Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK THRASH  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nocturnal Breed
 

 Myspace Du Groupe (401)

SKELETONWITCH - Serpents Unleashed (2013)
Par POSITRON le 6 Avril 2018          Consultée 177 fois

Maintenant que SKELETONWITCH s'est suicidé en remplaçant son charismatique alcolo par une parodie de hurleur metalcore il est peut-être temps de prendre une recul et de faire une petite rétrospective.

SKELETONWITCH c'est l'incarnation du "eh". Le "ça va", "ok", "sans plus". Jamais nul à chier mais jamais brillant, un bon vocaliste, des riffs jamais 100% chiants, grosse dose de Thrash, petit extrait de Black Mélo et de Gothemburg sirupeux pour un résultat.... pour un résultat.... euh... quelconque ? La musique se passe. Du temps s'est écoulé. Fin. Je me dit que j'ai manqué quelque chose parce qu'il y a quand même de l'énergie la-dedans (et une super prod), je note des petites lignes de basse intelligentes, je tapote le pied, je bougeote la tête. C'était pas mal. Sauf qu'il reste encore vingt minutes de disque et que j'ai déjà tout entendu en 10 minutes. Et ces dernières vingt minutes sont longues, archi-longues et s'étalent en Skank Thrash sous des riffs qu'on écrit sur guitar pro la tête vide : rythmique Thrash + power chords en tierce mineure au lieu de la sempiternelle quinte pour faire pseudo Blackened et pas juste Thrash classique jusqu'à qu'il y ait l’occasionnel solo hard rock / pentatonique ou le lead à la tierce gothembourgeoise (j'aime bien les leads de "Uneding" ou "Born Of The Light" en passant) parfois en trémolo picking : c'est vrai qu'il faut justifier le Black Mélo.

Tout cela est arrangé avec le sérieux d'un fonctionnaire, la régularité d'une machine, l'expérience d'un groupe aguerri, camouflé derrière ce feeling roche-dure-chevauche-libre metal brotherhood cornes de satan et toute cette sorte de choses qui font de SKELETONWITCH un groupe tout à fait acceptable pour servir de bande-son à un rassemblement de métalleux hétéroclite. Il n'y a rien de honteux à aimer ce mélange, comme il n'y a rien de honteux à aimer un bon Burger King (bien meilleur que McDo), à regarder "Le Cinquième Élément" (bien mieux que les derniers Besson), à se branler devant un bon porno amateur (bien mieux que le professionnel), à faire le con avec ses vieux potes (bien mieux qu'avec des collègues) .

Est-ce là l’expérience esthétique que vous recherchez en musique ? C'est à vous de voir.

A lire aussi en THRASH METAL :


EXODUS
Double Live Dynamo! (2007)
Hommage à un tout grand monsieur !




PANTERA
Vulgar Display Of Power (1992)
Hormones mâles incorporated

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   POSITRON

 
   (2 chroniques)



- Chance Garnette (chant)
- Nate 'nate Feet Under' Garnette (guitare)
- Scott 'scunty D.' Hedrick (guitare)
- Evan 'loosh' Linger (basse)
- Dustin Boltjes (batterie)


1. Serpents Unleashed
2. Beneath Dead Leaves
3. I Am Of Death (hell Has Arrived)
4. From A Cloudless Sky
5. Burned From Bone
6. Unending, Everliving
7. Blade On The Flesh, Blood On My Hands
8. This Evil Embrace
9. Unwept
10. Born Of The Light That Does Not Shine
11. More Cruel Than Weak



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod