Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (12)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2018 Catharsis
 

- Style : Dearly Beheaded, Meshiaak, Hertz & Silence, The Defaced , Lowdown, Skinlab, Xentrix, Slayer, Kristendom, Pantera
- Membre : Vio-lence, Medication
 

 Myspace Officiel Du Groupe (405)
 Site Officel Du Groupe (390)
 Chaîne Youtube (276)

MACHINE HEAD - Through The Ashes Of Empires (2003)
Par FENRYL le 26 Mai 2011          Consultée 993 fois

Soyons francs : je n'attendais plus rien de MACHINE HEAD depuis le début de ses errances néo merdiques...
Dans son pays natal, le groupe déjà (injustement) boudé vient de se prendre deux vestes monumentales et on se demande si le combo est toujours capable de se relever.

"Through The Ashes Of Empires" est une véritable surprise. Le groupe semble y avoir retrouvé sa lourdeur, sa furie et son Metal dévastateur comme à ses tout débuts. Dès les premiers riffs de "Imperium", on sent la magie opérer. Comment ne pas prendre son pied sur le break final qui monte en puissance et procure une sacrée dose d'adrénaline ?!
Puissant et rondement mené, cet opus toujours aussi complexe et gorgé de cet aspect "mélodie plaintive" dont le groupe semble s'être définitivement amouraché, "TTAOE" est une véritable cure de jouvence.
Attention tout de même, MACHINE HEAD semble parfois retomber dans ses travers ("Bit The Bullet" en principal exemple qui retend vers une époque "Supercharger" ou "Elegy" presque pseudo-doomesque par moment) ce qui m'empêche de crier au génie. Mais ne cachons pas le plaisir de se prendre en pleine tronche une tonne de décibels, de murs de grattes et de testostérone (et dire que le groupe défonce en live est un doux euphémisme en plus !) : "Left Unfinished" et son refrain larmoyant puis "In The Presence Of My Enemies" ou "Vim" sont comme autant de rampes de lancement avant de partir vers des espaces infinis... "Days Turn Blue To Gray" au final mélangeant furie apocalyptique et mélodicité franche avant un grandiose "Descent The Shades Of Night" dont la beauté de l'intro à la guitare acoustique n'a d'égale que la voix bourrée d'émotion de Robb...

MACHINE HEAD est de retour aux affaires, surprenant tout son monde. L'Europe peut de nouveau leur réserver un accueil chaleureux et massif : Flynn et sa bande ont su s'engager sur une voie risquée mais avec maîtrise. Le résultat est là. Bien joué !


Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


ONSLAUGHT
Vi (2013)
Papy fait de la putain de résitance




KREATOR
Enemy Of God Revisited (2006)
Triomphe romain ? Non, Allemand !!


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Robb Flynn (chant, guitare)
- Phil Demmel (guitare)
- Adam Duce (basse)
- Dave Mcclain (batterie)


1. Imperium
2. Bite The Bullet
3. Left Unfinished
4. Elegy
5. In The Presence Of My Enemies
6. Days Turn Blue To Gray
7. Vim
8. All Falls Down
9. Wipe The Tears
10. Descend The Shades Of Night



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod