Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (16)
Questions / Réponses (1 / 7)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Fleshgod Apocalypse, Ex Deo, Carach Angren, Odious, Entropia Invictus, Abyssic, Moonspell, Deathronic, Rotting Christ, Aesmah, Lord Shades
- Membre : Innerwish, Decapitated, Hellfest Open Air Edition, Nightrage
- Style + Membre : Necromantia, Thou Art Lord, Chaostar
 

 Myspace Officiel (386)
 Site Officiel (628)
 Page Facebook (24)
 Page Bandcamp (30)
 Page Soundcloud (31)

SEPTICFLESH - Communion (2008)
Par JEFF KANJI le 22 Janvier 2018          Consultée 262 fois

Disparu à l'aube du nouveau millénaire, la créature de Spiros, Christos et Sotiris n'en avait pas totalement fini avec nous. Achevant son odyssée par un "Sumerian Daemons" bien plus brutal que ses prédécesseurs, les multiples directions dans lesquelles le groupe avait la possibilité d'évoluer l'ont davantage perdu qu'autre chose, et ce malgré la création de CHAOSTAR.

Au final, après avoir une dernière fois explosé ses propres codes avec "Revolution DNA", "Sumerian Daemons" avait en sorte pavé la voie pour ce qui est aujourd'hui une véritable deuxième carrière. Rebaptisé SEPTICFLESH, et s'appuyant désormais sur une imagerie forte orchestrée par Seth Anton Siro au civil, Spiros au sein de la créature qui finalement choisi de renouer avec l'aspect symphonique développé par "A Fallen Temple", la formation grecque est rejointe par un as des fûts – Fotis - qui va largement contribuer à accentuer cette facette brutale que le groupe développe en parallèle des orchestrations (il garnira "The Great Mass" de ses blast beats).

"Communion" est une réussite sous bien des aspects. La mixture marque un retour très net à un Death puissant, dominateur, tel qu'observé sur l'opus de 2003, et le chant de Sotiris observe du coup un net recul, et Spiros dirige les opérations avec un growl de dragon des plus obsédants. Mais c'est aussi à ce moment que Christos délaisse définitivement les claviers pour faire entrer la formation dans une nouvelle ère : SEPTICFLESH devient une formation Death Symphonique assumée, avec le concours d'un orchestre de quatre-vingt musiciens et trente-deux choristes, formule qui sera selon moi encore parfaite avec son successeur "The Great Mass" qui a attrapé presque tout le monde par surprise.

"Communion" signe le top départ de cette nouvelle période, mais il possède une qualité dont seront, selon moi, dépourvus ses successeurs ; le côté atmosphérique, qui faisait une bonne partie de l'identité du groupe, est encore présent à quelques moments (la sublime "Sunlight Moonlight", "Anubis"), et il donne une ambiance bien particulière à "Communion" qui à bien des égards est peut-être le meilleur opus jamais sorti par la formation grecque.

En optant pour un Death plus épique et symphonique sur l'opus suivant, SEPTICFLESH achèvera de couper les ponts avec son passé, "Communion" est donc un album de transition, mais une transition remarquable car la science du quartette a atteint un équilibre subtil qui donne une identité très forte à ce premier disque de SEPTICFLESH, jouissant d'une production parfaite pour ne rien gâcher.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par JEFF KANJI :


AESMAH
[imeria] (2012)
La france elle aussi a son be'lakor




DESTINITY
Resolve In Crimson (2012)
Pas chauvin !


Marquez et partagez



Par MEFISTO



Par KARL VON KARL




 
   LESOMBRE

 
   AAARGH
   JEFF KANJI
   KARL VON KARL
   MEFISTO

 
   (5 chroniques)



- Christos Antoniou (guitars/orchestral)
- Seth Siro Anton (bass/vocals)
- Fotis Benardo (drums)
- Sotiris V. (guitars/vocals)


1. Lovecraft´s Death
2. Anubis
3. Communion
4. Babel´s Gate
5. We, The Gods
6. Sunlight/monnlight
7. Persepolis
8. Sangreal
9. Narcissus



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod