Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL FUSION  |  STUDIO

Commentaires (18)
Questions / Réponses (3 / 9)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Mr Bungle, Fantomas, Ozzy Osbourne
 

 Site Officiel (142)

FAITH NO MORE - The Real Thing (1989)
Par MULKONTHEBEACH le 3 Novembre 2017          Consultée 277 fois

Premier succès discographique pour FAITH NO MORE, avec l’arrivée au chant du déjanté Mike Patton. Ne soyons pas injustes, Chuck Moseley remplissait allégrement son rôle de frontman, mais était tellement englué dans ses problèmes personnels, que la raison de ses membres a fini par l’emporter sur le cœur… Plus fantasque, plus agaçant aussi, le petit nouveau fait son trou, et mine de rien, le prétentieux tire son épingle du jeu !

Plusieurs explications à cette démonstration, tout d’abord cette habileté à élever d’un cran la musicalité de ce groupe, sa jeunesse le poussant à donner dans la démesure, ce brillant boutonneux arrive sans mal à driver les musiciens dans la direction qu’il veut atteindre !
Difficile de faire la fine bouche sur un "From Out Of Nowhere", ou encore un "Epic", qui porte fichtrement bien son nom. Le guitariste Jim Martin se fait plaisir, et son jeu versatile et très personnel est à l’honneur, notamment sur "Zombie Eaters", ou son hommage non dissimulé à METALLICA peut faire sourire parfois, Mais loin des clichés typiquement « Metôl », dont ses détracteurs peuvent l’abreuver, non, il est plus fin que ça…

Cependant, comme tous les albums de FAITH NO MORE, "The Real Thing" est avant tout une œuvre collective, un vrai travail de groupe, où les claviers de Roddy Bottum sont aussi importants que la basse ronflante de Billy Gould, sans oublier ce diable de batteur Mike Bordin, dont la frappe est impossible à démarquer de ce groupe mythique !

Autant le jeune Patton d’alors peut parfois insupporter au plus haut point, singeant un certain Antony Kiedis, dans le chant comme dans ses prestations scéniques, autant cet album révèle FAITH NO MORE au grand public pour le meilleur dans sa majorité.
Mais comme le sentimentalisme l’emporte souvent, et ce, même si la qualité artistique de cet album est indéniable, la note sera plus qu’honorable.
Premier concert à l’Elysée-Montmartre, avec en première partie PRONG, venant défendre son "Beg To Differ", avec un Tommy Victor, bras dans le platre, visiblement en colère contre la police française, nous n’en saurons pas plus, si ce n’est un bras d’honneur et des propos fleuris. Quoi qu’il en soit, un excellent album, réjouissant à plus d’un titre !

A lire aussi en FUSION par MULKONTHEBEACH :


MOTHER TONGUE
Mother Tongue (1994)
Roswell existe, je l'ai vu et entendu !




STUCK MOJO
Declaration Of A Headhunter (2000)
Du Rap Metal aussi fort que RATM ? oui ça existe !!!


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- Mike Bordin (batterie)
- Roddy Bottum (claviers)
- Bill Gould (basse)
- Jim Martin (guitare)
- Michael Patton (chant)


1. From Out Of Nowhere
2. Epic
3. Falling To Pieces
4. Surprise ! Your Dead !
5. Zombie Eaters
6. The Real Thing
7. Underwater Love
8. The Morning After
9. Woodpecker From Mars
10. War Pigs
11. Edge Of The World



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod