Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Overkill
 

 Myspace Officiel Du Groupe (282)

ANVIL - Juggernaut Of Justice (2011)
Par ZIONLEEMASTERSEB le 2 Juin 2011          Consultée 4844 fois

Pour le commun des mortels, votre rédacteur compris, les Canadiens d’ANVIL étaient de notoires inconnus. Des "Loosers magnifiques" dont la passion et la ténacité ont fait l’objet d’un film documentaire traitant de leurs galères,"The Story Of Anvi". Le film, sorti en 2008, suivait le groupe dans sa vie au quotidien, lors d’une tournée catastrophique dans les Pays de l’Est ainsi qu’en studio durant l’enregistrement de leur précédent album "This Is Thirteen" (2007) enregistré par Chris Tsangarides (JUDAS PRIEST, GARY MOORE, THIN LIZZY, HELLOWEEN). A la fin du métrage, l’information est délivrée, le prochain album est déjà dans le tuyau, il se nommera "Juggernaut Of Justice". L’exploitation française du métrage s’étant déroulée dans le premier semestre 2010, la composition et l’enregistrement du disque se sont étalés sur trois années se chevauchant avec la promotion du film qui leur valu un regain d’intérêt. D’une part du public mais également des copains de la profession. C’est ainsi qu’ANVIL investit le studio d’enregistrement californien de Dave Grohl (NIRVANA, FOO FIGHTERS) en compagnie de l’ingé son Bob Marlette (ALICE COOPER, SLAYER, IOMMI, TRACY CHAPMAN). La passion qui anime le trio n’est plus à démontrer mais le temps qui s’est écoulé jusque la livraison de "Juggernaut Of Justice" ne sera pas à leur avantage si le disque est mauvais voire moyen. L’affection, le respect et la sympathie que l’on porte au groupe n’y changerait rien. De plus leurs apparitions "people" quoique correctement choisies sortent du strict domaine musical. Ceux qui ont vu le film "The Green Hornet"(2011) de Michel Gondry doivent se souvenir de la confrontation James Franco, Christoph Waltz qui se déroulait devant un écran géant diffusant un concert d’ANVIL. Et les fans de la série télé "Sons Of Anarchy" ont pu entrapercevoir Lips dans un épisode de la saison 2. Ça s’appelle créer du buzz.

ANVIL ne pouvait faire moins direct que débuter leur galette par le titre "Juggernaut Of Justice". Heavy metal tout ce qu’il y a de plus classique, composition honnête doté d’un son énorme comme l’album dans sa globalité. Vient ensuite "When Hell Breaks Loose" qui met la partie de batterie de Robb Reiner en avant. ANVIL en pionniers du heavy vient marcher sur les plates bandes d’un JUDAS PRIEST le temps d’un "New Orleans Voodoo". Lips ne possède pas la puissance vocale d’un Rob Halford mais la production de Marlette l’aide au maximum. "On Fire", moins marqué JUDAS précède "FuckenEh!" aux sonorités thrash et au refrain tout ce qu’il y a de plus simple. Un hymne pour stade si tant est qu’on leur ouvre les portes. Il faut moins de trois minutes au trio pour torcher "Turn It Up" qui fleure bon la NWOBHM soutenu par des chœurs synthétiques d’un effet des plus beauf (bof ?!!).

A défaut de faire preuve d’innovation ou de prendre des risques, ANVIL prouve comme à son habitude qu’il fait les choses correctement. Un soin particulier est apporté aux refrains des chansons (de manière à les rendre instantanées alors que Lips se fend de solo souvent bien sentis. En parfait exemple, "Not Afraid" tend à le prouver. Le groupe se frotte à l'exercice du titre épique avec un "Paranormal" de sept minutes environ. Avant de conclure par le fun "Swing Thing". Intro de batterie jazzy et section de cuivre avec contrebasse vient clore l'album d’un instrumental enlevé pour une sortie en fanfare.

"Juggernaut Of Justice" est un album classique, honnête et gentillet. On ne peut pas être déçu, ni surpris du résultat. Le plébiscite du film a permis au groupe de vivre de sa musique, au moins pour un temps. Maintenant que l’album est sur les rails, ANVIL va certainement honorer son public de concerts à travers le Monde. C’est d’ailleurs là que le talent du groupe s’apprécie le mieux.

Pourvu que ça dure.

A lire aussi en HEAVY METAL par ZIONLEEMASTERSEB :


GRAND MAGUS
Iron Will (2008)
Orientation heavy 70's inspiré.




ANVIL
The Story Of Anvil (2009)
Metal on Metal rules


Marquez et partagez




 
   ZIONLEEMASTERSEB

 
  N/A



- Lips (chant, guitare)
- Robb Reiner (batterie)
- Glenn Five (basse)


1. Juggernaut Of Justice
2. When Hell Breaks Loose
3. New Orleans Voodoo
4. On Fire
5. Fuckeneh!
6. Turn It Up
7. This Ride
8. Not Afraid
9. Conspiracy
10. Running
11. Paranormal
12. Swing Thing



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod