Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1998 The Haunted
2000 1 Made Me Do It
2003 1 One Kill Wonder
2004 2 Revolver
2006 2 The Dead Eye
2008 1 Versus
2011 Unseen
2014 Exit Wounds
 

- Style : Darkane
- Membre : Cradle Of Filth
 

 Myspace Officiel Du Groupe (230)
 Site Officiel Du Groupe (390)

The HAUNTED - Made Me Do It (2000)
Par T-RAY le 1er Février 2008          Consultée 5182 fois

Ahlàlàlàlà, The Haunted. « Made Me Do It ». Quel bonheur ! Rien que de savoir que j'avais la possibilité de chroniquer cet album, l'un de ceux qui m'a définitivement fait basculer dans le monde du métal extrême, me réjouissait d'avance. Il a tellement tourné sur mon lecteur que je m'étonne encore qu'il ait subi si peu de dégâts. Même son boîtier est presque comme neuf, dans son édition limitée intégralement noire. Avec son livret illustré d'autant de possibles pièces à conviction découvertes dans l'antre d'un serial killer. Rien que l'artwork révèle ici la cohérence du projet artistique du groupe, qui a fait des tueurs en série son principal sujet. Inquiétante, cette pochette révèle déjà un côté malsain que ne tarde pas à renforcer la musique une fois celle-ci lancée.

La musique en effet, principale arme du combo suédois. Car le quintette n'est pas du genre à tout miser sur l'apparence. Ici, ça joue, et pas qu'un peu ! Un thrash glacial et brutal. Quand on aligne une telle formation, on affiche clairement ses ambitions. A la guitare lead, Anders Björler, et à la basse, Jonas Björler. La fratrie de At The Gates, le plus intransigeant des groupes de death suédois, dont le dernier grand fait d'armes remontait au terrible « Slaughter Of The Souls », est en grande forme. A la guitare rythmique, le maître-riffeur Patrik Jensen, âme damnée de Witchery. Bref, la même fine équipe que sur le premier album. A la batterie, un colosse nommé Per Moller Jensen. Et au chant alors ? Un géant venu remplacer Peter Dolving, parti vers d'autres horizons, une voix d'outre-tombe, tantôt brutale, tantôt rageuse : Marco Aro.

Marco, je te regrette, je le dis haut et fort ! Car même si j'aime beaucoup l'esprit déjanté et le chant versatile du talentueux Peter Dolving, revenu aux affaires depuis 2003, je dois dire que la voix du grand Marco allait à merveille avec le style musical développé sur ce second album. Un style ultra-percutant, dès le premier morceau. Le riff et la batterie de "Dark Intentions", introduction instrumentale à la boucherie à venir, sont déjà mémorisables. Le reste peut être qualifié de mémorable.

"Bury Your Dead" déboule avec un riff ciselé dans l'acier. Un acier aiguisé comme une lame de rasoir avec laquelle The Haunted va se muer en tueur sadique et nous torturer tout au long de dix morceaux dévastateurs. La production est excellente et son côté froid ne fait que renforcer l'inhumanité du meurtrier en présence. Per Moller Jensen fait battre son coeur, Jonas l'agite de spasmes, Jensen taillade le corps de la victime et Anders fait couler le sang. Et Marco ? Lui hurle la folie du monstrueux criminel à travers des couplets rageurs et un refrain surpuissant, taillés pour le live, comme toute la musique du groupe. La suite est du même acabit. Chaque titre se veut sombre, puissant, efficace et vise à commettre le meurtre parfait de nos oreilles, déjà touchées par le syndrome de Stockholm au bout du troisième titre !

C'est dire qu'on en veut davantage ! "Trespass" nous assène un refrain encore plus destructeur et créé des ambiances que la basse et la guitare des Björler font vivre à merveille sur le pont qui précède le dernier couplet. Et lorsque les Suédois ralentissent la cadence, on se prend un "Leech" tout aussi "in your face" que les éclats de métal brut qui composent le disque. "Hollow Ground" est sans doute le titre le plus mélodique de l'album et voit Marco Aro oser une voix claire presque robotique sur le refrain, apportant un contraste appréciable dans les vocaux, aidé en cela par les backing vocals des frangins, sur une musique déjà contrastée. Les soli sont sans cesse inspirés et apportent une touche mélodique indéniable sans tuer le côté sombre de la musique.

Et là, "Revelation" nous surprend par sa brutalité, sa concision, sa rapidité, sa furie. Sommet de violence du disque, acmé de « Made Me Do It », il lance ensuite la seconde partie de l'album sur un crescendo d'intensité. Alternant parties rapides et insidieuses, "The World Burns" nous offre un refrain terrible, dans lequel on peut presque sentir la douleur intérieure du tueur en proie à ses démons. "Human Debris" joue sur l'intensité de ses parties de guitare et de son texte désespéré. "Silencer", son refrain sournois et son rythme très soutenu nous conduisent directement vers un "Under The Surface" saccadé, ultime élan mélodique avant le bouquet final.

"Victim Iced", point final de l'album, est un hymne. L'hymne du meurtrier qui a sévi tout au long de ces onze coups mortels. L'hymne de tout serial killer. "A simple murder won't satisfy my taste for death !" hurle un Marco Aro dément. Brutal, sans concession, ce morceau nous laisse agonisants. La solution pour nous achever ? Réécouter le disque pardi ! « Made Me Do It » est une bombe. Une grenade à fragmentation, dont chaque titre crève nos tympans, comme autant de shrapnel qui percerait nos chairs. Chaque écoute excite, étourdit, laisse en admiration devant tant de méticulosité, de précision, d'application. Comme un tueur en série cruel, qui se plait à faire souffrir sa victime et à voir celle-ci l'aimer, car il est le seul à pouvoir la maintenir en vie. The Haunted a contribué à rendre vivante comme jamais mon âme de métalleux. Il est suffisamment talentueux pour faire d'autres victimes. Et ce « Made Me Do It » est et reste sa meilleure arme pour le faire.

A lire aussi en THRASH METAL :


SEPULTURA
Nation (2001)
Groove metal

(+ 2 kros-express)



KREATOR
Extreme Aggression (1989)
Kreator en passe de devenir un des plus grands...

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
   AAARGH

 
   (2 chroniques)



- Marco Aro (chant)
- Jonas Björler (basse, orgue hammond, vocaux additionnels)
- Anders Björler (guitare lead, orgue hammond, vocaux additionnels)
- Patrik Jensen (guitare rythmique)
- Per Moller Jensen (batterie)


1. Dark Intentions
2. Bury Your Dead
3. Trespass
4. Leech
5. Hollow Ground
6. Revelation
7. The World Burns
8. Human Debris
9. Silencer
10. Under The Surface
11. Victim Iced



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod