Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Custard, Majesty, The Storyteller , Paragon

WIZARD - Magic Circle (2005)
Par ODIN le 8 Janvier 2009          Consultée 2621 fois

Après les progrès notables entrevus sur Odin (2003), on pouvait croire que WIZARD allait continuer dans cette voie. Sans être une grosse tarte dans la gueule, option "joue rouge pendant une semaine", l'album était moyen, et donc plutôt encourageant vu les antécédents du groupe. WIZARD semblait avoir enfin trouvé la recette pour pondre des refrains accrocheurs, mieux structurer ses titres et s’éloigner (légèrement) de MANOWAR en misant sur une orientation Speed metal.
On se trompait lourdement.

Magic Circle est une véritable régression. Quasiment tous les acquis de l'album précédent ont fait le saut et WIZARD retombe dans ses pires travers. L’ensemble parait tout droit sorti de leur premier disque tant on a l’impression d’écouter du sous-sous-sous-MANOWAR.
Comment le groupe ose-t-il nous resservir sans sourciller des abominations comme "Don’t Say Goodbye" (copié-collé foireux de "Master of the Wind") ou l’épouvantable "Warriors of the Night", qui pompe "Battle Hymns" jusqu’à la moëlle ?

On note malgré tout quelques idées intéressantes, comme une intro Doom par ici ("No Way Out"), un joli break atmosphérique par là ("Fire and Blood"), mais elles ne sauvent pas les meubles et ne sont jamais intelligemment exploitées ni même correctement intégrées. Il semblerait que WIZARD se soit contenté de mettre ses plans bout-à-bout sans se soucier de la cohérence de l’ensemble (comme à ses débuts), et le résultat s’avère extrêmement poussif.
Cerise trop mûre sur le gâteau avarié, l’album est desservi par une production ignoble, encore plus mauvaise que celle de Son of Darkness et à peine digne d’une démo de True Black moldave. Donc, non seulement la musique est plate, mais elle est quasi-inécoutable.

De deux choses l’une : soit les gars étaient d’humeur nostalgique et ont décidé de pondre un album en forme d’hommage à leurs débuts, soit ils n’ont strictement rien foutu et ont cédé à la facilité.
La deuxième hypothèse s’avère être la plus probable.

Magic Circle, c’est le True Metal dans ce qu’il a de plus basique et inintéressant. On se consolera en se disant que de toute manière, le prochain album sera forcément meilleur, et on réécoutera Odin en attendant.

Ce disque est à éviter, vous l’aurez compris. Si on vous l’a offert et que vous ne parvenez pas à vous en débarrasser, vous pouvez toujours l’utiliser pour caler une armoire branlante ou jouer au Freesbee.

A lire aussi en HEAVY METAL :


ANGEL WITCH
Angel Witch (1980)
Un album culte des 80's!




MANILLA ROAD
Playground Of The Damned (2011)
Maitre du metal épique

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   ODIN

 
  N/A



- Sven D’anna (chant)
- Michael Maas (guitare)
- Volker Leson (basse)
- Soren Von Heek (batterie)


1. Enter The Magic Circle
2. Fire And Blood
3. Call Of The Wild
4. Death Is My Life
5. On Your Knees
6. Metal
7. Uruk-hai
8. Circle Of Steel
9. Warriors Of The Night
10. No Way Out
11. The Magic Goes On
12. Don’t Say Goodbye



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod