Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (12)
Metalhit
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : After Forever, Trail Of Tears, The Sins Of Thy Beloved , Penumbra
- Style + Membre : Tristania, Mortemia
 

 Site Officiel (164)
 Page Myspace (234)
 Page Facebook (417)

SIRENIA - At Sixes And Sevens (2002)
Par DAMONIL le 1er Décembre 2002          Consultée 14107 fois

Véritable pilier de TRISTANIA jusqu’à l’album Beyond The Veil, Morten Veland fut éjecté du groupe qui voulait, selon ses dires, s’orienter vers des objectifs “plus commerciaux”. C’est ainsi qu’est né SIRENIA, où l’on retrouve tout le travail que Morten avait effectué pour le nouvel album de TRISTANIA. At Sixes and Sevens peut donc être considéré comme la vraie suite de Beyond The Veil (ça c’est pour ceux qui ont été déçu par World of Glass).

On retrouve dans cet album, tous les ingrédients du mouvement gothique initialement instauré par THEATRE OF TRAGEDY, à savoir alternance d’une voix sublime féminine avec une voix masculine plus ténébreuse, violons, piano etc… La musique de SIRENIA est même assez puissante : les guitare sont lourdes et les percussions volumineuses. Chaque chanson est vraiment très riche et très variée. On passe de moments typiquement metal a des moments magnifiques de violons ou de piano… Ces deux instruments font vraiment partie intégrante de SIRENIA, et apportent une dimension et une profondeur incroyables… émotions garanties ! Sans oublier le clavier omniprésent et quelques samples par-ci par-là, et on obtient des morceaux ultra travaillés. Niveau vocal, on retrouve tour à tour le chant divin de la française Fabienne Gondamin, le chant écorché de Morten et un chant masculin plus léger. On a même droit a des chœurs magnifiques, qui s’inscrivent dans des passages quasiment therionesque (très grand compliment venant de moi ;).

Ce haut niveau est présent de la première à la dernière seconde. Et c’est là peut-être le petit défaut de ce premier album : les chansons sont trop riches et sont assez semblables au niveau instrumental (on trouve toujours les mêmes éléments), leur enchaînement devient un peu fastidieux à la longue, voire fatigant. Je pense que les chansons aurait gagné a être un peu plus épurées. Autre point, les percussions : elles sont trop puissantes, et certains effets sont répétés trop souvent. Maintenant ce n’est qu’un point de vue personnel, tout dépend ensuite de vos préférences. Si vous voulez de la richesse, de la beauté, de l’émotion et du metal, vous ne serez pas déçus par cet album très professionnel, mais sans surprise. A noter qu’à sa sortie, At Sixes and Sevens était en version limitée dans un coffret métallique très sympa.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE :


DIABULUS IN MUSICA
Secrets (2010)
Le renouveau du Gothique est commencé !




AVA INFERI
Onyx (2011)
Attention vitesse supérieure enclenchée...


Marquez et partagez



Par BAST




 
   DAMONIL

 
   ORPHANAGE

 
   (2 chroniques)



- Morten Veland (guitare, voix death, basse, claviers, batterie)
- Fabienne Gondamin (chant)
- Pete Johansen (violon)
- Kristian Gundersen (guitare, chant)
- Jan Kenneth Barkved (chant)


1. Meridian
2. Sister Nightfall
3. On The Wane
4. In A Manica
5. At Sixes And Sevens
6. Lethargica
7. Manic Aeon
8. A Shadow Of Your Own Self
9. In Sumerian Haze



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod