Recherche avancée       Liste groupes



      
CHRISTIAN METALCORE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel Du Groupe (1033)
 Myspace Officiel Du Groupe (659)

NORMA JEAN - Bless The Children & Kiss The Child (2002)
Par FENRYL le 20 Août 2011          Consultée 3448 fois

NORMA JEAN est un groupe de Metalcore américain (Atlanta), plus précisément de Christian Metalcore !! Oui, oui, vous avez bien lu ! Du Metalcore Chrétien ! On aura tout vu et ils nous auront tout fait nos amis d'outre-atlantique ! Je ne vais pas en rajouter si ce n'est que bien évidemment le groupe affectionne particulièrement le fait de baser ses textes sur des citations et des éléments tirés des textes de référence de cette religion...

Bâti sur les cendres de feu-LUTI-KRISS en 1997, le groupe change de nom en 2001 pour prendre le véritable nom de Marilyn Monroe en 2001.
"BTM&KTC" est le premier et unique album présentant Josh Scogin qui partira très vite après sa sortie fonder le groupe THE CHARIOT. Et ce personnage va vous marquer si vous êtes un fan de Hardcore/Metalcore...

Mais attention : je vous parle de ce Metalcore extrême. Pas celui inondant un temps les ondes métalliques, mais bien celui du début des années 2000. De toute façon, il vous suffit de voir l'artwork de l'album pour prendre la mesure de toute la noirceur du combo. Car ce Christian Metalcore (Mathcore ?) se caractérise par son côté glauque à souhait... reposant sur un chant furieux, littéralement hurlé et habité. Quelle rage, quelle puissance ! C'est bien simple, on ne peut pas souffler !
NEUROSIS, CONVERGE sont les premières références que l'on placerait pour tenter de définir NORMA JEAN.

Nos américains, en 11 titres et près d'une heure, nous délivrent une partition compacte, massive et totalement homogène. Des guitares plombantes, des plans de batterie typique d'un Hardcore démoniaque et des ambiances dantesques.
A ce niveau, je suis obligé d'ouvrir le bal avec la pierre angulaire de cette galette à savoir la cinquième piste "Pretty Soon, I Don't Know What, But Something Is Going to Happen" (vous noterez au passage les titres à rallonge composant l'immense majorité des tracks...) qui dure quasiment 16 minutes sans une seule seconde lassante. Contenant un sample de "Π" (film de Daren Oronofsky), cette tornade épique est un monument du genre de part sa complexité, la furie qui s'en dégage, ravageant tout sur son passage. Indescriptible !

Mais réduire NORMA JEAN à ce simple titre est une erreur à ne pas commettre : "It Was As If the Dead Man Stood Upon the Air" en une petite minute trente envoie une telle dose de rage à l'état brute qu'il n'est plus possible de douter des capacités de ce groupe. Il fait ici étale de toutes ses capacités.
Entre ruptures de rythme épiques ("The Human Face, Devine"), guitares épileptiques et chant déstructuré, NORMA JEAN vous assène un terrible coup de pied dans l'entre jambe. Une épreuve à surmonter mais une franche parenthèse dans un domaine de l'extrême qui va par la suite tendre à prendre son envol (on parlera de post-core et tout le toutim bientôt...). Sur ce même titre, on note l'apparition d'une pointe de mélodicité qui laisse entrevoir pour la suite de la carrière du groupe des zones à explorer...

Je n'oublierai pas de vous signaler la présence en guest de Aaron Weiss de MEWHITOUT YOU sur "Memphis Will Be Laid to Waste" qui donne une densité supplémentaire aux breaks plaintifs et au final frénétique de ce titre...

Pour un premier opus, NORMA JEAN frappe fort. Un direct en pleine mâchoire qui vient vous remettre les idées sérieusement en place. C'est fort, c'est massif, c'est intense. C'est à réserver à un public averti et connaisseur. Mais ce n'est pas à bouder, sous peine de rater une fantastique occasion de se fracasser les cervicales ! Enjoy !

A lire aussi en HARDCORE par FENRYL :


WALLS OF JERICHO
The American Dream (2008)
Masterpiece. Point barre.




WALLS OF JERICHO
With Devils Amongst Us All (2006)
Le "direct dans ta face", épisode 2...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Josh Scogin (chant)
- Christopher Day (guitare)
- Scottie Henry (guitare)
- Joshua Doolittle (basse)
- Daniel Davison (batterie)


1. The Entire World Is Counting On Me, And They Don't
2. Face:face
3. Memphis Will Be Laid To Waste
4. Creating Something Out Of Nothing, Only To Destroy
5. Pretty Soon, I Don't Know What, But Something Is G
6. The Shotgun Message
7. Sometimes It's Our Greatest Mistakes That Make For
8. I Used To Hate Cell Phones, But Now I Hate Car Acc
9. It Was As If The Dead Man Stood Upon The Air
10. The Human Face, Devine
11. Organized Beyond Recognition



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod