Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK/THRASH  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nocturnal Breed
 

 Myspace Du Groupe (377)

SKELETONWITCH - Forever Abomination (2011)
Par FENRYL le 9 Novembre 2011          Consultée 2953 fois

Eh bien mine de rien, on tient là rien de moins que le quatrième album studio de mes Américains natifs de l'Ohio. Comme tous les deux ans, hop, on se retrouve avec notre p'tite livraison toute fraîche de SKELETONWITCH, toute propre et bien rasée.
Ce groupe vous incite à aller droit au but, comme leur musique. Dans cette vague de revival Thrash, il s'est rapidement imposé à mes oreilles comme une vraie, une véritable surprise loin des resucées qu'il a fallu se farcir à l'âge d'or de cette foutue mode. Ici, on est dans l'innovant, dans l'original comme l'est un groupe émoustillant comme MUNICIPAL WASTE.

Une fois passée la déception de leur annulation au Hellfest 2011 (merde, je les attendais !), j'aime autant vous dire que les je guettais du coin de l’œil ces lascars, pour se faire plus que pardonner.

Donc, si vous connaissez déjà les précédents méfaits du groupe, pas de surprise à envisager, soyez rassuré ! Enfin, c'est à dire que si vous détestez, ce n'est pas ce sobrement intitulé "Forever Abomination" (à l'artwork toujours aussi bluffant, une autre marque de fabrique du combo) qui va vous réconcilier avec leur musique ! Pour les autres, vous allez encore une fois prendre un joli pied avec ce Thrash/Black pas piqué des hannetons.

Si on découvre ici le tout premier album avec un nouveau batteur, force est de constater que les nouveautés sont bien maigres : on retrouve une galette sèche comme un coup de trique, torchée en 33 minutes et 11 titres de moins de 3 minutes en moyenne. Tout cela pour vous dire que la force de SKELETONWITCH est aussi son plus gros défaut : celui de ne pas faire évoluer une recette qui fonctionne.
On est ici en présence d'un son stéréotypé : du Thrash sous amphétamine, un chant Black avec quelques growls de ci, de là ("Skin Beneath Insanity", "Reduced To The Failure Of Prayer") et une batterie martiale avec des grosses doses de mitraillette.
Les gratteux s'en donnent à cœur joie et assènent des riffs toujours aussi frénétiques qui confèrent une fois encore à l'ensemble un aspect monolithique, redondant dans cette homogénéité qui fait qu'on a l'impression de toujours écouter la même construction. Les fans de SODOM ou d'EXODUS apprécieront toujours autant les speederies proposées ici : "Reduced To The Failure Of Prayer" ne pourra pas vous laisser par exemple insensible avec ses soli ainsi que l'intro démoniaque de "Of Ash And Torment" ! Ce dernier morceau, dans un final à la fois ultra speed et diaboliquement mélodieux est l'une des franches réussites de cet opus.

Pourtant, on se surprend à naviguer vers des plans plus doux, plus calmes, plus "calmes" : une intro acoustique et ambiancée ("This Horrifying Force (The Desire To Kill)") puis encore plus sérieusement avec le mélodieux "Cleaver Of Souls" assez inattendu, avec un solo tout en finesse, en calme et volupté !
Mais ne vous méprenez pas, la tension, la folie et l'énergie ne retombent pour autant jamais ! Chaque musicien envoie du bois : c'est bien de Metal dont on parle et personne ne fait semblant. La basse claque furieusement, Dustin Boltjes est une putain de pieuvre qui blaste dans tous les sens (n'ayant pas à rougir vis à vis de son prédécesseur à ce poste) et les frangins Garnette ont su conserver leur ligne de conduite une fois encore !! C'est parfois funky (!), c'est Black dans le chant, c'est Thrash/Heavy épique dans la musique. C'est le plus souvent épileptique dans l'approche.

SKELETONWITCH redoutait l'effet "La poule aux œufs d'or", c'est clair : si on reproche à certaines formations de se fourvoyer en voulant œuvrer sur d'autres plates bandes, avec peu ou pas de réussite, si ce n'est comme seul et unique résultat que de gâcher une recette qui fonctionnait jusqu'alors, ici, de son côté le groupe ne prend pas de risque et fait ce qu'il sait parfaitement faire.
Le groupe insiste et assume cette identité propre qu'il s'est forgée à travers 4 albums mais également en écumant les salles et en bouffant des kilomètres (ils sont toujours en tournée, je ne sais pas comment ils tiennent le rythme !).
Toujours aussi bon, toujours autant eux...

Note réelle : 3,5/5.

Top : "Of Ash And Torment".

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


HATCHET
Dawn Of The End (2013)
Thrash bay area

(+ 1 kro-express)



SEPULTURA
Chaos Dvd (2002)
Compilation des vhs de la grande époque ! r.i.p...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Chance Garnette (chant)
- Nate 'nate Feet Under' Garnette (guitare)
- Scott 'scunty D.' Hedrick (guitare)
- Evan 'loosh' Linger (basse)
- Dustin Boltjes (batterie)


1. This Horrifying Force (the Desire To Kill)
2. Reduced To The Failure Of Prayer
3. Of Ash And Torment
4. Choke Upon Betrayal
5. Erased And Forgotten
6. The Infernal Resurrection
7. Rejoice In Misery
8. Cleaver Of Souls
9. Shredding Sacred Flesh
10. Sink Beneath Insanity
11. My Skin Of Deceit



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod