Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nightmare, Axel Rudi Pell , Dio, Jorn, Primal Fear, Rainbow
- Membre : Space Odyssey
- Style + Membre : Civil War, Wuthering Heights
 

 Site Officiel (294)
 Myspace (165)
 Chaîne Youtube (144)

ASTRAL DOORS - Evil Is Forever (2005)
Par JEFF KANJI le 28 Octobre 2013          Consultée 1906 fois

Nils Patrick Johansson nous révèle l’un des plus beaux organes du circuit Heavy Metal en cette année 2005. Le talentueux vocaliste de WUTHERING HEIGHTS a débarqué de nulle part deux ans plus tôt avec son autre groupe ASTRAL DOORS au sein duquel il pratique un Heavy Metal à l’ancienne d’excellente facture. Les références sont prestigieuses bien entendu, puisqu’à l’image de JORN, on lorgne du côté de RAINBOW, DIO et autres géants de la fin des seventies et des eighties.

Le cocktail proposé par le groupe présente une certaine sécurité. Si vous aimez la tequila, peu de chance que la margarita vous débecquette. Le capital qualité, les « codes » en quelque sorte, du style sont donc présents, rassurants, comme ces rythmiques dynamiques et épaisses, comme on peut en trouver chez AXEL RUDI PELL (même école et démarche similaire), des parties de batterie puissantes et un chanteur doué à la voix puissante et bien identifiable. ASTRAL DOORS c’est un peu ça avec en plus des claviers enclins à s’aventurer sur les terres de RAINBOW avec moult parties d’orgue Hammond ("Bride Of Christ", "Flame") qui enrobent un peu mieux la musique du groupe.

Ce deuxième effort, "Evil Is Forever" vous rappellera particulièrement Dio, tant "Pull The Break" peut présenter des analogies avec "We Rock" ou encore ce "Bride Of Christ", sorte de "Kill The King" des temps modernes. La voix de Nils Patrik Johansson y est confondante de mimétisme. Mais malgré ses accointances avec le géant Ronnie, le vocaliste dispose d’un organe plus puissant et large, et sa voix est capable de se poser avec autant de facilité sur les titres rapides ("Pull The Break"), les morceaux plus Hard bien mid-tempo ("Time To Rock") ou les développements plus fins de "Lionheart" ou "Path To Delirium". Le Heavy Metal pur jus semble être aussi un terrain de jeu privilégié comme l’écoute de "Evil Is Forever" permet de le constater.

ASTRAL DOORS dispose d’atouts de qualité dans sa manche, et à part le clavier et la basse qui se font plutôt discrets, la distortion chaleureuse des guitares de Joachim Nordlund et Martin Haglund (pas de doute on est en Suède) décochent les riffs accrocheurs les uns derrière les autres ! On ne s’ennuie pas une seconde sur chacun de ces onze titres (douze pour l’édition japonaise) qui constituent "Evil Is Forever", album ô combien important qui permettra au groupe d’ouvrir pour BLIND GUARDIAN (c’est d’ailleurs par ce biais que je les ai connus). Les soli à la fois véloces et traditionnels (dans une veine années 80 qui a largement fait école jusqu’à aujourd’hui) ne se refusant pas certaines harmonies en tierces chères à la Vierge De Fer, viennent ponctuer les parties chantées avec brio. En cela on se démarque du cousin AXEL RUDI PELL, tellement fan de Ritchie Blackmore que les plages instrumentales sont souvent bien étudiées afin que le soliste puisse avoir le temps de bien visiter toutes les cases de son manche. On n’a pas cette sacralisation de la guitare chez ASTRAL DOORS. On est plus dans une approche globale, plus musculeuse aussi à l’image de ce "Stalingrad" pas très éloigné d’IRON SAVIOR.

Cette jeune formation suédoise et séduisante est incontestablement sur de bons rails, mêlant tradition et modernité, capable par conséquent de fédérer les vieux de la vieille et les metalleux des années 2000 qui ne se retrouvent pas dans le Metal Extrême et pas entièrement dans le Power.. Si l’ensemble de la discographie est plutôt homogène qualitativement parlant, "Evil Is Forever" constituera une entrée en matière flamboyante pour le mélomane, l’artwork se révélant également l’un des plus réussis, si ce n’est le plus abouti, de la carrière du groupe. Comme quoi, la margarita, si elle n'a pas l'authenticité de la tequila pure, dispose d'une saveur qui lui est propre, au moins aussi flatteuse pour les papilles que sa base et son modèle.

4,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


STRYPER
Second Coming (2013)
Bienvenue chez Frontiers




X JAPAN
Jade (2011)
Tes cicatrices sont belles comme le jade...


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Nils Patrik Johansson (chant)
- Joachim Nordlund (guitare)
- Martin Haglund (guitare)
- Mika Itäranta (basse)
- Johan Lidstedt (batterie)
- Jocke Roberg (claviers)


1. Bride Of Christ
2. Time To Rock
3. Evil Is Forever
4. Lionheart
5. Praise The Bones
6. Pull The Break
7. Fear In Their Eyes
8. Stalingrad
9. From The Cradle To The Grave
10. Flame
11. Path To Delirium
- bonus Track Japonaise
12. Another Day In Hell



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod