Recherche avancée       Liste groupes



Le 12 Mars 2015


IMMORTAL - SONS OF NORTHERN DARKNESS

Salut,

Je ne comprends pas ce qu'est "la production" d'un album. Je pensais que c'était le travail d'un producteur, donc le financement et le marketing. A travers les chroniques et les commentaires, j'ai plus l'impression qu'on parle de qualité de son.
"...production à couper au couteau..." par exemple, est-ce le travail de l'ingénieur du son dont il est question ?

Cédric.






Le 15 Mars 2015 par Saga 03 (visiteur)

"[La production] désigne à la fois l'action de produire et le résultat de cette action fondamentale." (Wikipedia)
Le produit musical étant l'album, la production regroupe donc l'ensemble du processus de création de la composition au pressage, ainsi que le disque.
En revanche quand un chroniqueur utilise le terme, il exclu la composition et le pressage, et ne conserve que le choix des outils (instruments, micros, amplis...), l'enregistrement, le mixage,etc... Ce qui donnera l'ambiance sonore générale du disque, c'est donc cela qui est évalué quand on parle de production.





Le 15 Mars 2015 par Skyzosheep (visiteur)

En musique, le terme production est effectivement utilisé pour désigner tout ce qui est son. Sinon, ce que tu décris c'est bien de la production, mais de la production cinématographique, le terme n'a pas le même sens ici. N'étant pas un expert je peux pas te garantir l'absolue justesse de ma réponse mais selon moi c'est ça.




Le 15 Mars 2015 par LE RôDEUR (visiteur)

Oui, c'est exactement ça. Lorsqu'on parle de la production d'un album, il s'agit en réalité de sa direction artistique, autrement dit du travail sur la prise de son, le mixage voire le mastering, autrement dit sur le rendu sonore d'un disque. C'est le boulot du directeur artistique qui supervise l'enregistrement et bosse effectivement derrière la console avec des ingés son. Celui-ci est également appelé producer en anglais (et donc producteur en français par anglicisme) d'où la confusion avec le véritable producteur (executive producer) chargé du financement, des contrats et du marketing. Pour ajouter à la confusion certains producteurs sont à la fois directeurs artistiques et producteurs "exécutifs", comme Rick Rubin ou Spencer Proffer, par exemple.




Le 15 Mars 2015 par Olaf (visiteur)

Tu confonds producteur de cinéma et producteur musical.
C'est dans le cinéma qu'un producteur finance les films, en musique un producteur s'occupe de tout ce qui concerne l'enregistrement d'un album (l'équivalent du réalisateur dans le 7ème art), à part le mixage qui est en général confié à un pro du genre.





Le 15 Mars 2015 par BELINGO (visiteur)

Salut Cédric.

En effet, le terme de producteur, en musique, a un sens différent de celui qu'on utilise en cinéma. Mais c'est simplement la faute d'un abus de langage ou plutôt d'un défaut de traduction du terme anglais "producer"

Dans le processus d'enregistrement d'un album, celui qu'on appelle communément producteur est celui qui supervise l'enregistrement, qui conseille les musiciens sur les différents paramètres du son, sur le mixage, etc.

Ce n'est pas un ingénieur du son à proprement parler car il a parfois un travail plus complexe et plus artistiquement impliqué que l'ingé son. Les producteurs sont souvent musiciens eux-mêmes, qui détiennent parfois un studio (exemple : Peter Tägtgren), raison pour laquelle ils sont souvent sollicités.





Le 15 Mars 2015 par Diossounet (visiteur)

La production d'un album, c'est effectivement le travail effectué en studio, par le groupe lui-même s'ils s'y connaissent ou par un producteur dont c'est le métier. C'est donc l'art de choisir les sons de chaque instrument, de placer les micro, pour le chant, la batterie, équilibrer les sons pour obtenir un résultat audible.
La production est généralement suivi d'un travail dit de "mastering" pour faire ressortir telle ou telle fréquence, arrondir les angles pour que le résultat sonne le plus "propre" possible.

Pour ce qui est de la partie financement, elle est gérée par le contrat avec le label, et en ce qui concerne tout l'aspect marketing, tu confonds visiblement avec la promotion d'un album, souvent elle aussi gérée par le label !!





Le 15 Mars 2015 par Cassoulet (visiteur)

Ici on se rapporte plutôt à la façon dont l'album a été produit, ie fabriqué. Cela dépend souvent du lieu de fabrication justement (le studio), de la volonté des musiciens, du monteur ... et pourquoi pas du producteur lui même (les sousous...). Donc oui ça fait directement référence à la qualité du son, aux ambiances, aux arrangements, etc.

Le 19 Août 2008


IMMORTAL - SONS OF NORTHERN DARKNESS

Bonjour, est ce que quelqu'un pourrait me donner des infos sur le prochain album d' Immortal ???? Merci.




Le 21 Août 2008 par Orph3n (visiteur)

Je crois que cette année, Immortal était sensé se reformer pour quelques lives, mais je ne suis pas sûr qu'un nouvel album soit d'actualité.

Le 08 Février 2007


IMMORTAL - SONS OF NORTHERN DARKNESS

Bonjour à tous,
Question bête mais originale : y a-t-il un moyen de connaître (par un website, par exemple, qui regrouperait d'autres groupes... ) ou au moins d'estimer les ventes d'Immortal ? ... Avec une musique aussi peu accessible, comment outre les concerts peuvent-ils en vivre ? J'ai appris que c'était le cas pour Immortal, mais alors faut-il croire qu'ils ont tout puisé dans leur bas de laine entre le dernier Damned in Black (2002) et ces derniers mois pour l'album "I" ? Quand on sait qu'un disque aussi populaire (bon heu... ) que le dernier Ophélie Winter s'était vendu à moins de 80.000 ex, cela fait réfléchir... Merci et A+ (Vincent)





Le 14 Juin 2007 par BURRICH (visiteur)

Il est clair qu'Immortal est une reference ;personnelement c'est le tout premier groupe de black metal dont j'ai entendu parler en 93-94 a peu prés.Ils ont bien du ramer au debut et ont du commencer a y voir plus clair a la fin des années 90 quand le black a commencé a se democtratiser.Je pense que les techniques d'enregistrement evoluant de concert avec l'informatique ,les ventes de leurs albums recents ont quand meme du leur mettre du beurre dans les epinards.Ceci dit je suis d'accord lorsque tu dis que les tournées sont une condition sinequanon pour permettre a un artiste de vivre de sa musique (d'ailleurs j'ai lu une interview d'Abbath ou il expliquait qu'apres le split d'Immortal il avait repris un boulot d'ouvrier avant de reprendre la musique avec "I".La reformation recente "pour quelques rares dates en festival" en plus d'etre l'occasion de permettre aux fans les plus recents de les voir en live , leur permet egalement de "rentabiliser" leur carriere passée (apres tout c'est leur droit en tant qu'artistes).

PS: Ophelie Winter populaire!?Il y a 10 ans d'accord mais je pense qu'aujourdhui les artistes francais populaires sont plus a chercher du coté de Cali ; Tryo ; Olivia Ruiz...(encore que je pense que cette vague est en train de se tasser aussi.)





Le 08 Juin 2007 par BOF (visiteur)

il me semble que sons of darkness s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires,mais j'ai pas de chiffre précis.

source:interview de abbath sur je sais plus quel site.





Le 09 Février 2007 par Skullscrusher (visiteur)

A noter qu'à sa sortie, "Battles in the North" s'est très bien vendu (pour du black, entendons-nous bien) et était, à l'époque, un des plus vendus (40.000 copies). J'avais lu ça dans un "Hard Rock" il y a bien longtemps !




Le 08 Février 2007 par pussupu (visiteur)

Tout simplement, à partir de "At The Heart..." IMMORTAL est devenu une superstar du black (signé chez nuclear et tout et tout) et du coup les albums se sont vendus comme des petits pains ! En tout cas ils se sont beaucoup mieux vendus et les gens ont voulu découvrir leur passé et ont acheté tous les anciens albums, ce qui a rapporté pas mal au groupe à mon avis.

[ndc: usurpation d'identité flagrante, il ne s'agit pas de notre cher Possopo]








1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod