Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Commentaires (4)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Orakle, Khonsu
- Membre : Djevel, Hardingrock, Thorns, Peccatum, Vond, Thou Shalt Suffer, Enslaved, Wongraven
- Style + Membre : Ihsahn, Thorns Vs Emperor
 

 Site Officiel (638)

EMPEROR - Emperor (1993)
Par PERE FRANSOUA le 7 Mars 2018          Consultée 935 fois

Le voilà le premier véritable coup de maître des Empereurs, révélant un incroyable bon en avant depuis la copieuse démo. La personnalité et le style s’affirment, les claviers déjà utilisés avec THOU SHALT SUFFER réapparaîssent enfin. L’arrivée de Faust libère Samoth de son poste de batteur par défaut et apporte un dynamisme créatif au trio devenu quartette. Ainsi EMPEROR acquiert sa signature sonore avec deux guitares, rehaussées de claviers.

Enregistré en décembre 1992 au petit studio S, l’opus comporte originalement sept titres, dont cinq repris de la démo. Les deux nouveaux titres, "I Am The Black Wizards" et "Cosmic Keys To My Creation And Times" s’imposent comme deux hits ultimes et intemporels.

Comme la plupart d’entre nous j’ai découvert ce disque après le reste et j’ai évidemment eu du mal à m’y faire, trouvant que ces versions étaient bien primitives et perfectibles. Erreur fatale d’oreilles trop jeunes croyant que le meilleur est à venir.

En plus de l’attitude authentiquement diabolique giclant à travers l’acné de ces jeunes garçons qui dégouline de ces riffs possédés, c’est le son de l’ensemble qui rend l’œuvre si géniale. Un modèle de grattes grésillantes parmi les plus outrageusement délicieuses qui soit.

Sur les conseils d’Euronymous, c’est le jeune Lee Barrett qui leur offrira la première opportunité de graver tout ça dans la cire noire, mais seulement pour un mini-album (celui dont on cause présentement), parce que c’est cher, et aussi sur un compact disque en split avec l’autre espoir de la scène, les joyeux vikings de ENSLAVED.
Les trois titres non retenus sortiront en 1994 via le label de Samoth sous le nom de "As The Shadow Rises".
C’est donc pour des raisons éditoriales (et de pognon) que la première sortie de EMPEROR fut un mini-album de quatre titres seulement (on se prend à rêver qu’ils eussent sorti le tout d’un coup à l’époque, ça aurait fait un bien bon premier LP de 30 minutes).

Lee Barrett fut bien surpris par le succès du split-cd et se retrouva du jour au lendemain avec un label qui compte : Candlelight.

A lire aussi en BLACK METAL par PERE FRANSOUA :


SINMARA
Aphotic Womb (2014)
The Reykjavik Connexion

(+ 1 kro-express)



BLACKLODGE
Solarkult (2006)
Ça trip dans l'usine du diable


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   PERE FRANSOUA
   ZODD

 
   (3 chroniques)



- Ihsahn (chant, guitare)
- Mortiis (basse)
- Samoth (batterie)


1. I Am The Black Wizards
2. Wrath Of The Tyrant
3. Night Of The Graveless Souls
4. Cosmic Keys To My Creations & Times



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod