Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel Du Groupe (305)
 Myspace Officiel Du Groupe (262)

GRAVE - You'll Never See... (1992)
Par SHAKESBEER le 19 Septembre 2006          Consultée 4386 fois

GRAVE s’est rapidement fait un nom dans le milieu de la scène death Suédoise. En effet ce groupe est souvent cité aux côtés d’ENTOMBED, UNLEASHED et DISMEMBER, notamment grâce à son premier album « Into The Grave » (1991) et l’objet de cette chronique « You’ll Never See… » (1992) qui ont tous les deux une excellente réputation.
Mais à la différence d’ENTOMBED, GRAVE officie dans un death plus crade et plus sombre.

Venons en au contenu. Première chose qui frappe : le son. Il me rebutait un peu au début, mais finalement on s’aperçoit rapidement que ce son assez « raw » contribue à apporter un climat sombre et assez malsain à ce disque. L’ambiance qui en ressort est donc réussie : assez oppressante, on a même parfois l’impression de manquer d’air…mais on aime ça ! Les huit titres que contient l’album sont en même temps assez bestiaux et brutaux (« You’ll never See… », l’excellent « Severing Flesh » par exemple). Ces même titres sont assez denses, fouillés et ont des structures assez complexes (on ne peut pas espérer en tirer grand chose en deux-trois écoutes seulement !). La rythmique est tout de même assez mise en avant, et enveloppée par des ‘nappes’ de guitares, tantôt floues (pour l’ambiance) et tantôt bien perceptibles, notamment lors des riffs (comme l’excellent riff qui ouvre le disque) et des soli. Bref, toute cette description peut-être mal formulée, pour insister sur le fait que le disque est composé de passages assez brutaux, qui côtoient d’autres petits passages plus planants, quasi-atmosphériques et sombres. La voix, assez caverneuse, est parfaitement en phase avec le reste.
Aucun titre n’est mauvais, et je dirais même plus, tous les titres sont bons ! On retiendra surtout les meilleurs : le très complet « You’ll Never See » (excellent riff, très bon solo, et une atmosphère assez glauque qui en ressort à certains endroits, mais cela est valable un peu pour tous les titres à vrai dire !), l’entêtant « Morbid Ways To Die », le très accrocheur et génial « Severing Flesh », le titre au nom bien trouvé « Christi(Ns)Anity » et enfin le deuxième morceau « Now And Forever », qui s’enchaîne à merveille sur la petite touche au clavier laissée à la fin de « You’ll Never See… », histoire de laisser un peu de mystère à la fin de cette tuerie.

De plus, ce CD a une qualité que beaucoup d’albums n’ont pas : il se bonifie réellement à chaque écoute, si bien qu’on est pas près de s’en lasser. On en redemande même !

Mais venons maintenant aux défauts : pourquoi ne pas mettre 5/5 à ce disque, alors ?
Eh bien tout d’abord, je trouve qu’un tel son a deux conséquences, une positive, et une négative. La conséquence positive a été annoncée plus haut : ce son apporte beaucoup à l’ambiance du disque. Mais vient ensuite la conséquence négative : rien de gravissime, mais je relève tout de même qu’au bout d’un certain temps d’écoute, un très léger mal d’oreilles se fait sentir, sans que, je le répète, ce soit dramatique (il faut dire que j’ai les oreilles particulièrement sensibles, hélas).
Ensuite, le contenu est vraiment très bon, mais je ne viendrais pas jusqu’à qualifier cet album de chef-d’œuvre.

En conclusion, nous nous trouvons devant un très bon album de death, qui ravira sans doute à merveille les amateurs du style, et qui plus est, est assez riche, tant au niveau qualité de composition (les titres ont des structures plutôt complexes), qu’au niveau mise en place d’ambiance.
Après « Into The Grave », on attendait beaucoup du groupe, et ils nous l’ont rendu !

ps : cette chronique concerne l'"édition basique", sachant que cet opus a été remasterisé en 2000 et est maintenant couplé avec l'EP "...And Here I Die...Satisfied" sorti en 1994.

A lire aussi en DEATH METAL par SHAKESBEER :


DESULTORY
Into Eternity (1993)
Une bonne surprise : death suédois, début des 90s




DEICIDE
Legion (1992)
2ème épisode : la brutalité avant tout !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   SHAKESBEER

 
  N/A



- Ola Lindgren (guitare solo, backing vocals)
- Jorgen Sandström (chant, guitare rythmique et ba)
- Jensa Paulsson (batterie et effets au clavier)


1. You'll Never See...
2. Now And Forever
3. Morbid Way To Die
4. Obsessed
5. Grief
6. Severong Flesh
7. Brutally Deceased
8. Christi(ns)anity



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod