Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Morbid Saint, Coroner, Demolition Hammer, Slayer, Atheist, Pestilence, Slaughter [ca], Possessed, Voivod, Hellwitch, Dark Angel
- Membre : Charred Walls Of The Damned, Soen, Artension, Dragonlord, Iced Earth, Sebastian Bach , James Murphy
- Style + Membre : Testament, Control Denied, Ephel Duath, Death

SADUS - Elements Of Anger (1997)
Par BIONIC2802 le 5 Juin 2010          Consultée 4467 fois

Un faible et serein battement de cœur… s’amplifie et accélère tout d’un coup !
La tension grimpe en un tour de basse.
SADUS vient de vous introduire dans les méandres de son "Elements Of Anger".

Alors, quant est-il de cette quatrième sentence rendue publique par nos "juges de SADUS" et ce, cinq ans après leur troisième verdict (la cour vous rappelle aux bons souvenirs de sa "Vision de la Misère" ) !

Si sur l’album précédent, SADUS leva un peu le pied sur ses rythmes effrénés, "Les Éléments de la colère" sont pour le moins surprenants. Ici, le malsain se fait opaque, toujours aussi vindicatif mais plus comme un brouillard envahissant - genre la "Brume" de Stephen King, voyez l’clin d’œil ? - poisseux et qui colle au mental, bref, moins rouleau compresseur que par le passé, si vous voulez.

Riffs hachés, tempos vraiment lourds et accélérations prodigieuses avec, de-ci de-là, de brefs passages calmes - que nous pourrions qualifier d’atmosphériques - font de cet album un exercice différent de par le passé : voilà ce que nous pourrions décrire dans un premier temps comme les ingrédients de base. Des incursions au synthé s’intègrent avec l’aisance d’une plume soufflée par une éruption volcanique : oui, les sonorités métalliques sentant le souffre sont les bienvenues sur cet album puisque, d’une part, elles collent à merveille à l’humeur glauque générale et, d’autre part, elles permettent de courtes pauses auditives.

Le trio des talentueux musiciens - ouais, y'a pas que Steve dans c’t’histoire, djûûû ! - démontre un fois de plus que branler du manche toute la journée et maîtriser à ce point son art, c’est déjà hallucinant en soi mais si, en plus, la réflexion musicale - soit l’envie de faire évoluer les choses et les voir sous différents angles - voit SADUS réussir haut-la-main le pari de faire autre chose que de la démonstration dans l’aspect technique.

Vraiment pesant, varié, et malgré les nombreux changements dont ils nous ont accoutumés, ces virtuoses osent le changement de cap avec des ambiances moins urgentistes et plus oppressantes. Effectivement, "Swallowed In Black" est étouffant mais avouez que "Safety In Numbers" joue plus dans le ressenti avec finesse qu’un excellentissime "Last Abide", pour l’exemple !

Bon, pouvons-nous parler de Progressif au sein du Thrash ? Oui, je le pense. Le Techno-Thrash de SADUS avec cette voix inimitable lorgnant en permanence vers le Black sans en être et cette manière incongrue mais exploratrice du batteur de renom, Jon Allen, d’aller vers des tempos peu familiers du genre, ce quatrième album est un régal d’ingéniosité et de perfection au niveau du rendu. Il faut évidemment aimer le genre et concevoir son évolution artistique ! Plusieurs écoutes ouvriront les portes de la jouissance sonore, à n’en point douter pour les aventuriers de Nightfall…

Pas facile d’accès donc, je dirais qu’il faut plus de temps pour appréhender un groupe comme SADUS que beaucoup d’autres. Culte, mwouais, d’après leur positionnement dans le temps, mais le plus important lorsque nous consacrons nos moments de détente à l’audition d’un album tel que "Elements Of Anger", c’est de s’imprégner totalement dans son travail de composition. Cela me fait dire que j’aimerais qu’un lecteur relativement jeune me dise ce qu’il ressent à l’écoute de cet album. C’est vrai, je vous en ai parlé avec mon cœur de trentenaire (accompli) et je persiste à dire que cet album de 1997 est toujours d’actualité dans mes programmations hebdomadaires personnelles !

A lire aussi en THRASH METAL par BIONIC2802 :


TESTAMENT
Live At Eindhoven '87 (2009)
Live mythique pour tout thrasheur qui se respecte




KREATOR
At The Pulse Of Kapitulation - Live In East Berlin 1990 (2008)
Live historique, preuve d'honnêteté !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   BIONIC2802

 
  N/A



- Darren Travis (guitare, voix)
- Steve Digiorgio (basse)
- Jon Allen (batterie)


1. Aggression
2. Crutch
3. Words Of War
4. Safety In Numbers
5. Mask
6. Fuel
7. Power Of One
8. Stronger Than Life
9. Unreality
10. In The End



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod