Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL FROID  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (2 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1995 Anomaly
1997 1 Room Seven
1999 1 Chronophobia
2002 Angelus
2005 Imago
2008 Hegemony
2019 Dissymmetry
 

- Style + Membre : Supuration

SUP - Hegemony (2008)
Par AAARGH le 12 Janvier 2009          Consultée 6325 fois

Oh le nouveau SUP est en magasin ! Il est en écoute ! N'écoutant que mon courage et malgré l'intro qui ne se montre guère encourageante dans son ambiance oppressante et au son de batterie vaguement électro-technoïde, je passe en caisse. Fin du l'intro flashback qui donne mal à la tête si on en abuse.

Suite au morceau introductif "Hegemony", le concept album (la routine pour SUP) est vraiment lancé en reprenant le thème développé en intro avec guitares et tutti quanti.
Retour au son froid mais avec le groove supien, un album au rythme saccadé, presque militaire (« March of the Neovocyts » ou the « Baleful light »).
Le chant redevient à dominante death avec des interventions en voix clairs un peu aériennes et légèrement nasillardes. On est donc plus proche de "Chronophobia" ou "Angelus" que d’"Imago". Du moins pour partie de cet album. Et son écoute révèle ces différences.

On commence avec des guitares accordées très bas et des nappes de claviers discrètes en fond comme motif ajouté à la trame sonore. On passe ensuite sur un passage plus mélodiques en harmonies vocales dans les phases de duo. Tout en gardant le côté sec et haché (le martèlement du soleil ? Le rythme de la marche du personnage principal ?), on trouve un côté plus léger, presque éthéré dans les motifs des guitares (la distance ? La fatigue du personnage ?). Sur "The searing desert", les claviers sont mis en avant, "Salinity" dépareille avec son riff qui fait un peu rock et la mélodie en voix claire qui est à rapprocher de celle de « Snake eyes » sur "Room Seven". « Sublime sense » a aussi également ce côté, pour ce qui est du coup du vocodeur comme sur "Hybrid state" sur "Imago". "Anomaly" se rappelle aussi à notre bon souvenir via le break de "Death Dance".

"Anomaly", "Room Seven", "Chronophobia", "Angelus" et "Imago", c'est le jeu des 7 "références" ou SUP a réussi la synthèse chère à François Hollande ?
Bah, il est normal qu'un groupe soit capable de sortir un album dans le prolongement de ses œuvres précédentes. Son identité étant défini par la somme de ses expériences. Plus qu'une synthèse, une continuité donc.

On peut ajouter à cela, un artwork en contraste : nuances de gris/rouge (un peu comme dans le film SIN CITY), une histoire bien mis en musique, qui nous donne en plus l'image au son et au texte...

Ami lecteur, je m'en voudrais de ne pas accorder une mention spéciale à Thierry Berger et à son jeu toujours aussi dépouillé mais au combien juste et efficace !

Alors "Hegemony", l'album de la maturité ? Après 18 ans de carrière, ça serait plutôt l'album de la majorité...


NB: A noter qu'il existe une collector edition avec DVD reprenant 8 titres de l'IMAGO tour. 40 minutes avec le son et l'image et en public (ce qui n'a pas toujours été le cas. CF. "To Live Alone"). L'occasion d'avoir un aperçu de la carrière de SUP avec des titres de tous les albums (hormis "Room Seven").
La particularité de ce DVD étant la présence de sous-titres lors du concert traduisant les paroles en français.





En résumé : un album solide avec une production énorme, des riffs qui restent en tête et une voix claire qui intervient avec justesse, soit un concept album de qualité ! Une évidence venant de SUP, la routine quoi...



Le morceau avec la phrase qui est pilonné pour qu’elle rentre dans le crâne : « The far horizons »
Le morceau avec les « aaah aaah aah » : « Death dance »
Le morceau « faible et humain » : « Recall »
Le morceau avec la voix électronique : « Sublime sense »
Le morceau "Nature et découvertes" : « The Arrival »

A lire aussi en DEATH MELODIQUE :


TO THOSE WHO LIE BENEATH
An Awakening (2010)
Attention, avez-vous assez de corones ?




DARK TRANQUILLITY
Damage Done (2002)
Metal froid

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez






 
   AAARGH

 
  N/A



- Ludovic Loez (guitare, chant, basse, claviers)
- Fabrice Loez (guitare, sampler)
- Thierry Berger (batterie)
- Frédéric Fievez (basse - live)


1. Hegemony
2. March Of The Neovocyts
3. The Baleful Light
4. Death Dance
5. Recall
6. The Searing Desert
7. The Far Horizons
8. On The Burning Sand
9. Salinity
10. Sublime Sense
11. The Arrival
12. Dissolution



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod