Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (19)
Questions / Réponses (3 / 12)
Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Satyricon, Cobalt, Abbath
- Membre : I, Hypocrisy, Aura Noir
- Style + Membre : Demonaz

IMMORTAL - Sons Of Northern Darkness (2002)
Par MEFISTO le 7 Mai 2014          Consultée 4029 fois

Oui, "At The Heart Of Winter" est le plus culte et admiré des albums d'IMMORTAL, car il marquait avec une magie noire un changement souhaité par tous. Cependant, dans mon cœur de serviteur du Diable, "Sons Of Northern Darkness" remporte la palme de leur discographie.

Pourquoi ? Parce que les germes plantés sur "ATHOW" et sur "Damned In Black" donnent les résultats escomptés à un niveau de maîtrise insurpassable. "SOND", c'est IMMORTAL dans toute sa « splendeur », c'est le Black polaire parfait sans les gimmicks de "ATHOW", c'est le Black scandinave violent et mélodique fusionnant avec génie la violence et les atmosphères glaciales si chères à la formation. En gros, on voyage un chouia moins, mais on voyage mieux.

"SOND" est offensif comme "Damned In Black" et surprenant comme "ATHOW", c'est la symbiose de tout ce qu'IMMORTAL a voulu accomplir dans sa carrière… et ce qu'il n'aura plus réussi à nous offrir par la suite. Considérez-le comme l'apex, le legs, le dernier tour de piste.

Pourtant, il est moins adulé. Facile à comprendre, surtout quand on est le troisième enfant d'une famille déjà exemplaire ; il reste peu d'amour pour nous, l'aîné ayant gobé la majorité des compliments. Le deuxième est souvent l'oublié de la meute, comme "Damned In Black" et le troisième, ben… il fait son possible pour se démarquer de ses frères avec les gènes qui coulent en ses veines, ce qui peut entraîner d'étonnantes retombées. "SOND", le cadet du trio de choc d'IMMORTAL, aura à la fin du compte coiffé ses prédécesseurs grâce à un chapelet sans taches de titres aussi lourds qu'efficaces, aussi ambiancés qu'accrocheurs. Et il aura enlevé l'envie à ses parents d'enfanter de nouveau, enfin, pour une longue période, car quand on tient un succès, on le préserve souvent jalousement pour ne pas qu'il s'effrite.

Ce qui rend cet album si bon est son intensité et sa production à couper au couteau. Abbath et ses deux sbires sont vraiment agressifs sur "SOND", comme si les influences des albums initiaux revenaient à la surface, mais avec la nouvelle facture « à la "ATHOW" » gardée intacte. On ressent moins le suc nourricier du Heavy, IMMORTAL accélère et plante de larges clous ébène dans le cercueil. Les six premières plages passent ainsi à la vitesse de l'éclair (car elles sont fameuses) en nous lessivant de riffs incendiaires et de mélodies/refrains mémorables. Ceci dit, même si elles font vite gicler le sang, elles n'en demeurent pas moins fouillées et taillées dans le Metal le plus aiguisé. "One By One", "Sons Of Northern Darkness" et "Demonium" vous casseront les dents d'en avant, alors que "Tyrants", la forcenée "Within The Dark Mind" et "In My Kingdom Cold" varient les tempos pour exposer tous les visages de cette bête indomptable qu'est IMMORTAL. J'apprécie particulièrement la mélodie de "Sons Of Northern Darkness", la lenteur pachydermique de "Tyrants" et le riff acidulé de "Demonium".

Les deux dernières compositions nous renvoient davantage à la nature première du groupe, c’est-à-dire celle de porte-parole du Grand Nord. Bon, l'excellente "In My Kingdom Cold" ouvrait la voie à cette odyssée ultime et là, on y est… Y a pas à dire, Abbath a gardé le meilleur pour la fin avec ces deux joyaux se rapprochant de "ATHOW", mais avec les aspérités et l'envie d'en découdre rapidement de cette sortie 2002. Le bluff est magistral ; on recule tout en avançant ! Une excellente idée d'avoir laissé flotter ces deux icebergs vers le soleil couchant, "SOND" n'en est que plus complet, plus immortel. "Antarctica" et "Beyond The North Waves" s'avèrent ainsi deux des plus ténébreux et frigorifiques titres d'IMMORTAL. Ils poussent les atmosphères recherchées sur "ATHOW" quelques kilomètres plus loin…

En vérité je vous le dis, "SOND" est pimenté de tous les atouts supérieurs d'IMMORTAL. Il n'a aucun putain de défaut et peut se targuer d'être l'album le plus achevé, le plus varié, des Norvégiens. Plus il tourne sur ma platine, plus il s'affine, et même après d'innombrables écoutes, je ne m'en lasse pas. Son petit côté rentre-dedans vient si bien balancer son ensorcellement atmosphérique qu'il est difficile de ne pas sauter à l'eau.

Pour la postérité, je crois que "ATHOW" demeurera l'album le plus reconnu pour les raisons que vous connaissez, mais "SOND" sera un jour apprécié à sa juste valeur : ni plus ni moins que le chef-d'œuvre d'IMMORTAL.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


ARCKANUM
ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞ (2009)
Laissez la bête en vous sortir...




ARAFEL
For Battles Once Fought (2011)
Épique, fun et Israélien


Marquez et partagez



Par JULIEN, MEFISTO




 
   MEFISTO

 
   DAMONIL
   ONCLEGUUD
   ROOTSPACOROOTS
   T-RAY

 
   (5 chroniques)



- Abbath (chant, guitare, claviers)
- Horgh (batterie)
- Iscariah (basse)


1. One By One
2. Sons Of Northern Darkness
3. Tyrants
4. Demonium
5. Within The Dark Mind
6. In My Kingdom Cold
7. Antarctica
8. Beyond The North Waves



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod