Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Myspace (291)
 Site Officiel (519)

SKÁLMÖLD - Baldur (2011)
Par VOLTHORD le 9 Juillet 2012          Consultée 2163 fois

Ces derniers temps, ma Vikinguerie a un peu pris la poussière, je l’avoue. Vous en conviendrez, c’est un peu con d’être le « spécialiste » d’un certain style sur un webzine et de finalement trouver plus de satisfaction dans de l’indus en plastique, de l’avant-garde burlesque ou de la pop mâchée metallique. Heureusement pour moi, il y a les lecteurs pour me faire quelques piqûres de rappel.

Aujourd’hui, telle une poule, j’ose me mouiller à chroniquer le premier album des Islandais de SKÁLMÖLD, groupe qui, du haut de sa pochette sans grande inspiration, m’a paru être une sorte de copie d’AMON AMARTH. Mais en fait pas du tout. Ou pas que, en tout cas. SKÁLMÖLD s’oriente plus vers la polarité héroïco-mélodique du genre, ascendance Death mélodique, certes, mais avec riffs folkisants, en un peu plus brut de décoffrage qu’ENSIFERUM, mais moins grandiose, et en moins « hymnique » que TYR mais aussi plus varié.

Difficile de trouver une place pour ces Islandais, qui font un peu dans le Folk, un peu dans le méchant et un poil dans la construction d’ambiance. Ce qu’ils ne font pas en tout cas, c’est du youpi youpla de bas étage, et ce parce que d’une part ils cernent leurs mélodies avec une force technique époustouflante et une production blindée quoiqu’un peu clinique, d’autre part parce qu’ils ne surchargent jamais les parties folk « festives » ni les claviers ambiants – qui sont plutôt des clavecins qui sentent bon le pillage d’église. Ils se pâment à nous balancer des chœurs polyphoniques dantesques qui rappellent autant TYR que le premier ÁSMEGIN, ou bien entendu le BATHORY des Nordland. On se laisse donc aller au gré des flots de titres fichtrement bien équilibrés et accrocheurs comme "Sorg" et "Upprisa" (putain ouais !), et, à bord de notre petit barque de fortune, on en vient à apprécier ces touches traditionnelles et mystiques. Mais le groupe ne semble pas déterminé à vraiment développer cet aspect (malgré, a priori, la création d’un concept album plutôt bien pensé, mais qui suis-je pour parler au nom des Islandophones ?) ; la fin d’album s’appuie plus sur un défilé de gros riffs épiques sans forcément faire gare à un développement d’ambiance qui aurait pourtant pu donner une vraie profondeur à l’ensemble. On a déjà entendu largement mieux en terme de charge émotionnelle, et c’est pourtant dire que le groupe fait de vraies bonnes tentatives pour rendre ses atmosphères plus percutantes dans un début d’album simplement bluffant.

Ce qui nous reste vers la fin, c’est une certaine fatigue d’une musique énergique sans être brutale et le repli d’atmosphères finalement assez ternes. Je mettrai également une mention « moins bien » à cette voix death (?) un peu trop rustre de Björgvin Sigurðsson (mais alors là, certains me diront, « a-t-on honnêtement le droit de critiquer une voix pour sa rustrosité ?). Elle paraît un peu linéaire à force, et semble presque décalée dans un flot pêchu mais loin d’être fondamentalement agressif (un des « marqueurs » d’agressivité, dans mon langage vikinguesque est "Mardraum" d’ENSLAVED). Un meilleur équilibre avec les chœurs aurait été plus pertinent. On notera par ailleurs la présence de Aðalbjörn Tryggvason de SÓLSTAFIR sur "Árás" et "Hefnd" (deux apparitions très différentes et tout à fait exquises, "Hefnd" semble être un mélange stylistique des deux groupes!).

Sur la fin, même si on a eu du gros riff, du gros solo inspiré, du gros son, du gros refrain, même si ça nous a envoyé gravement la sauce au large de l’atlantique, le tout avec une énergie exemplaire, tout ça ne transgresse les moules déjà établis du Viking Metal « moderne », même si SKÁLMÖLD arrive à faire sa tambouille sans que ça ne paraisse totalement déjà entendu. N'est-ce pas suffisant me demanderez-vous ? Peut-être, si cette voix death ne m'avait autant dérangé et ces ambiances autant frustré, j'aurai pu vous répondre par l'affirmative... On pourra au moins appeler ça un très bon départ !

A lire aussi en VIKING METAL par VOLTHORD :


HEL
Falland Vörandi (2005)
Viking metal... anthologique mais presque frustrant




EINHERJER
Blot (2003)
L'album ultime avant le ragnarok!!!


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Björgvin Sigurðsson (chant, guitare)
- Baldur Ragnarsson (chant, choeurs)
- Þráinn Árni Baldvinsson (guitare, choeurs)
- Gunnar Ben (clavier, choeurs)
- Snæbjörn Ragnarsson (basse, choeurs)
- Jón Geir Jóhannsson (batterie, choeurs)


1. Heima
2. Árás
3. Sorg
4. Upprisa
5. För
6. Draumur
7. Kvaðning
8. Hefnd
9. Daudi
10. Valhöll
11. Baldur
12. Kvaðning



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod