Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nocturnal Rites, Lost Horizon
- Membre : Dragonlord, Heed, Ozzy Osbourne , Cans, Notre Dame, King Diamond, Illwill, Therion, Firewind, Arch Enemy, Nightrage, Amaranthe
- Style + Membre : Dreamland, Hammerfall, Mystic Prophecy, Dignity
 

 Site Officiel (102)
 Facebook (84)

DREAM EVIL - Dragonslayer (2002)
Par GEGERS le 30 Mars 2017          Consultée 288 fois

Lancé comme une blague, le projet du guitariste et producteur suédois Fredrik Nordstrom frappe fort dès sa première livraison, ce délectable "Dragonslayer" publié en juillet 2002, une époque où le heavy/speed mélodique était encore en odeur de sainteté, bien avant que ses plus fidèles représentants ne décident de lever le pied et aller explorer d'autres voies.

DREAM EVIL, c'est du "true". Il s'agit de l'école scandinave, bien sûr, il est donc tout à fait normal que, par certains atours (notamment les lignes de chant et les paroles), le groupe évoque l'univers d'un HAMMERFALL. Mais le combo fait bien plus que singer ses contemporains, il propose une musique dotée d'un intérêt véritable, et livre avec ce "Dragonslayer" un excellent opus de power mélodique. Il suffit pour s'en convaincre d'écouter la doublette d'ouverture "Chasing The Dragons"/"In Flames You Burn". Il y a là la palette complète : le premier morceau, léger et efficace, très mélodique, fait écho au second, ambivalent et agressif, porté par un refrain imparable et un chanteur de grande qualité en la personne de Niklas Isfeldt, impeccable sur l'ensemble de l'album.

Celui-ci distille habilement son lot de pépites. Plusieurs se concentrent en milieu d'album, et montrent chacune un visage différent du groupe : "The Prophecy", speed survolté, témoigne de l'énergie du groupe. "The Chosen Ones", plus travaillé, doté de chœurs et d'instrumentations imposantes, témoigne d'un groupe audacieux, tandis que la ballade "Losing You", est une véritable leçon de savoir-faire mélodique et de montée en intensité, malgré une structure clichée.

Sur la deuxième moitié de l'album, le Heavy ici pratiqué reste de très grande classe, porté par des tubes tels que "Heavy Metal In The Night" ou "Hail To The King", tandis que le rock ultra énergique de "H.M.J." (MOTÖRHEAD n'est pas si loin) apporte un supplément de variété à l'ensemble.

Tant et si bien que ce premier opus de DREAM EVIL s'impose naturellement, et sans prétention, comme une excellente réussite de Heavy mélodique, et comme le premier chapitre d'une carrière riche en rebondissements. Un des meilleurs albums des Suédois.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


CELTIC LEGACY
Celtic Legacy (1998)
Persévérance et abnégation, acte I




CUSTARD
A Realm Of Tales (2017)
Grimm reaper


Marquez et partagez



Par STEF




 
   STEF

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Niklas Isfeldt (chant)
- Fredrik Nordstrom (guitare ,clavier)
- Gus G (guitare)
- Peter Stalfors (basse)
- Snowy Shaw (batterie)


1. Chasing The Dragon
2. In Flames You Burn
3. Save Us
4. Kingdom Of The Damned
5. The Prophecy
6. The Chosen Ones
7. Losing You
8. The 7th Day
9. Heavy Metal In The Night
10. H.m.j
11. Hail To The King
12. Outro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod