Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1995 Foo Fighters
1997 The Colour And The Sh...
1999 There Is Nothing Left...
2002 One By One
2005 In Your Honor
2006 Skin And Bones
2007 Echoes, Silence, Pati...
2008 Live At Wembley Stadium
2014 Sonic Highways
2015 Saint Cecilia Ep
 

- Membre : Nirvana

FOO FIGHTERS - Foo Fighters (1995)
Par FENRYL le 23 Décembre 2010          Consultée 4825 fois

Allez, on va faire court.
Il est de notoriété publique que FOO FIGHTERS est le groupe qui est né suite à un décès : celui de NIRVANA en même temps que son charismatique (?) leader feu-Cobain. On ne va pas relancer le débat autour de ce combo "étoile filante"... Son géniteur donc, c'est Dave Grohl. Vous savez, le chevelu qui officiait derrière les fûts chez les natifs de Seattle.

J'en vois déjà au fond certains commencer à gesticuler et se mettre à hurler en disant que ce type n'a jamais fait ses preuves jusqu'alors... Je leur dirais qu'ils se gourrent. Bon, certes, pas beaucoup de quantité car le tyran Cobain n'avait laissé que des miettes à ses lieutenants à l'époque, à savoir un seul titre ("Marigold" sur un maxi de NIRVANA) pour nous laisser entrevoir les capacités de songwriter du lascar.
Ici, il enfonce littéralement le clou en signant pour son groupe l'intégralité des morceaux (paroles et musiques).

Car oui, FOO FIGHTERS, c'est le bébé de DG. Initialement prévu en compagnie de Novoselic (ex-bassiste de NIRVANA pour les ermites ou les ignares !), il se reprend très vite pour ne pas commettre la boulette de vouloir resinger son ancien groupe, en passe d'atteindre le statut de "formation culte". Il recrute à sa place Pat Smear (que vous avez vu sur l'"unppluged", en seconde guitare, puis sur les six derniers mois de l'existence du groupe !) et quelques connaissances pour lui fournir un coup de main très ponctuel. Bref, je ne vais pas vous la jouer Wikiped' (vous savez comment y aller) : juste vous dire que le père Grohl tient ici tous les rôles et joue tous les instruments outre la batterie of course (attention, il est désormais le frontman/gratteux de sa nouvelle formation, pas d'impair !). Respect donc !

Alors, surfant sur la déferlante NIRVANA, "This Is A Call" en 1995 est sur toutes les ondes où presque : un tube, quasi imparable, avec cette voix si proprette et aiguë et ce son de guitare qui va faire fondre une jeunesse à l'époque avide de saturation.
FOO FIGHTERS officie dans la filiale Grunge mais avec des gros morceaux de Rock qui viennent influencer et donc calmer les ardeurs du passé.
Certes, "Weenie Beenie", sursaturé, notamment au niveau du chant, viendra forcément me contredire mais cette track n'est pas du tout représentative de ce que Dave nous propose ici (outre "Wattershed").
Un chant clair et posé de belle facture ("Big Me", "Alone + Easy Target", "Good Grief") parfois pénible au premier abord ("Oh, George"), tantôt plaintif ("Floaty", "X-Static", "Exhausted"), un faux titre Country camouflant un plan énervé ("For All The Cows"), des mid-tempo lancinants ("X-Static"), c'est un peu tout cela "Foo Fighters". L'ensemble correctement arrosé de guitares gentiment mordantes (mais pas assez au final) : "Good Grief" par exemple laissait parfaitement entrevoir ce que pouvait donner ce brin de folie. Il n'empêche qu'à l'époque impossible de ne pas succomber à "This Is A Call" même si il faut bien avouer que le final de "I'll Stick Around" m'est toujours apparu comme bien plus efficace !

Grohl soigne ses effets, fait dans l'efficace. Ce type n'a semble-t-il aucun démon à exorciser, encore moins d'addiction à combattre. C'est un gentil garçon en somme : il compose simplement autour de riffs basiques mais efficaces. Ne cherchez pas le talent du technicien encore moins celui du songwriter. Vous en seriez pour votre argent. Notre lascar oscille entre un peu de rage et de folie mais toujours sur la réserve, ce qui compose cet aspect d'inconstance qualitative à ce premier opus. Sans doute trop propret...

Alternant tubes fleurant le côté Pop-song et les créations plus pêchues, proches de son passé récent, Dave Grohl et son FOO FIGHTERS nous balancent un O.V.N.I (un comble pour ce fana des phénomènes paranormaux auquel fait référence le nom du groupe !). Efficace mais parfois ennuyeux, gorgé de tubes pour certains, trop fadasse pour d'autres, c'est bizarrement un premier album éponyme long, très long à digérer. 15 ans après sa sortie, il n'en demeure pas moins aussi discutable : réussite d'un seul homme ou produit de marketing ? Il n'y a pas si longtemps, je vous aurais dit que on se trouvait dans la rubrique "quelconque". Mais finalement, parti de rien et composé dans une certaine forme d'urgence (en guise d’exutoire et/ou de thérapie et/ou de travail de deuil), ce "Foo Fighters" se laisse apprécier pour ce qu'il est : un album expérimental dans la démarche de création de son auteur. Ni plus, et franchement ni moins.

Note réelle : 3,5/5.

Top : "This Is A Call" qui déboîte tout comme le final de "I'll Stick Around", "Floaty".

A lire aussi en GRUNGE par FENRYL :


ALTER BRIDGE
Live From Amsterdam (2010)
CREED + la voix de SLASH... Super pro en tout cas




MAD SEASON
Above (1995)
Album hors du temps, hors du commun... des mortels


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- Dave Grohl (tout)


1. This Is A Call
2. I'll Stick Around
3. Big Me
4. Alone + Easy Target
5. Good Grief
6. Floaty
7. Weenie Beenie
8. Oh, George
9. For All The Cows
10. X-static
11. Wattershed
12. Exhausted



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod