Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nocturnal Rites, Lost Horizon
- Membre : Dragonlord, Heed, Ozzy Osbourne , Cans, Notre Dame, King Diamond, Illwill, Therion, Firewind, Arch Enemy, Nightrage, Amaranthe
- Style + Membre : Dreamland, Hammerfall, Mystic Prophecy, Dignity
 

 Site Officiel (167)
 Facebook (132)

DREAM EVIL - In The Night (2010)
Par POWERSYLV le 6 Février 2010          Consultée 4698 fois

Le cas DREAM EVIL ressemble pas mal à celui de ses compatriotes d’HAMMERFALL : l’histoire démarre avec un « super groupe » (j’entends par là un assemblage de musiciens chevronnés qui fourbissent leurs armes dans un autre groupe reconnu - l’adjectif « super » n’ayant pas ici forcément la connotation « exceptionnel » … quoique …). Car DREAM EVIL au début, c’était le groupe du producteur et guitariste Fredrik Nordström, certes, mais il y avait aussi le guitariste Gus G. et son CV délirant (leader de FIREWIND, actuellement chez OZZY OSBOURNE, ex-MYSTIC PROPHECY, ex-NIGHTRAGE, intérimaire chez ARCH ENEMY…) et le fantasque Snowy Shaw à la batterie (ex-MERCYFUL FATE, ex-NOTRE DAME, ex-THERION…). Ca c’est ce qu’on appelle une dream team. Aujourd’hui, Nordström est entouré de musiciens de moins grande notoriété mais qui ont su faire perdurer le groupe jusqu’à ce cinquième album, "In The Night", qui ravira certainement les fans de Power Metal racé.

Il faut dire que malgré la perte de 2 grands noms, DREAM EVIL a su préserver ses qualités de base qui font de lui certes pas le groupe de Power Metal le plus original de la Terre (peut-on être original lorsqu’on fait du Power Metal ? arf …) mais un champion de l’efficacité. Toujours aussi clichesque (y'a juste à voir les noms des chansons qui feraient presque passer MANOWAR pour Douchka, voire pour Dora l’exploratrice pour les plus jeunes), l’album précédent "United" (appelé aussi « l’album de DREAM EVIL à la pochette moche ») avait apparemment trouvé tant ses fans (les inconditionnels, les fans de Power qui ont trouvé les titres accrocheurs …) que ses détracteurs (les autres : les fans de Power qui n’ont pas trouvé les titres accrocheurs et ceux qui font caca sur la tête des promoteurs de la warrior attitude).

Toc toc badaboum, nous voilà ! "In The Night" s’impose comme le retour des Suédois aux affaires après 3 bonnes années d’absence dans les bacs. Pas de surprise lors d’une écoute d’ensemble : le style du groupe n’a pas changé d’un iota. Y'a juste un truc qui me chiffonnait au début, c’est que je n’avais pas l’impression que c’était Niklas Isfeldt qui chantait… en fait, le vocaliste semble varier beaucoup plus son chant sur ce disque. L'effacement d’une des caractéristiques du groupe fait donc place à ce niveau à plus de variété : le chanteur se permet par exemple quelques cris à la Halford sur "In The Night" (morceau-titre sombre et méchant avec rythmique plombée et percutante) ou sur l’ultra-clichesque "Bang Your Head" (attention, paroles risibles – elle n’est pas la seule, cf. "Electric") … non, les paroles de ne sont pas Joey De Maio ou d’Oscar Dronjak. Faut dire à la décharge du groupe que le headbanging est parfois obligatoire. Quoiqu’il arrive, le frontman se calque sur la musique du groupe qui oublie parfois un peu la bagarre pour retrouver les racines mélodiques des années 80, comme "Electric" et son refrain qui aurait pu figurer sur un album de DOKKEN.

L’ensemble reste souvent épique et racé et c’est une bonne idée d’avoir placé "Immortal" comme un étendard en début d’album : rythmique entraînante, refrain simple à reprendre en concert, chœurs de guerriers en rut à la HAMMERFALL… tout fan de Heavy Metal ne peut dès lors qu’embrayer sur la suite. Les guitaristes Fredrik Nordström et Daniel Varghamne évoluent comme des poisons dans l’eau et le spectre des anciens IRON MAIDEN est souvent présent : mélodies et soli à la tierce dans la plus pure tradition ("Immortal", "See The Light" et son intro virtuose, "On The Wind"…), recette maintes fois éprouvée mais toujours accrocheuse. La majorité des titres est axée mid-tempo grâce au forgeron Pat Power (arf, ce nom !) mais quand les guitares se font plus rugueuses et véloces, c’est la cavalcade infernale qui est lancée (le mordant "Frostbite", "Mean Machine"). Une ballade se taille un espace vital entre 2 titres, c’est… "The Ballad" (comme par hasard) : jolie mélodie, jolie chanson dans l’esprit d’un "Glory To The Brave" (HAMMERFALL) mais alors, les paroles sont à se taper le cul par terre (« We are made of metal, our hearts are made of steel … », n’en jetez plus, la cour est pleine) !!

Malgré un titre de clôture qui se démarque par un léger aspect symphonique (intervention de violons) et mélodique ("The Unchosen Ones"), la deuxième partie du disque est quand même moins marquante avec des morceaux corrects mais sans plus ("In The Fires Of The Sun", "Kill, Burn, Be Evil"). Si l’on retient la qualité du Power Metal de DREAM EVIL (car elle est là, sans conteste), les quelques moments plus oubliables de fin d’album et en passant sur l’aspect « lyrics » (oh yeah), on peut dire que les Suédois sortent un album réussi et attachant, de bonne tenue, avec un bon équilibre entre vigueur, puissance et mélodie.

3,5/5 semble être du coup une note honorable. En tous cas, l’écoute est agréable, bandante (même) à certains moments. Un disque sans autre prétention, qui ne fera pas forcément passer DREAM EVIL dans la catégorie supérieure mais qui permet d’offrir aux metalleux de base un sacré bon moment (et on en a bien besoin). On aimerait juste voir ce que ça donne en live…

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


MEGADETH
Youthanasia (1994)
Quand MEGADETH rime avec "grande classe" ...

(+ 2 kros-express)



HAMMERFALL
No Sacrifice, No Victory (2009)
Quand Hammerfall retrouve l’inspiration ...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Niklas Isfeldt (chant)
- Daniel Varghamne (guitare)
- Fredrik Nordström (guitare)
- Peter Stålfors (basse)
- Pat Power (batterie)


1. Immortal
2. In The Night
3. Bang Your Head
4. See The Light
5. Electric
6. Frostbite
7. On The Wind
8. The Ballad
9. In The Fires Of The Sun
10. Mean Machine
11. Kill, Burn, Be Evil
12. The Unchosen One



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod