Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE/ROCK ALTERNATIF  |  STUDIO

Commentaires (9)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1995 1 Above
 

1995 Above
 

- Membre : Alice In Chains, Pearl Jam
- Style + Membre : Screaming Trees

MAD SEASON - Above (1995)
Par FENRYL le 23 Mai 2009          Consultée 3883 fois

Avertissement: pour votre santé mentale, MAD SEASON ne doit pas être consommé au cours de moment de vie délicat ou de dépression...

All star band: groupe reposant sur la notoriété avérée de ses membres lesquels sont issus de différents combos réputés et respectés dans leur domaine... (définition FENRYLienne).

MAD SEASON est un all star band. Jugez plutôt: Mark Lanegan et Barette Martin des SCREAMING TREES, Mick Mac Cready de PEARL JAM, John Baker Saunders des THE LAMONT CRANSTON BAND et l'un de mes chanteurs favoris, le très regretté Layne Staley d'ALICE IN CHAINS... A lui tout seul, ce groupe établit une définition de ce concept en y ajoutant la terrible histoire liée à la fois au grunge au sens général, à ALICE IN CHAINS en particulier (*).
En 1994, c'est en cure de désintoxication que les rencontres déterminantes s'effectuent: Saunders y rencontre Mac Cready à Minneapolis. L'idée germe alors: créer un groupe à leur retour à Seattle...C'est la naissance de « The Gacy Bunch » avec l'arrivée de Staley et Martin. Rapidement renomme MAD SEASON, le groupe entre en studio et y enregistre ce qui sera son seul et unique album...

« Wake up young man, it's time to wake up
Your love affair has got to go ... »


... C'est sur ses mots que s'ouvre donc ce « Above »... Enfin plutôt après plus d'une minute et quinze secondes d'un sublime moment planant de musicalité... Avant que le timbre si sublime de Layne vienne briser le silence. « Wake up » donne le ton. De suite. Immédiatement. « Above » sera une expérience unique. Un O.V.N.I. Un album que j'ai très longtemps hésité à chroniquer dans ses colonnes ne sachant pas si il relevait vraiment des référentiels NIMEiens... Les sphères planantes atteintes tout au long des 7 minutes 38 secondes m'auront fait douter et au bout d'une heure complète d'écoute, le doute subsiste. Il subsistera à jamais.... Car « Above » est une succession de moments à part, uniques et totalement déroutants...
La difficulté de mon aventure ? Tenter de vous définir cette expérience singulière... MAD SEASON propose donc ici un album mélangeant allègrement des éléments jazzy, du blues (« Artificiel Red »), du rock, du grunge (voix Staley oblige) sauce AIC / PJ le tout sur un son de guitare de années 70 (« Lifeless Dead », « I don't know anything »)...
Dégustez savamment le tellement LED ZEPPELINien « I'm above » au refrain jouissif, imprégnez vous de la volupté d'un single comme « River of Deceit », succombez au marimba (ce pendant du malafon africain d'origine sud américaine) couplé au saxo portant à merveille la voix sublimissime de Lanegan qui ne fait pas pâle figure à côté du maître Staley (loin de là), damnez vous au son de la guitare diaboliquement rageuse de l'instrumental « November Hotel ». Autant de diversité, de moments de bravoure, d'émotions pures qu'il en devient impossible d'oeuvrer davantage sur le terrain de la description. On écoute, religieusement. On s'évade, on s'ouvre, on divague... Chaque musicien, chaque membre du groupe délivre ici une partition toute en finesse et en frissons...

La légende dit que cette galette a été composée en 7 jours... Il vous en faudra tellement plus pour vous l'approprier...
La légende dit surtout qu'on n'oublie pas une légende... MAD SEASON est entré dans la légende mais ce groupe est injustement oublié depuis sa disparition. Il est temps aujourd'hui de réhabiliter tout ce joli monde et de vous convaincre de tenter cette aventure surnaturelle...

« All alone
We're all alone...
We're all alone... »


Trois phrases qui constituent les lyrics du dernier morceau de l'album... Lancinant et mélancolique à souhait...

Verdict: 4,5/5.

Ultra Top: « Wake up », « I'm Above », « X-Ray Mind », « Long Gone Day », « November hotel ».

(*) Le décès de John Baker Saunders à 44 ans par overdose d'héroïne entraînera le split du groupe en 1999, et la disparition de Staley 3 années plus tard dans des conditions similaires (overdose suite à une injection massive d'un mélange de cocaïne et d'héroïne) ne feront que faire davantage passer le groupe à la postérité...

A lire aussi en GRUNGE par FENRYL :


ALICE IN CHAINS
Rainier Fog (2018)
Le Phénix a pleinement repris son envol…




ALICE IN CHAINS
Black Gives Way To Blue (2009)
Retour à la lumière...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Layne Staley (chant, guitare)
- Mark Lanegan (chant sur 'i'm above'et 'long gone day')
- Mike Mccready (guitares)
- John Baker Saunders (basse)
- Barrett Martin (batterie, percussion, double basse, violoncelle, marimba, vi)


1. Wake Up
2. X-ray Mind
3. River Of Deceit
4. I'm Above
5. Artificial Red
6. Lifeless Dead
7. I Don't Know Anything
8. Long Gone Day
9. November Hotel
10. All Alone



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod