Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : 4 Arm, Gus.g, Devil's Train, Crematory, Scanner, Ozzy Osbourne, Destruction, Arch Enemy, Nightrage
- Style + Membre : Warkings, Steel Prophet, Dream Evil, Firewind
 

 Site Officiel Du Groupe (1898)
 Myspace (914)

MYSTIC PROPHECY - Satanic Curses (2007)
Par FENRYL le 9 Mai 2009          Consultée 3175 fois

6 ans depuis un « Vengeance » prometteur... Et je retrouve une fois encore nos Alemands de MYSTIC PROPHECY pour leur, tenez-vous bien, 5ème galette studio !
On notera de suite que le line-up du précédent opus a été conservé, depuis le passage à deux guitares (*)...
Des grognements de trolls, des glaives qui s'entrechoquent... et les murs de grattes typiquement Power Metal sont de nouveau dans la place. « Back from the Dark » ouvre de fort belle manière les hostilités. On retrouve très rapidement le chant si typique de Liapakis, présent depuis le début de l'aventure et qui n'a de cesse de me satisfaire à chaque sortie. Il ne déroge pas à la règle et démontre une nouvelle fois qu'il n'a pas grand chose à envier aux jolis noms références de sa catégorie.
Le passage à deux guitares a sans conteste densifier le son du groupe, augmentant la consistance des riffs et l'aspect « power » des compositions de notre équipe de chevelus. Le groupe semble avoir la ferme attention de durcir de ton, musicalement parlant. Les premières notes de « Dark Forces » ne me contrediront pas: on envoie du bois sur les 30 premières secondes du titre avant un refrain épique durant lequel tout le combo s'y donne "à chœur joie" (au sens propre du terme !). Straub n'est pas en reste et blaste comme un octopode et confère à cette franche réussite une énergie folle ! Et comme le p'tit solo sorti de derrière les fagots n'est pas pour me déplaire, il faut bien avouer qu'on commence à passer un bon moment en compagnie de nos amis d'outre-Rhin.
J'insiste sur le fait que ce batteur arrivé en cours d'aventure est vraiment plaisant a écouter marteler ses fûts: galops furieux (« Damnation »),
Le plus surprenant est sans doute le titre éponyme, tout aussi réussi, qui riffe tellement du côté thrash que parfois on pourrait penser à du DESTRUCTION récent (surtout au moment du refrain en choeur). « Evil of destruction » ne nous permet pas de douter de cette caractéristique avec son intro dont le thème/solo (repris en conclusion) n'est pas sans rappeler les grandes heures de MEGADETH. Putain, le power s'est méchamment endurci au cours de cette première partie de ce « Satanic Curses » !
« Demon's blood » ralentit quelque peu le tempo en retombant dans un power mélodique très classique... Et on commence à ouvrir les yeux et les oreilles plus attentivement... Pourquoi ? Car il nous faut rester objectif autant que possible... Le riff principal de « Sacrifice me » est tout de même bien pénible, sans grande musicalité ni originalité... Et c'est sans doute le principal défaut de cette galette: sa très (trop ?) grande proportion à réitérer les poncifs du genre (parfaitement illustré dans le cadre de ce morceau...).
Autre souci: la perte de fraîcheur coté solo. On est bien loin de l'euphorie du premier album par exemple au cours duquel j'avais vraiment apprécier le travail de Gus G. (désormais loin de tout cela...). On s'emmerde trop sur des passages lead loin, très loin de moments épiques, encore moins de la branlette de manche trop souvent inutile qu'on viendrait presque ici à regretter...
On notera enfin la trop grande homogénéité de cet album: même si les différentes introductions de chaque morceau sont plutôt bien troussées, on retombe vite derrière ces 30 premières secondes dans un schéma ultra classique quelque peu regrettable. « Rock the night », plutôt sympa indéniablement, n'en demeure pas moins dans ce schéma puisque rapidement ce titre tourne en rond...

Un peu plus de 48 minutes d'un power metal de bonne facture, envoyant correctement la sauce et plutôt bien produit: c'est finalement le bilan de ce « Satanic curses » qui ne pourra pas contenter les puristes du genre, mais saura bercer nos oreilles gentiment, sans autre prétention que celle de vouloir nous offrir un sympathique moment « pas prise de tête pour un sou ». Et comme le groupe nous gratifie d'une reprise réussie du mythique « Paranoïd » de vous-savez-qui, on apprécie. MYSTIC PROPHECY, en tête de la seconde zone du power metal ? Dans la première partie de ce championnat en tout cas...

Verdict: 2,5/5.

Top: « Paranoïd », « Satanic Curses », « Dark Forces », « We will survive ».

(*) En 2008, le line-up de ce « Satanic curses » s'est réduit à Roberto et Markus, les autres quittant l'aventure...

A lire aussi en POWER METAL par FENRYL :


LOST HORIZON
Awakening The World (2001)
Un splendide réveil du monde... du Speed.

(+ 4 kros-express)



ARMORY
Empyrean Realms (2013)
Vent de fraîcheur sur le Power Speed Mélo...


Marquez et partagez







 
   FENRYL

 
  N/A



- Roberto Dimitri Liapakis (chant)
- Markus Pohl (guitare)
- Martin Grimm (guitare)
- Martin Albrecht (basse)
- Mattias Straub (batterie)


1. Back From The Dark
2. Sacrifice Me
3. Dark Forces
4. Satanic Curses
5. Evil Of Destruction
6. Demon's Blood
7. Damnation
8. Rock The Night
9. We Will Survive
10. Grave Of Thousand Lies
11. Paranoid (black Sabbath Cover)
12. We Fly



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod