Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Wizard, Manowar, Majesty

CUSTARD - Infested By Anger (2012)
Par GEGERS le 17 Novembre 2012          Consultée 1930 fois

CUSTARD est le genre de groupe pour lequel tout est tellement perdu d'avance que l'on se sentirait presque coupable de les écouter, tant notre persévérance se fait vaine et sans autre vocation que celle d'un hédonisme assumé à demi-mot. Tapez CUSTARD dans un moteur de recherche, vous tomberez sur une bonne demi-douzaine de pages vous présentant les différentes recettes de ce dessert anglais à base de lait et d’œufs. Aucune trace de l'existence de ce groupe allemand, bien établi malgré des sorties très espacées. Et puis, CUSTARD, c'est aussi cette fameuse "saga des visuels hideux", qui semblait avoir pris fin avec celui de l'album "Forces Remain", mais qui se fait de nouveau vivace grâce à la pochette de ce "Infested By Anger" représentant un chevalier quelconque, armé d'une hache d'arme sur fond de champ de bataille aux allures de charnier. Une belle œuvre d'adolescent, créée par la nouvelle guitariste du groupe, Anna Olejniczak, qui se débrouille fort heureusement mieux avec une six-cordes qu'avec des pinceaux.

CUSTARD, donc, est un peu notre marronnier des années bissextiles. Le genre de groupe qui se fait rare, mais que l'on éprouve un plaisir non feint à retrouver à chaque nouvelle livraison studio. "Forces Remain", le précédent album des Allemands, n'avait pas laissé un souvenir impérissable, l'album souffrant d'un manque d'audace flagrant de la part du groupe, dont le heavy-speed se faisait alors fade et sans grande saveur. "Infested By Anger" marque un premier pas vers une remise en question, puisque le groupe délaisse, ou plutôt diffuse ses influences speed metal à l'européenne dans une mixture heavy metal traditionnel rappelant tour à tour IRON MAIDEN, JUDAS PRIEST ou MANOWAR. Pas de quoi faire passer le groupe en division supérieure, mais suffisant pour apporter un peu de fraîcheur au combo germanique.

Oliver Strasser est le principal membre du groupe à tirer son épingle du jeu, grâce à des vocalises agressives flirtant régulièrement avec des notes aiguës qu'un Rob Halford serait bien en peine d'atteindre aujourd'hui. "Gods of War", avec ses twin guitars et ses cris de forcené, parvient à nous redonner confiance en CUSTARD, qui ne décevra que rarement sur ce "Infested By Anger". Handicapé par une durée trop longue pour le style pratique (une heure au compteur), l'album propose ses meilleurs moments en début d'album : la doublette "Death From Above"/"My Last Breath" bastonne et séduit sans forcer, rappelant autant le speed metal des précédents albums qu'un heavy metal orienté années 80. La sauce prend, et se fait délicieuse lorsque le groupe décide de varier son propos avec le pesant et agressif "Black Friday", mid-tempo doté d'un refrain imparable. "300" et sa thématique guerrière parfaitement adapté aux velléités belliqueuses du quintet, qui semble bien décidé à ne pas lever le pied.

L'album s’essouffle néanmoins assez rapidement, CUSTARD ne parvenant pas à éviter la redite et le conventionnel. Si le groupe n'a jamais prétendu se faire le nouveau fer de lance du heavy-speed européen, on regrette néanmoins qu'il ne fasse pas preuve de plus d'audace dans ses compositions, somme toute très scolaires et manquant de variations.

CUSTARD, sans retomber dans les travers de "Forces Remain", offre avec "Infested By Anger" un "petit" album, nécessairement moins intéressant que son album de référence "For My King" mais qui s'avère fort plaisant, grâce notamment au chant convaincu et aux refrains travaillés. Les chœurs, très virils, ne sont qu'un surplus bienvenue de testostérone sur un album à écouter armes à la main, en peau de bête, tout en traitant Joey DeMaio de taffiole. S'il pouvait nous crever les yeux, cela nous permettrait au moins de ne plus voir cette affreuse pochette...

A lire aussi en POWER METAL par GEGERS :


EDGUY
Monuments (2017)
Photos de famille




Marius DANIELSEN
Legend Of Valley Doom Pt. 1 (2015)
AVANTASIA, 15 ans plus tard.

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Oliver Strasser (chant)
- Carsten 'oscar' Reichart (guitare)
- Anna Olejniczak (guitare)
- Markus Berghammer (basse)
- Chris Klapper (batterie)


1. Call Of Ares
2. Gods Of War
3. The Parachute Infantry
4. Death From Above
5. My Last Breath
6. Black Friday
7. Time To Bleed
8. 300
9. Endless Pain
10. By Fire And Sword
11. A Knight
12. Dead Shall Rise
13. Hellheart
14. Only Dust
15. Infested By Anger



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod