Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Death Angel
- Membre : Nevermore, Hellfest Open Air Edition
- Style + Membre : Slayer

FORBIDDEN - Twisted Into Form (1990)
Par CANARD WC le 12 Juillet 2007          Consultée 6246 fois

Si le premier album de FORBIDDEN est assurément un bon album de Thrash, en y jetant une oreille de plus près, les carences et imperfections de l’opus sont toutefois assez évidentes – tout comme les quelques morceaux ouvertement moins bons qui y figurent. D’ailleurs si j’avais dû le noter, je lui aurais mis au mieux 4/5 (sous ecstasy), mais bon j’ai pas à le noter donc ça tombe bien.

Deux ans se sont écoulés, le successeur de « Forbidden Evil » déboule dans les bacs et présente les mêmes qualités du groupe… mais en mieux ! Si vous vous êtes émerveillés lors de l’écoute du premier album, vous allez en gros tomber à la renverse avec ce second opus.

On retrouve bien entendu cette violence technique qui balaie tout du long la galette, mais doublée pour l’occasion d’une recherche constante de la mélodie. L’instrumentale « annihilatorienne » qui ouvre l’album (sombre, inquiétante et somptueuse) donne le ton : le duo LOCICERO / CALVERT (qu’on retrouvera plus tard chez NEVERMORE) a fait de l’harmonie une quête perpétuelle. A cette volonté de « Beau », le groupe nous a pondu des titres ravageurs et soignés qui s’enchaînent sans temps mort. Ceux que la violence froide et technique du premier a détournés ont ici de quoi se raccrocher aux wagons avec « Twisted into Form ». La participation de DEATH ANGEL sur les morceaux « Out of Body » et « R.I.P. » n’est à ce titre pas si étonnante que cela, tant les ressemblances avec ces derniers sont équivoques.

FORBIDDEN vient de passer un cap. Que ce soit le chant, les riffs, la structure des morceaux ou plus globalement l’inspiration… « Twisted into Form » laisse entrevoir une progression bluffante. Ce ne sont pas quelques améliorations éparses, mais bel et bien une évolution majeure et nécessaire pour faire du groupe autre chose qu’un OVNI du Thrash.

C’est d’abord sa fluidité qui frappe. « Twisted into Form » s’écoute tout seul et plus encore. Les transitions tombent au poil et les riffs s’enchaînent de morceau en morceau. Plus qu’un parfum de Maïzena, nous tenons là un album parfaitement balancé entre la violence propre au Thrash et ses résidus mélodiques. Peu de groupes ont réussi à trouver si précisément cet équilibre ardu entre agression et virtuosité (qui plus est au bout du deuxième album). Au talent que cela implique, FORBIDDEN fait passer un « groove » indéniable et une inventivité qu’on aurait aimé voir plus souvent dans le Thrash.

On pourra bien entendu lui reprocher sa courte durée : 9 titres (dont deux très belles instrus de moins de 2 minutes), soit en tout 7 titres Thrash pour 38 minutes. Le menu est peu copieux, mais comme il n’y a pas de déchets, il ne s’agit au final que d’un relatif défaut. A noter qu’une version récente adjoint à la galette deux morceaux live (« As good as Dead » et le tube du groupe « Chalice on Blood »). Sans être transcendants (le son est correct mais un peu brouillon), il s’agit d’un complément appréciable qui vient gentiment allonger la durée de l’album.

Malheureusement, le groupe ne confirmera pas son statut « d’étoile montante ». Tombant en pleine décennie dégressive ("Thrashistiquement" parlant) et subissant de plein fouet un changement de line up fatal, FORBIDDEN a trépassé. Si le groupe n’est plus, il n’en demeure pas moins que "Twisted in form" est un album dense, furieux et d’une fluidité atterrante. Le groupe au potentiel mémorable qui était bâti pour frapper un grand coup, a finalement éclaté comme un ballon de baudruche à la première pique.

Que voulez-vous, l'Histoire ne retient que les gagnants et FORBIDDEN est un formidable perdant.


Note : 4,5 / 5

Morceaux préférés du Canard : "Step by Step" et "Twisted into Form"
Morceau bof : "Tossed Away"

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


TOXIK
Think This (1989)
"Injustement méconnu"... mais pour de vrai !!!




GODSLAVE
Into The Black (2011)
MEGADETH SODOM-isé par KREATOR

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Russ Anderson (chant)
- Tim Calvert (guitare)
- Craig Locicero (guitare)
- Matt Camacho (basse)
- Paul Bostaph (batterie)


1. Parting Of The Ways (instru.)
2. Infinite
3. Out Of Body (out Of Mind)
4. Step By Step
5. Twisted Into Form
6. R.i.p.
7. Spiral Depression (instru.)
8. Tossed Away
9. One Foot In Hell
10. Bonus Track : As Good As Dead (live)
11. Bonus Track : Chalice Of Blood (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod