Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 3)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Turisas, Einherjer, Falchion, Xiv Dark Centuries, Aephanemer
- Membre : Norther, Waltari
- Style + Membre : Midwinter, Wintersun
 

 Site Officiel (1167)
 Myspace (446)
 Chaîne Youtube (559)

ENSIFERUM - From Afar (2009)
Par VOLTHORD le 5 Novembre 2009          Consultée 6047 fois

Le titre "From Afar" avait débarqué en trombe sur Youtube comme un gros coup de poing dans la gueule. Sur fond de scénario inexistant, la troupe, statique comme des poteaux électriques, empilait l’armada «gros œuvres», le tube viking avec des tymbales qui font PLASH et des gros arrangements qui font TADADA. Et le fan de Viking Metal, crédule et superficiel comme une fan de KYO, a tout de suite senti l’enthousiasme monter dans son corps, et n’a pu s’empêcher de remuer son cou en rythme en guise d’acquiescement compulsif. Je n’ai évidemment pas échappé à la caricature, futile que j’avais déjà été à mettre "Victory Songs" dans la catégorie des incontournables. "From Afar", je l’attendais comme le pou espère un concert de Death Metal… et ce premier titre me paraissait à vrai dire assez suffisant.

Je viendrais une fois de plus, à contresens de ce que je dis plein de fois sur ce même site, encenser le lisse, le clichesque et l’horriblement fébrile nouvel album des Finlandais. Il en faut des cons sur la planète, pour se laisser amadouer par une telle explosion de sonorités symphoniques qui, en plus de devancer les désirs d’avenir de TURISAS, le fait sans aucune décence. Vraiment, ils auraient pu sampler le dernier EPICA, on y aurait vu que du feu.

En vérité, s’il est difficile de ne pas avoir quelques pulsions guerrières incontrôlables à l’écoute de "From Afar", il est tout aussi difficile de ne pas se sentir frustré quelque part alors qu’ENSIFERUM, sous le couvert de balancer la sauce symphonique et étirer un peu ses compos, ne fait finalement que copier/coller des mélodies qui marchent bien, des suites d’accords qui commencent à être épuisées jusqu’à la moelle, des refrains qu’on a l’impression d’avoir plein de fois entendus et qui arrivent au moment où on les attend et des enchaînements rythmiques sans surprises. Et puis, il étoffe avec ce qu'il peut, des passages folk parfois bons, parfois moins bons, mais jamais transcendants.

Les couplets au chant clair deviennent rares, les hurlements de Petri paraissent fatigués, et la seule trace de chant féminin nous apparaîtra même maladroite. Seul truc amusant et plutôt bien vu, ce passage alternatif au piano/banjo (?) dans "Stone Cold Metal"… mais même à y écouter de plus près, ça ne reste que la simulation d’une mélodie facile, ENSIFERUMienne dans le sens rébarbatif du terme adaptée avec une petite touche de Humpa ploum ploum. Certains diront que, justement, l'atout de l'album réside dans les changements de structures ; pour ma part, je trouve que ça sonne souvent comme du remplissage et que les idées de base sont rarement assez solides pour qu'on apprécie les morceaux à fond de bout en bout.

Évidemment, les finlandais savent un minimum ce qu’ils font, et "From Afar" s’invite régulièrement sur la platine. Alors le "Heathen Throne" est bien une extension de 11 minutes de "Lost In Despair" et toute forme de morceau plus lent que le groupe a composé jusque là, son solo pourra bien être inutile et sa fin pompeuse, mais on gueulera quand même « We raaaaaaaise our swoooooords » comme des blaireaux, et ne s’empêchera pas de taper sur nos genoux les dernières notes ralenties. Idem pour "Smoking Ruins", qui est la mauvaise suite de "Wanderer" et manque clairement du quelque chose qui faisait de ce dernier l’un des meilleurs morceaux de Viking Metal...une fois de plus, ça plaît. ENSIFERUM ne fait pas de boulettes majeures et préserve une certaine grandeur, du moins aux yeux de ceux qu'il a déjà conquis. Il y a la verve, un peu d'ennui, un peu moins d'idée... mais il y a la verve!

Alors bon. "From Afar", c’est un bis repetita, qui dans un grand élan de rien du tout mollement remonté par le leurre de l’évolution symphonique, se résout à devenir le moins bon album d’ENSIFERUM. "From Afar" est à "Victory Songs" ce que "Iron" était à l’album éponyme : une continuation molle, un décalquage passif qui, malgré tout, garde un certain pouvoir distrayant (et puis il faut dire, je reste une sacré groupie).
Seul détail : dans "Iron", il y avait "Lai Lai Hei". Dans "From Afar"… non.

A lire aussi en VIKING METAL par VOLTHORD :


SORGSVART
Vikingtid Og Anarki (2008)
Moi, les mythes, l'anarchie...et rien d'autre




ENSIFERUM
Ensiferum (2001)
Viking metal, mode d'emploi


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Markus Toivonen (guitares)
- Petri Lindroos (chant, guitares)
- Sami Hinkka (basse)
- Janne Parviainen (batterie)
- Emmi Silvennoinen (claviers)


1. By The Dividing Stream
2. From Afar
3. Twilight Tavern
4. Heathen Throne
5. Elusive Reaches
6. Stone Cold Metal
7. Smoking Ruins
8. Tumman Virran Taa
9. The Longest Journey (heathen Throne Part Ii)
10. Vandraren (limited-edition Bonus Track; Nordman Co



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod