Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Myspace (289)
 Site Officiel (515)

SKÁLMÖLD - Börn Loka (2012)
Par ERWIN le 27 Décembre 2013          Consultée 2937 fois

Après avoir sorti avec un certain succès leur premier opus "Baldur" il y a un peu plus de deux ans, les Islandais de SKÁLMÖLD, fort d'un succès certain dans leur contrée et nantis de la toute puissance de leurs aïeux Vikings ont décidé que décidément, il fallait tenter le coup et révolutionner le Metal avec leur musique extrêmement épique. Le grand isolement des Islandais explique la difficulté à rattacher leur style à un mouvement musical. Clairement, la technicité des musiciens et la monstrueuse voix de Björgvin tiennent plus du Death qu'autre chose ... Mais j'ajouterai que les superbes soli de Þrainn sont trop techniques pour être cantonnées dans les mouvements extrêmes... Dans l'esprit, les compositions sont plutôt Black avec une ascendance typiquement "islandaise", donc Pagan... D'ailleurs les sagas sont au centre des débats, et SKÁLMÖLD ne signifie-t-il pas "l'âge de l'épée" ? Soit le rappel de la guerre des Sturlungars au XIIIème siècle et l'un des rares cas d'involution constatée dans l'histoire de l'Europe - je vous conseille vivement à cet égard la lecture de "L'Islande des vikings "de Jesse Byock - . En définitive, les Icelanders ne font rien comme personne !

Et puisque tel est le cas, je vous engage vivement à débuter l'écoute par ce qui est un véritable chef d'œuvre, j'ai nommé "Hel". Pour le coup, nous voici dans des contrées qui jouxtent carrément la Norvège de WINDIR et d'ENSLAVED, il y a certes aussi une pointe de sympho la-dessous, mais écrasée par la lourde voix de Bjorgvin. Et puis ouvrez bien vos cages à miel pour la deuxième partie de la chanson, car en cet instant vous allez entendre la voix la plus improbable qui soit : à titre personnel, une véritable révélation. car Edda TEGEDER du groupe ANGIST, prend alors le micro, et la voix incroyablement chargée d'émotion de la jeune femme s'élève avec une intensité démente, et contre toutes attentes, abat d'un coup d'un seul toute la concurrence masculine. Tant de tristesse, tant de douleur, c'est sidérant de beauté et le titre se termine en apothéose avec toutes les voix à l'unisson, laissant totalement exsangue et abasourdi l'auditeur.

"Fenrisulfur" fracasse sa race. Les gars d'AMON AMARTH aurait aimé composer un morceau de cette trempe, le fier drakkar navigue sur les mers du Death mélodique en cet instant. Les chœurs sont grandioses rien de moins et l'alternance du chant entre le lourd growling de Björgvin et les screaming stridents de Baldur surligne d'autant la puissance de cette chanson assortie de portions mélodiques épiques comme jamais, et d’un solo dantesque de Þràinn. Du Heavy de grande tradition, c'est un pied total ! Je suis totalement sous le charme. la rythmique mid tempo plombée de "Vali" achève de nous convaincre que les guerriers vikings islandais furent bien ceux qui posèrent les premiers le pied sur le continent de par-delà les mers... Aucun rapport dites-vous ? Je vous le fais pas dire, mais la vérité doit être rétablie, bordel ! Quelle puissance ! Et si vous pensiez que ça allait s'arrêter là... ? Mettez très fort "Loki" et devenez un des compagnons d'armes de Balder et Loki, abattez des géants des glaces avec Thor, bref, devenez un héros mythologique ! Les structures sont à nouveau Black, même si la cavalcade est résolument Death, les chœurs terrassent tout à nouveau... Ouais bon, finalement, l'obédience, on s'en branle non ? Putain, je couperais bien quelques têtes moi ! La fin de ce chef d'œuvre épique tout en mouvements ambiants vous clouera au sol, et vous fera devenir à vie un vrai guerrier, un voleur de caramels mous dans le cas des deatheux...

Les textes en islandais écrit par le gigantesque bassiste Snæbjörn - un vrai géant des glaces pour le coup - servent au mieux les ambiances épiques ; ainsi le chant clair - avec ses "R" roulées - sur "Midgarsormur" est-il une véritable merveille. Les chœurs aériens et tempétueux semblent descendre en droite ligne d’Asgard. On s'y croit vraiment ! "Narfi" renoue avec la grande tradition d'un Metal Viking, le nordique lui sied à ravir et les ambiances sont païennes à souhait, je rajouterai un petit plus pour les nappes discrètes mais ô combien efficaces du claviériste Ben Gunnar. La guitare de Þràinn est à nouveau céleste, j'ai l'impression de me répéter ! Je terminerai en évoquant la vidéo de "Gleipnir", tournée sur les terres même des légendes, la fabuleuse Islande, et à laquelle participe toute la scène extrême de l'île... Exemplaire de camaraderie.

La barque de fortune décrite par mon estimé confrère Volthord s’est muée en fier drakkar que ni Ragnar Lothbrok, ni Leif Erikson n’auraient renié. L’opus est de taille à sortir les valeureux SKÁLMÖLD de leur isolement, même si celui ci est splendide, et porteur des traditions et cultures si riche de la nation islandaise. Je ne vois dans cette livraison aucun point faible, aucun temps mort.

La fille de Loki, toute de noir vêtue, dans la faille de Þingvellir. Un des musts de l’année 2012.

A lire aussi en BLACK METAL :


BELPHEGOR
Conjuring The Dead (2014)
Un autre vétéran qui frappe dur et sec !




ENSLAVED
Vertebrae (2008)
Rock & psyché & good... so good

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ERWIN

 
  N/A



- Björgvin Sigurðsson (chant, guitare)
- Baldur Ragnarsson (chant, choeurs)
- Þráinn Árni Baldvinsson (guitare, choeurs)
- Gunnar Ben (clavier, choeurs)
- Snæbjörn Ragnarsson (basse, choeurs)
- Jón Geir Jóhannsson (batterie, choeurs)


1. Oddin
2. Sleipnir
3. Gleipnir
4. Fenrosulfur
5. Himinhrjödur
6. Midgardsormur
7. Narfi
8. Hel
9. Vali
10. Loki
11. Eidur



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod