Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Khonsu, Saligia
- Membre : Hellfest Open Air Edition
 

 Myspace (531)

SHINING - Vi / Klagopsalmer (2009)
Par MEFISTO le 28 Août 2009          Consultée 6072 fois

SHINING est de retour, la Terre s'arrête. Je tasse ma tonne d'albums à chroniquer qui gémissent de mécontentement et de jalousie. « La bande de saligauds à Kvaforth est de retour », que je leur crie par le plastique et le carton (oui, je parle à mes disques). « Vous pouvez pas comprendre, allez chez le Diable ! … Ah oui, c'est vrai, vous y êtes déjà… » Ça tournera en boucle ces jours-ci, la jalousie sera décuplée avec raison et la raison laissera place à un abandon total, à une soumission. La Suède, encore elle, cogne à ma porte.

SHINING n'est plus aussi dépressif. Oubliez ça. La mutation avait commencé sur l'excellent "Halmstad", elle est maintenant confirmée sur ce non moins excellent sixième album des Suédois, "Klagopsalmer", dont l'enregistrement s'est terminé il y a un an presque jour pour jour. C'est ce qui m'a frappé dès le départ. Les pleurs, les appels à l'aide, les références au suicide, se font plus délicates. Vive la fraîcheur des bons riffs Black fuzzés et virils sans arrière-goût et conséquences d'abus de médicaments ou de grille-pain « échappé » dans le bain.

Les indicateurs et armes classiques de SHINING sont encore du programme toutefois : xylophone à la fin de "Plågoande O'Helga Plågoande", la fameuse et délicieuse guitare sèche ("Fullständigt Jävla Död Inuti", "Plågoande O'Helga Plågoande"), et les cordes (violon, clavier, piano Flygel joué de main de maître par Marcus Polssom), tout le tralala pour foutre des frissons à la pire brute. Sans oublier le violoncelle de Lenea Olsson, qui nous avait mis des bleus sur la pièce "Låt Oss ta Allt Från Varandra" en 2007 ; ici, il est employé à la toute fin du sévisse sur la magnifique "Total Utfrysning", titre de 16 minutes aux mélodies guitaristiques poignantes qui se clôture sur un émouvant solo de piano/violoncelle/violons. Magique, cette pépite se classe aisément sur le podium des meilleures compositions du groupe.

Donc, même si SHINING arrivera encore à créer une boule dans notre gorge, la technicité et le brio des guitaristes Fredric Gråby et Peter Huss prennent le dessus sur les écorchures fantoches de Kvaforth et produisent une panoplie de décoiffants soli ("Fullständigt Jävla Död Inuti", "Ohm", "Total Utfrysning"), ce qui, pour tout amateur de SHINING qui suit le groupe depuis la graisse pétrolière des débuts, est un méga plus. Ça aide drôlement à extirper le combo du carcan auquel il est enchaîné encore légèrement et qu'on entend un peu partout sur ce "VI" (question de ne pas dépayser radicalement non plus, ou de ne pas dénaturer). L'ambiance instaurée dès les balafres initiales de "Vilseledda Barnasjälars Hemvist" donne envie de headbanger jusqu'à ne plus sentir son cerveau bouger.

Les liens avec le passé se rompent donc plus facilement grâce à ces superbes envolées, ce feu enfin relâché, cette retenue cachée derrière un romantisme et une détresse envahissants sur "Halmstad", qui ne comptait à proprement dit que deux tueries non subtiles alors que le reste était consacré à des perles introspectives au trémolo facile et aux accents hispaniques. Les rôles sont inversés en 2009, la bête a pris le devant des planches… bien qu'elle se calme de belle façon sur le rideau soyeux, au risque de me répéter.

"Klagopsalmer" est davantage déluré, sauvage, vindicatif, multiplie les tableaux et les couches sonores pour creuser plus profonde cette tombe dans laquelle les Suédois jamment comme des furibonds. Outre la soporifique, mais somme toute bien maîtrisée, instru' "Krossade Drömmar Och Brutna Löften" (ça rappelle les mauvais souvenirs de "The Eerie Cold" et son instrumentale en avant-dernière case qui foutait le bordel dans l'alignement de l'album), ça brise les côtes sans effort. Je ne comprends toujours pas ce choix de Kvaforth de planter une instru' au milieu de nulle part : pourquoi briser le rythme avec une berceuse ? Pour mieux préparer à la bombe qui suit ? Pas besoin, on veut du lourd, on y a été habitué dès la première tétée de ce sixième biberon de Guinness. Une berceuse aurait mieux cadré si l'opus avait été tatoué de plus de plages. Là, c'est le « no man's land » total, le reculons forcé. Fait chier.

SHINING innove heureusement en s'offrant un cover sur son "VI", soit "Ohm" des gothiques norvégiens de SEIGMEN. Quand on se la farcit sans savoir, ça passe mieux, car dès qu'on sait que SHINING a joué les perroquets, on se rend compte qu'en effet, le morceau leur ressemble moins que le reste. Mais bon, cette remarque intellectuelle douteuse mise à part, "Ohm" se fond dans l'album comme du beurre sur la rôtie et permet à Kvaforth de nous montrer sa voix claire, comme il le fait sur la géniale "Plågoande O'Helga Plågoande". Intéressant pour les anthropologues amateurs des Suédois !

En somme, si SHINING avait su capitaliser en évitant cette damnée instrumentale, la note aurait été supérieure. Les bons coups de ce "Klagopsalmer" sont quand même assez nombreux pour lui refiler 4, car il est à mon sens supérieur à "Halmstad", à qui il manquait de punch, malgré son penchant Heavy.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


TOMBS
Savage Gold (2014)
Un pied de plus hors de la tombe




ANAAL NATHRAKH
Vanitas (2012)
La vanité est ici permise


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Niklas 'kvarforth' Olsson (chant, clavier)
- Fredric Gråby (guitare)
- Peter Huss (guitare)
- Tom Cato 'king' Visnes (basse - studio)
- Rickard Schill (batterie)
- Lenea Olsson (violoncelle)
- Marcus Polssom (piano)
- Margareta Olsson (alto)
- Birgit Huss (violon)


1. Vilseledda Barnasjälars Hemvist
2. Plågoande O'helga Plågoande
3. Fullständigt Jävla Död Inuti
4. Ohm (sommar Med Siv)
5. Krossade Drömmar Och Brutna Löften
6. Total Utfrysning



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod