Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Reckless Love, Twisted Sister, MÖtley CrÜe, Poison, Vinnie Vincent Invasion , Rakel Traxx
- Membre : Fight, Lost Symphony
 

 Myspace (675)
 Site Officiel (693)

STEEL PANTHER - Feel The Steel (2009)
Par ALANKAZAME le 13 Janvier 2010          Consultée 7980 fois

Vous ne connaissez surement pas STEEL PANTHER, qui sort en cette année 2009 son premier album… Et pourtant, vous risquez fort d’en entendre de plus en plus parler au fil des ans. Si ça n’est pas encore le cas, vous devez certainement avoir déjà entendu parler du Glam, vous savez, ce sous-genre très populaire dans les années 1980, avec des groupes de Hard ou de Heavy qui ne parlent que de cul, de drogue et de rock’n’roll et dont les membres sont déguisés en femmes. MOTLEY CRUE, POISON, TWISTED SISTER, ce genre de trucs là ouais… On croyait ce sous-genre définitivement mort avec la déchéance de ses principales têtes de gondoles, les groupes les plus emblématiques de cette tendance qui sont encore en activité ayant depuis bien longtemps remisés la dentelle et le porte-jarretelle au placard. Eh bien, manque de pot, les jeunes membres de STEEL PANTHER ne l’entendent pas de cette oreille et reprennent à leur compte l’intégralité de ce qui a fait la popularité du Glam dans les années 1980.

Cet héritage s’exprime tout d’abord par un aspect physique atypique : look efféminé, collants de toutes les couleurs, coiffures délirantes, bandanas en peau de bête… C’est ringard et kitsch à souhait, du 100 % Glam. Ceux qui ont bien connu POISON à ses débuts ou même Axl Rose du temps du premier skeud des GUNS N’ ROSES se retrouveront en terrain balisé. Mais la réhabilitation du Glam s’exprime aussi à travers des paroles, orbitant systématiquement autour du triptyque "Sex, drugs & rock’n’roll". Dans le cas présent le groupe colle plus à son époque, faisant passer au second plan la drogue, pas spécialement en odeur de sainteté dans le milieu ces derniers temps, tout en faisant passer au premier plan… Le cul. Les histoires de fesses semblent en effet beaucoup plaire aux membres du groupe, qui abordent la question dans un langage particulièrement cru. Oui, vous avez bien compris, pensez à mettre votre grand-mère à l’abri quand vous écoutez ce disque, parce qu’il n’est pas question ici de métaphores douteuses mais bien de rhétorique franchement vulgaire. Ne soyez donc pas surpris si après l’écoute de cet album vous en arrivez à vous demander si STEEL PANTHER n’utilise pas par hasard les mots-clefs "suck", "dick" et "cock" à la place des signes de ponctuation : ça ne vient pas de vous, tout est normal ! Tout cela serait bien entendu navrant si le combo n’était pas doté d’un redoutable sens de l’humour. On aurait toutefois préféré un peu moins de connotations machistes (les lyrics de "Girl From Oklahoma" frôlent à ce titre le mauvais gout).

Musicalement parlant, SP fait partie de ces groupes qui prennent un malin plaisir à se situer à la charnière entre le Hard Rock et le Heavy Metal. Leurs compo évoquent à ce titre tout autant le son d’IRON MAIDEN que celui de POISON, de TWISTED SISTER ou de VAN HALEN. On a même droit en prime à un gros clin d’œil à BON JOVI au niveau de la septième piste, les aficionados du tube "Livin On A Prayer" comprendront… L’ambiance colle bien entendu à l’esprit général du groupe, avec des titres particulièrement enjoués et enthousiastes forts de refrains et de chœurs vraiment bien foutus. La structure des différentes pistes est très classique, servie par de bons musiciens et par un excellent chanteur dont les prouesses vocales donnent beaucoup de relief aux douze hits en puissance de ce skeud haut en couleurs (et qui fait passer inaperçue l'apparition quelque peu superficielle de Corey Taylor sur pas moins de trois titres). La prise de risques et l’originalité sont aux abonnées absentes, mais ça n’est de toutes manières clairement pas l’ambition de cet album, qui se veut avant tout un gros délire à prendre au second degré. En tous cas, ça doit dépoter en live. STEEL PANTHER est d’ailleurs un groupe de scène, qui s’est fait connaître par l’énergie déployée par ses membres en concert. La plupart des titres de ce "Feel The Steel" ont évidemment pour but explicite de servir ce dessein, d’où des compositions simples, une atmosphère festive et un son monumental.

De manière générale la musique est plutôt orientée Heavy Metal et s’inscrit dans une ligne assez traditionnelle. Mais ce premier essai n’est pas pour autant dépourvu de finesse et de variété, avec notamment la présence de deux ballades très classiques pas mièvres pour un sou (notamment la très POISONnienne "Stripper Girl"). L’ensemble passe comme une lettre à la poste et arrivé à la fin, on en redemande, même si ça ne pète pas des barres c’est plutôt bon signe. Au bout du compte, en cessant d’être un simple groupe de reprises pour s’adonner à la composition, STEEL PANTHER entre dans la cours des grands et a plutôt bien fait de prendre cette initiative. Dans un contexte morose, ce groupe particulièrement frais et déjanté donne un bon coup de pied dans la termitière. Tant mieux, on commençait vraiment à avoir la sinistrose à la longue. Le tube "Hell's On Fire" conclut ce premier album sur une note particulièrement enthousiaste qui donne très clairement l’impression que SP est loin d’avoir dit son dernier mot. On attend la suite avec grande impatience !

A lire aussi en HEAVY METAL par ALANKAZAME :


BLACK SABBATH
Live At Hammersmith Odeon (2007)
De quoi balayer le "Live Evil". Exceptionnel.




CJSS
World Gone Mad (1986)
Heavy 80's bien trippant


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Michael Starr (chant)
- Satchel (guitare)
- Lexxi Foxxx (basse)
- Stix Zadinia (batterie)


1. Death To All But Metal
2. Asian Hooker
3. Community Property
4. Eyes Of A Panther
5. Fat Girl (thar She Blows)
6. Eatin' Ain't Cheatin'
7. Party All Day (fuck All Night)
8. Turn Out The Lights
9. Stripper Girl
10. The Shocker
11. Girl From Oklahoma
12. Hell's On Fire



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod