bacs "Vale". Si Seeb et Nils tiennent toujours la corde, l’entrée en scène de Tobi va considérablement faire avancer la formation dont les guitares se font maintenant lourdes et tranchantes. Andreas Marschall ne s’y trompe pas, livrant une première illustration classieuse pour ce second opus. Du coup exit également la flûtiste dont l’apport n’était de toute façon pas du tout crucial.

Le talent d’ORDEN OGAN éclate au grand jour sur "Vale". Le traitement des vocaux, avec ces chœurs omniprésents vous rappelleront immanquablement l’autre maître en la matière : BLIND GUARDIAN. C’est d’ailleurs encore plus vrai sur les titres plus posés comme "… And If You Do It Right". Seeb module mieux sa voix, passant du doucereux au plus engagé, sans jamais toutefois brailler sur les guitares enlevées et la rythmique échevelée que les musiciens développent au long des treize titres qui reprennent l’intégralité des titres de l’EP, à savoir "Winds Of Vale", "To The Shores Of Sadness" et "The Yearning Remains" (inclus à l’édition limitée).

Si la complexité des morceaux ne tenait pas l’auditeur en haleine sur le premier opus, c’est ici une totale réussite, dans la lignée d’un FALCONER, la formation allemande s’avère tout à fait capable de nous tracer un itinéraire sinueux sur un plan à la base très clair, que ce soit par l’inter-calage de ponts ou cette promptitude à rarement aligner deux couplets identiques. Et c’est peut-être ce qui manque encore à "Vale" pour casser totalement la baraque, car avec "Winds Of Vale", "Farewell" ou encore "… And If You Do It Right", le groupe tient là des hits indiscutables. La durée des morceaux va également dans ce sens et la barre des 4:30/5:00 est devenue la norme sur "Vale".

Les chœurs sont la principale arme d'ORDEN OGAN sur "Vale", le clavier peinant parfois à s’insérer au sein d’une production qui a mis l’accent sur la section Metal, guitares tranchantes, basse grassouillette et batterie puissante à l’appui. En outre on observe tout de même qu’il demeure de gros écarts entre les passages chantés classiques et les passages où les chœurs prennent le relais, le différentiel sonore se faisant souvent assez brutal, comme s’il n’était jamais préparé.

ORDEN OGAN est sans contexte en net progrès sur "Vale" : si on atteindra le climax sur l’opus suivant, on voit déjà "Easton Hope" en ligne de mire, avec ce côté speed renforcé et ses soli de guitare mélodiques et réussis. Peut-être faudra t’il veiller à l’avenir à moins répéter les refrains en boucle de façon à se détacher de l’impression de collage qu’on ressent encore beaucoup entre les différentes parties d’un même morceau. En outre "Vale" est long et il n’est pas évident d’en venir à bout, entre autres pour les raisons que je viens d’évoquer.

Il n’en demeure pas moins que ce second opus marque une sacrée marge de progression, et que le groupe est encore jeune et mérite qu’on lui accorde un peu de temps pour qu’il révèle son plein potentiel, ce qu’il ne manquera pas de faire très vite, emporté par la bonne dynamique installée bon an mal an sur "Vale".

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SAVATAGE
Streets: A Rock Opera - Narrated Version (2013)
SAVATAGE version comédie musicale




SATAN JOKERS
Addictions (2011)
Le coup de maître !


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Seeb (chant, guitare, claviers)
- Tobi (guitare lead)
- Lars (basse, chant)
- Ghnu (batterie, percussion)
- Nils (claviers, orchestration, chant)


1. Graves Bay
2. To New Shores Of Sadness
3. Winds Of Vale
4. Farewell
5. Reality Lost
6. This Is
7. This Was
8. Something Pretending
9. The Lord Of The Flies
10. … And If You Do It Right
11. What I’m Recalling
12. A Friend Of Mine
13. Candle Lights



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod