Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Timo Tolkki's Avalon , Marius Danielsen , Almanac
- Membre : Kamelot, Magnum, Ring Of Fire
- Style + Membre : Edguy
 

 Myspace (345)
 Chaîne Youtube (376)
 Site Officiel De Tobias Sammet (560)

Tobias Sammet's AVANTASIA - Moonglow (2019)
Par JEFF KANJI le 14 Mars 2019          Consultée 254 fois

Après deux années où le petit génie du Heavy allemand devait respirer pour ne pas perdre le contrôle de son art, le voilà de retour avec un huitième opus de sa créature solo, clairement devenue la plus en vue, et rattrapant peu à peu la discographie d'EDGUY. Tout comme Arjen Lucassen passé un certain stade, plus grand-monde ne peut refuser les avances de Tobias Sammet. Et on retrouve de nouveau certains invités de marque qu'on n'aurait pas imaginé poursuivre l'aventure aussi longtemps, comme Eric Martin, désormais un régulier du projet, tant en studio qu'en live, même si sa partition est plus réduite ici, ou encore Geoff Tate, qui lui bénéficie de belles plages d'expression.

Ce sont de véritables sommités qui prennent part à cette nouvelle fresque, Tobias assumant pour sa part son statut d'artiste solo, s'arrogeant des morceaux entiers pour lui-même, à commencer par le fleuve "Ghost In The Moon" d'ouverture, bien chargé en orchestrations et en changements théâtraux à la MEAT LOAF mais qui a un peu l'inconvénient, je trouve, de nous rappeler les errements du compositeur, qui n'a pas livré d'album définitif depuis "The Scarecrow", tous les suivants ayant leurs quelques pépites fabuleuses, mais ne tiennent pas la distance.

Fort heureusement, "Ghost In The Moon", à défaut de marquer durablement les esprits, donne le ton… Avant que l'aspect Power de l'écriture de Tobi se réveille sur un "Book Of Shallows" juste dantesque où Tobias devise avec des monstres vocaux. Jugez plutôt : Tobias ouvrant le bal avant que les lignes majestueuses d'Hansi Kürsch ne s'invitent pour la première fois (mais pas la dernière) et que Ronnie Atkins ne lance un refrain hymnique en diable, bardé de double grosse caisse. Et tous se montrent sous leur meilleur jour. Et alors qu'on croyait que cela suffirait, le jeu est redistribué avec un Jørn Lande divin (comme souvent avec AVANTASIA il faut reconnaître), puis rendu agressant par un Mille Petrozza qui retrouve Tobias près de quinze ans après "Hellfire Club". La gestion des enchaînements et cette subtile accélération de tempo à mi-course est un modèle du genre, et Hansi Kürsch me donne des frissons comme rarement, les lignes vocales de Tobias lui convenant à merveille. En conséquence aussi, la place de Bob Catley reste portion congrue elle aussi, les qualités de conteur de Ronnie Atkins et Hansi Kürsch prenant mine de rien son espace.

Je pourrais écrire une chronique sur ce seul morceau, mais "Moonglow" frappe tout aussi intensément avec "The Raven Child", longue fresque épique qui fait clairement écho à "The Scarecrow" mais aux évolutions plus subtiles (on sent l'expérience du duo Sammet/Paeth, faudrait veiller à pas trop l'oublier lui !) où le trio Kürsch/Sammet/Lande cartonne une nouvelle fois. J'ai un peu passé sous silence le titre éponyme avec Candice Night, plein de petits oiseaux celtiques (comme souvent avec madame Blackmore) qui emprunte autant à "Amaranth" qu'aux tubes Pop de Mike OLDFIELD, pas désagréable mais franchement trop niais pour moi. Je retrouve ce feeling NIGHTWISH-ien sur l'introduction du titre taillé pour Michi "Requiem For A Dream", où je dois dire que l'on entend très distinctement l'entraînement que lui a donné la tournée Pumpkins United" tant il est impérial, tutoyant les sommets avec une facilité déconcertante. D'autant qu'il y a encore de quoi se sustenter avec le magistral "The Piper At The Gates Of Dawn" porté par un cortège de vocalistes tous meilleurs les uns que les autres, en particulier Geoff Tate qu'on ne pensait pas forcément capable de faire autant honneur à sa légende ("Invincible" quand même qui repose énormément sur son interprétation).

Cela m'amène à un point qui me gêne un peu sur cet album. Tobias a tellement développé ses capacités vocales que j'ai parfois bien du mal à le distinguer de l'Américain, surtout qu'ils sont seuls au monde sur la doublette "Invincible"/"Alchemy" qui se démarque davantage par la diversité de ses ambiances que son sens de l'accroche pur, pas difficile de comprendre ce qui a séduit l'emblématique chanteur de QUEENSRŸCHE. Mais l'équilibre de l'album réside là en fait, car je n'extraie que trois immenses titres de cet album, mais pour autant je continue de l'écouter avec le même plaisir d'une traite.

Tobias Sammet m'a bien eu cette fois-ci avec cet AVANTASIA pas forcément génial, mais très agréable et parfois jouissif, un cran au-dessus de "Ghostlights" pour moi, même s'il apparaît que Tobias, dont les tics d'écriture sont depuis longtemps visibles, tend tout de même à la repompe (le pont de "Starlight" qui reprend celui de "Lost In Space", "The Piper At The Gates Of Dawn" avec ces faux-airs de "Fallen Angels" d'EDGUY, le pont de "Requiem For A Dream" qui recopie son "Twilight Of The Gods" illustré), mais le résultat global a franchement de la gueule, même en faisant abstraction de tous les effets de manche pseudo-symphonisants assez présents parfois.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


The UNITY
Rise (2018)
Henjo et Michael en pleine bourre




PRIMAL FEAR
Primal Fear (1998)
Comme la plume d'acier au vent

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Tobias Sammet (chant, basse, claviers)
- Sascha Paeth (guitare, basse, claviers)
- Michael Rodenberg (orchestration, claviers)
- Felix Bohnke (batterie)
- Ronnie Atkins (chant)
- Jørn Lande (chant)
- Hansi Kürsch (chant)
- Mille Petrozza (chant)
- Candice Night (chant)
- Geoff Tate (chant)
- Eric Martin (chant)
- Bob Catley (chant)
- Michael Kiske (chant)


1. Ghost In The Moon
2. Book Of Shallows
3. Moonglow
4. The Raven Child
5. Starlight
6. Invincible
7. Alchemy
8. The Piper At The Gates Of Dawn
9. Lavender
10. Requiem For A Dream
11. Maniac



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod