Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Jaded Heart

CRYSTAL BALL - Déjà-voodoo (2016)
Par GEGERS le 13 Octobre 2016          Consultée 1226 fois

Mark Sweeney chante de plus en plus comme un canard. C'est bien triste à dire, mais celui qui a tenu le micro chez CRYSTAL BALL des débuts du groupe jusqu'en 2007 irrite plus qu'il ne séduit en usant de son organe bien peu flatteur, même s'il se fait (heureusement ?) rare, ses faits d'armes les plus récents étant les collaborations multiples avec Michael Voss sur les albums du projet WOLFPAKK. De son côté, CRYSTAL BALL va plutôt bien. Le groupe, depuis son retour en 2013, semble désireux de rattraper le temps perdu en ne laissant que peu de temps s'écouler entre deux sorties. En témoigne ce "Déjà-Voodoo", troisième opus enregistré en compagnie du chanteur Steven Mageney, publié un an à peine après son prédécesseur, le plutôt moyen "Liferider". Mais les Suisses, faisant fi de leur réputation, foncent tête baissé, écumant ce que l'Europe de l'Ouest compte en festivals. Cela va tellement bien pour le groupe qu'il se permet même un jeu de mots à la mord-moi-le-noeud et un visuel ignoble, pourtant signé Thomas Ewerhard (Shakra, Rage, Avantasia, Volbeat, Edguy), qui a déjà collaboré avec le groupe par le passé. Tout cela témoigne d'une certaine confiance du groupe en sa musique, une confiance bien légitime au regard de la qualité globale de ce neuvième album.

Un mot sur les guitares pour commencer, qui constituent un véritable mur indestructible, façon teutonne. La production, une nouvelle fois signée Stefan Kaufmann, n'est sans doute pas étrangère à cette puissance donnée aux six-cordes, qui mordent et griffent sans faiblir. L'album est dans son ensemble à la fois énergique et moderne, porté par des riffs efficaces et des refrains qui, savamment dosés, font des morceaux de véritables réussites. C'est le cas du morceau-titre introductif, "Déjà-Voodoo", dont les lignes mélodiques, parfaitement agencées et superposées, fonctionnent à merveille. Un hard rock brut et sans concessions, même si un soin particulier semble avoir été apporté à la voix de Steven Mageney, naturellement plus puissante qu'en live. "Director's Cut" et "Suspended" poursuivent avec brio cette belle entame d'album, tandis que les sonorités à la fois plus modernes et légères de "Never a Guarantee" apportent une respiration bienvenue, de même que la ballade "Home Again", idéalement placé en milieu d'album.

Il serait facile de verser dans le track by track car chaque morceau, doté d'une saveur particulière, apporte à l'album une pierre dont l'ensemble constitue un édifice très solide. Si certains titres un peu trop immédiats ("Reaching Out") ou modernes ("To Be With You Once More") ne sont pas indispensables, il y a toujours un riff ou un refrain auxquels se raccrocher, ces derniers permettant à des titres tels que "To Freedom and Progress", "Without a Net" ou "Dr Hell No" de frapper fort et juste. Entre mid-tempo et tempi enlevés, on constate que, de manière surprenante, CRYSTAL BALL est parvenu à faire oublié en un clin d'oeil son triste prédécesseur. Outre les deux faiblesses précitées, cet album s'écoute avec un plaisir de tous les instants, et témoignent d'un amour profond du groupe pour un hard rock "à l'européenne" façonné avec les tripes et le cœur.

Et donc, on se retrouve ainsi avec un album de la qualité de "Dawnbreaker", l'album du grand retour des Suisses sur le devant de la scène. "Déjà-Voodoo" est porté par quelques fulgurances, mais dispose également d'un socle solide qui permet à l'album de prétendre légitimement s'installer durablement dans les esgourdes des amateurs du style. Ce neuvième opus du quintet peut sans rougir se placer à côté de "Virtual Empire" et "Hellvetia", les deux albums-références du début des années 2000. Pourvu que ça dure !

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


NORDIC UNION
Nordic Union (2016)
La collaboration venue du froid




AXXIS
Access All Areas (1991)
Une chienne de carrière


Marquez et partagez



Par GEGERS




 
   GEGERS

 
  N/A



- Steven Mageney (chant)
- Scott Leach (guitare)
- Markus Flury (guitare)
- Cris Stone (basse)
- Marcel Sardella (batterie)


1. Déjà-voodoo
2. Director's Cut
3. Suspended
4. Never A Guarantee
5. Reaching Out
6. Home Again
7. To Freedom And Progress
8. Time And Tide
9. Without A Net
10. Full Disclosure
11. Fools' Parade
12. Dr. Hell No
13. To Be With You Once More



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod