Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2003 2 Salvation
2009 Maranatha
2018 1 Hekatomb
 

- Membre : Marduk, Thyrfing, Dark Funeral

FUNERAL MIST - Hekatomb (2018)
Par PERE FRANSOUA le 6 Juillet 2018          Consultée 284 fois

Il était une fois un jeune monsieur qui publia un brûlot qui sera vénéré dans les souterrains, loué aux cieux par les amateurs de ténèbres et qui malgré une production perfectible a eu un impact émotionnel peu commun.
Voilà comment se faire repérer et devenir le nouveau chanteur de MARDUK.
Six ans plus tard, c’est-à-dire une éternité, il revint avec une seconde offrande qui divisa fortement le public mais qui, je trouve, n’a pas pris une ride.
Neuf ans plus tard (là on joue dans la catégorie d’un Axl Rose ou d’un RAMMSTEIN), malgré une actualité chargée avec MARDUK, le voilà qui revient, attendu comme le Messie, pour ce qui s’annonce comme l’album de l’année.

Encore plus qu’avant la comparaison avec MARDUK s’impose et la sortie presque couplée avec "Viktoria" les met en miroir autant qu’en concurrence. Même cinglante production made in Devo, même batterie surhumaine qui blaste dans ta face, même vocaliste (évidemment). Mais de toute évidence FUNERAL MIST éclate MARDUK sur son terrain. Plus intense, plus vicieux, plus méchant. Fidèle à sa double tendance ultra-violent/bizarre-inattendu, il se permet une liberté à laquelle l’autre ne peut pas (et ne doit pas) prétendre.

Est-ce que c’est aussi bien que ça ?
On peut plisser des yeux (ou pas) face à ces trémolos vénéneux qui semblent si évidents, comme des distillats purs de l’essence du Black, et l’on peut émettre des réserves (ou pas) concernant la production surpuissante à l’opposé des canons Necro-raw, quintessence d’une inflation sonore toute suédoise, mais il est impossible de nier le plaisir béat, pour ainsi dire reptilien, face une brutalité presque insoutenable qui véhicule les meilleurs riffs qu’on aura entendu cette année générant une envie compulsive d’y revenir encore et encore.

Arioch/Mortuus nous remplit les oreilles et le cerveau, y imprimant par la force son poinçon en lettres capitales : "LE BLACK METAL C’EST MOI". La gifle est telle que tout processus de pensée est impossible, un peu comme devant le film AVENGERS Infinity Wars. Pris par l’action grisante qui ne vous relâche jamais on se laisse manipuler, ressentant seulement la peur du manque. Drogué, notre cerveau ne veut pas que ça s’arrête. Car ensuite tout paraîtra fade, insipide, (ce qui arrive assez injustement au dernier MARDUK).
Mais attention cet effet peu s’appliquer à lui-même et après le fabuleux "Cockatrice", insurpassable déflagration dont on ressort hébété, plus rien n’a d’importance, le reste n’a plus aucun goût.

Mais l’animal est malin et les notes d’Ambiant BURZUMiennes qui tombent comme des goutes d’eau sur le sol chaud de l’Enfer à la fin de "Cockatrice" annoncent le mid-tempo "Metamorphosis", qui, en se laissant le temps de nous re-séduire, remplit parfaitement son rôle de pivot du disque et attaque sereinement un autre marathon d’ultra-violence, dispensant juste ce qu’il faut de micro-repos et de mini-idées originales pour reprendre de l’air entre deux noyades.

On verra si d’ici dix ans "Hekatomb" aura mieux vieilli que ses prédécesseurs. Il n’est même pas envisageable d’espérer que Arioch laisse tomber Mortuus et les tournées frénétiques pour reprendre sa guitare et sa casquette de compositeur, où il excelle totalement, pour revenir mettre tout le monde K.O.
"Hekatomb" a eu besoin de presque dix ans pour exister, c’est ainsi, faut profiter.
Une Sélection du site amplement méritée, vous l’aurez deviné.

A lire aussi en BLACK METAL par PERE FRANSOUA :


MGŁA [MGLA]
Groza (2008)
Rage et désespoir tranquilles




DARVULIA
Mysticisme Macabre (2010)
À l'école des sorcières


Marquez et partagez






 
   MEFISTO

 
   PERE FRANSOUA

 
   (2 chroniques)



- Arioch (guitare, basse, effets)
- Lars B (batterie)


1. In Nomine Domini
2. Naught But Death
3. Shedding Skin
4. Cockatrice
5. Metamorphosis
6. Within The Without
7. Hosanna
8. Pallor Mortis



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod