Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Battleroar
- Membre : Gallowbraid, Caladan Brood

VISIGOTH - The Conqueror's Oath (2018)
Par DARK SCHNEIDER le 12 Mars 2018          Consultée 2887 fois

Voici enfin le retour de nos vaillants barbares de Salt Lake City ! Après la grande réussite que fut "The Revenant King", la suite se faisait attendre fébrilement. Je commençais d'ailleurs à craindre que de suite, il n'y en ait pas, mais ma patience fut récompensée. Évidemment, la première inquiétude était de savoir si VISIGOTH allait confirmer les espoirs placés en lui, d'autant que mine de rien, le groupe n'évolue plus seul dans son registre. Surtout depuis fin 2016 où un certain ETERNAL CHAMPION a rebattu les cartes. Mais c'est de la saine concurrence, Jason Torpey (*) n'étant autre que l'interprète du Revenant King de VISIGOTH dans le clip du même nom, et Leeland Campana, principal compositeur de la formation, n'a pas tari d'éloges sur "The Armor Of Ire". Une émulation bienvenue pour renforcer cette scène.

"The Conqueror's Oath", ainsi se nomme le précieux. Le titre et l'emballage ne laissent évidemment guère de doute quant au contenu. VISIGOTH demeure donc fidèle au Heavy Metal Épique, cette niche musicale qui demeure une de mes favorites, en raison de son pouvoir émotionnel intense, qui parle à toute personne qui a conservé les désirs d'aventures de son enfance, l'esprit souvent perdu dans un imaginaire exaltant. Vous savez, ce genre de personne qui peut donner l'impression de fuir le quotidien, mais qui a surtout en réalité gardé un véritable goût pour la liberté et on toujours l'envie de mener une vie exaltée, au grand dam des moribonds qui veulent à tout prix placer les gens dans des cases. Avec VISIGOTH, c'est un voyage assuré vers les contrées de la fantasy, l'épée au poing, le chant de guerre sur le bout des lèvres. En cela, nous sommes dans la continuité directe de "The Revenant King", mais point d'immobilisme pour autant : car même dans ce style bien balisé il est possible d'apporter des petites touches d'évolution. On ne parle évidemment pas d'innovation, mais d'angle d'approche : là où avec "The Revenant King" nos Américains mettaient en avant de façon appuyée des éléments doomy (révélant notamment de façon assez flagrante l'influence de GRAND MAGUS), avec "The Conqueror's Oath" ils troquent leurs montures pachydermiques pour de puissants destriers capable de soutenir un galop ininterrompu. Vous voulez des cavalcades ? Vous en aurez, et pas qu'un peu. Cela donne notamment un "Outlive Them All" absolument dantesque : rapide, saisissant, un refrain ravageur, bref le tube parfait que ce titre inspiré du film Highlander (film qui a quand même salement vieilli, non ?).

De fait, c'est toute la première partie de l'album qui se montre terriblement accrocheuse. Avec "Steel And Silver" (qui cause de Géralt le Sorceleur), qui renvoie nombre de formations True Metal à leur études (même si les derniers HAMMERFALL sont honorables, avouons qu'ils ne tiennent absolument pas la comparaison), ou cet hymne féministe qu'est "The Warrior Queen" (le groupe n'aurait pas été influencé par une certains série sur les Vikings ?) digne héritier du "Revenant King" (le morceau).

On remarquera également la structure de l'album, qui avec ses huit morceaux pour une durée totale de 42 min, tiendrait aisément sur une seule face d'une cassette audio de 90 min (info utile si jamais il vous reste de vieilles BASF dans votre grenier). Soit vingt minutes de moins quand même que le premier album ! Démarche volontaire de la part du groupe, révélatrice de sa quête d'immédiateté. VISIGOTH a écrit des morceaux plus directs, plus courts, et souvent plus rapides, mais pas forcément moins riches, et c'est là qu'il en sort vainqueur. Il n'en oublie pas d'ailleurs de proposer des morceaux plus nuancés, à la construction progressive avec les épiques "Traitor's Gate" et "The Conqueror's Oath". "Traitor's Gate" étant d'ailleurs sans doute le moment de bravoure de l'album, le title track n'est cependant pas en reste. Petite surprise également avec "Salt City", morceau de pur Hard Rock, qui me rappelle ce qu'avait fait BATTLEROAR avec son génial "Born In The 70's" (**), une incartade Rock'N'Roll des plus rafraîchissantes et suffisamment bien faite pour ne pas sonner incongrue.

Bon, si on devait émettre quelques critiques à ce très solide album, on indiquerait alors que Jake Rogers tend à se laisser aller à quelques tics vocaux qui peuvent agacer un petit peu (ces "uh!" qui reviennent dans tous les titres) et que son chant manquerait toujours de variété. Mais c'est du pinaillage, d'ailleurs son travail au niveau des chœurs est toujours aussi brillant et évocateur. Les guitaristes, eux, font preuve d'une progression constante et proposent des parties lead inspirées, le travail en particulier de Leeland Campana mérite d'être salué.

Avec ce deuxième LP, VISIGOTH revendique totalement la vision 80s de son Metal, que ce soit avec sa durée particulièrement bien adaptée au format vinyle, mais aussi au niveau de la production : pas de surcompression, pas de médiums trop creusés, et le résultat est plus que probant, vraiment on respire ! Les Américains parviennent à proposer une déclinaison différente de leur conception du Metal épique, tout en conservant l'identité forgée avec leurs précédentes réalisations. Et cela, c'est souvent la marque de groupe qui ont un fort potentiel.

(*) le chanteur d'ETERNAL CHAMPION
(**) titre figurant sur "To Death And Beyond...", troisième album des Grecs, indispensable !

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


TRUST
Repression (1980)
Le chef d'oeuvre éternel du metal français




SORTILÈGE
Sortilège (1983)
Le groupe culte du Heavy Metal français!!


Marquez et partagez









 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Jake Rogers (chant)
- Jamison Palmer (guitare)
- Leeland Campana (guitare)
- Matthew Brown Brotherton (basse)
- Mikey Treseder (batterie)


1. Steel And Silver
2. Warrior Queen
3. Outlive Them All
4. Hammerforged
5. Traitor's Gate
6. Salt City
7. Blades In The Night
8. The Conqueror's Oath



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod