Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Alter Bridge
 

 Chaîne Youtube (312)
 Myspace (334)
 Site Officiel (287)

SLASH - Made In Stoke 24/7/11 (2011)
Par MAXXX le 14 Décembre 2011          Consultée 7591 fois

Pendant qu’Axl fait sa diva et tente de maintenir les GUNS à flot… eh bien l’ami SLASH continue son petit bonhomme de chemin en solo ! Contrairement à son ex-collègue, on pourra apprécier sa discrétion. Et si l’on entend parler de lui, c’est surtout pour en dire du bien, et non entendre ou lire des « Axl menace encore d’annuler un concert des GUNS parce qu’il n’aimait pas la gueule des fans au premier rang ». Alors, certes, l’homme a vieilli et on finit par douter de la pertinence du haut-de-forme passé un certain âge, mais s’il y en a un qui reste fidèle à la musique en général, et à sa musique, c’est bien lui. Une chose est sûre : SLASH n’a pas d’arthrose. Quoi de mieux pour nous le prouver qu’un live enregistré dans sa ville natale, en Angleterre, à Stoke-On-Trent plus précisément ?

Si vous voulez un best-of de la carrière du musicien, cet album est pour vous. SLASH n’y interprète pas que des titres extraits de son dernier album, mais il va piocher un peu partout, tout au long de sa discographie. Un peu de SLASH’S SNAKEPIT pour le côté Rock n’ Roll brut de décoffrage, un peu des GUNS pour faire plaisir aux fans, un peu de VELVET REVOLVER pour rehausser le tout, et évidemment, quelques titres extraits de son album solo. On aurait pu se demander, vu le nombre de guests sur ce dernier, comment gérer tout cela en live, mais l’homogénéité qui ressort des ces titres est surprenante !

Tout cela ne serait pas arrivé sans… Myles Kennedy, l’excellentissime chanteur du groupe ALTER BRIDGE (si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous conseille d’aller jeter un œil à la chronique de leur DVD live à Amsterdam, rédigée par FENRYL en personne). Ce mec a une classe démentielle. Certains pourront lui reprocher le côté un peu nasal de sa voix, mais après, tout cela n’est qu’une question de goût… Il n’y a qu’à l’écouter se démener sur "Paradise City", de quoi faire passer Axl pour un débutant (oui, je pense que vous l’aurez compris, je ne le porte pas vraiment dans mon cœur celui-là). SLASH a vraiment eu du nez en le recrutant pour tenir le micro. D’autant plus qu’aux dernières nouvelles, c’est lui qu’on retrouvera au chant sur le prochain album de guitariste. On a l’impression tout au long de l’album que chaque chanson a été écrite spécialement pour lui. Qu’il s’agisse de "By The Sword", ou encore de "Ain’t Been There Lately". Rien ne lui résiste, et on sent qu’il prend son pied à interpréter tous ces titres.

Le tout est servi par une production monstrueuse. Slash s’est récemment fait construire son propre ampli par Marshall (l’AFD100, pour… "Apeti te For Destruction", celui-ci ayant notamment pour but de reproduire le son que Slash avait sur cet album). On a la joie de pouvoir entendre ce que cela donne en live. Et Dieu sait que l’homme n’a absolument rien perdu de son jeu. Au contraire, il joue même de manière plus « propre », et plus carré (moins de drogues/Jack Daniels, surement…) Il n’y a qu’à écouter le solo de "Sweet Child O’ Mine", un vrai régal. On aurait pu également penser que les titres des GUNS auraient mal vieilli avec le temps, années 90 oblige, mais il n’en est rien. Réécouter ces titres, dans une mouture certes plus moderne, reste toujours un vrai bonheur.

Si Myles Kennedy et Slash sont les personnes les plus mises en avant, Todd Kerns, Bobby Schneck et Brent Fitz, respectivement bassiste, guitariste rythmique et batteur, font parfaitement le boulot. Loin de sonner comme des musiciens de second plan, cachés derrière les amplis, ils apportent énormément au tout. Chacun maîtrise à la perfection son instrument, et contribue à donner du relief à l’ensemble ! On ne pouvait imaginer meilleur line-up.

C’est généralement difficile de chroniquer un live… Ben oui, les chansons, vous les connaissez, ou alors, vous allez voir les chroniques qui se rapportent aux albums respectifs. Parce qu’un live, de nos jours, c’est généralement trop propre. Un peu trop beau pour être vrai en somme. Grâce à l’overdub, on se demande même quel en est l’intérêt, si ce n’est rajouter des bruits de foule par-dessus. Et c’est là le charme de cet album. Il sonne comme un live. On peut sentir la puissance, les décibels, l’éclate des musiciens. C’est ce qui donne en l’espèce tout sa pertinence à ce live, car toute l’énergie du concert est reproduite. Alors plutôt que de nous offrir un vulgaire best-of, SLASH préfère se fendre d’un live majestueux, retraçant toute sa carrière. Que vous soyez fan des GUNS ou des autres groupes dont l’homme a fait partie, je suis sûr que tout comme moi, vous prendrez un pied fou à écouter cet album tout en énergie et puissance !

A lire aussi en HARD ROCK par MAXXX :


MORDECAI
Choices (2011)
Sauce anglaise




ALTER BRIDGE
Live At Wembley (2012)
Wembley is burning !


Marquez et partagez




 
   MAXXX

 
  N/A



- Slash (dieu)
- Myles Kennedy (apôtre)
- Bobby Shneck (guitare rythmique)
- Todd Kerns (basse)
- Brent Firz (batterie)


1. Been There Lately
2. Night Train
3. Ghost
4. Mean Bone
5. Back From Cali
6. Rocket Queen
7. Civil War
8. Nothing To Say
9. Starlight
10. Promise
11. Doctor Alibi
12. Speed Parade
13. Watch This
14. Beggars & Hangers On
15. Patience
16. The Godfather Theme
17. Sweet Child O' Mine
18. Slither
19. By The Sword
20. Mr. Brownstone
21. Paradise City



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod