Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED MÉLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Luca Turilli's Rhapsody

TRICK OR TREAT - Evil Needs Candy Too (2006)
Par BAST le 14 Août 2006          Consultée 4339 fois

TRICK OR TREAT est parfois décrit comme l’équivalent speed mélodique de NANOWAR, cette formation italienne parodiant les américains de MANOWAR. La faute à un packaging, des thèmes et quelques sonorités humoristiques. Mais dans la mesure où TRICK OR TREAT a pour seule inspiration HELLOWEEN et que ce dernier a bâti une partie de sa carrière sur ce second degré exacerbé, peut-on dès lors parler de parodie ?

Non, TRICK OR TREAT, formation elle aussi transalpine, n’est pas une parodie d’HELLOWEEN. Et c’est flagrant côté musique car les italiens ne s’amusent pas des clichés du genre mais se les approprient et jouent une musique qu’ils aiment jusqu’au bout des ongles.

TRICK OR TREAT ne serait rien sans HELLOWEEN. Certes, on pourrait le dire de toutes les formations speed mélodique. Cette expression prend néanmoins tout son sens chez ces Italiens. Le groupe a en effet débuté en effectuant des reprises d’HELLOWEEN. En outre, l’imagerie et les thèmes utilisés rappellent fortement les derniers albums des citrouilles (le « trick or treat » est par exemple la phrase rituelle prononcée par les gamins chez les habitants de leur quartier le soir d’Halloween). Enfin, musicalement, « Evil Needs Candy Too » aurait pu être, en tout point, un album d’HELLOWEEN tant il est proche de « Master Of The Rings » ou de « The Time Of the Oath ».

Il va être difficile pour TRICK OR TREAT d’exister sans que pèse constamment sur lui l’ombre de son idole, c’est un fait. Mais ce serait dommage de s’arrêter là, car dans le genre, TRICK OR TREAT frappe fort. La sensation de « déjà entendu » a beau s’avérer pesante au début, il n’en demeure pas moins qu’à mesure que défilent les écoutes, « Evil Needs Candy Too » se démarque et impose une personnalité que l’on aurait cru nettement plus discrète.

Les titres proposés par TRICK OR TREAT sont enjoués, enthousiastes, techniques, bourrés d’hymnes et mélodiques au possible. Tous les ingrédients du speed mélodique sont ici, évidemment, à l’honneur ; pas de symphonique et un clavier qui intervient discrètement, par exemple.

L’album commence fort avec un « Evil Needs Candy Too » éclatant. C’est frais et entraînant, rappelant combien le speed mélodique est un genre éternel. CE speed mélodique là, en tout cas. L’album continue sur la même voie, quoique le groupe ralentisse le tempo par moments, comme sur « Time For Us All » et son excellent refrain. « Like Donald Duck » est un titre qui n’a de comique que son intro. La suite est en effet du speed mélodique parfaitement ciselé, tout comme sur « Back As A Pet » qui, en dépit d’un nom sans ambiguïté, nous déverse des mélodies épiques et fédératrices. On a même droit à une fort jolie ballade, la preuve que le propos de TRICK OR TREAT n’est pas aussi simplet qu’il voudrait bien le faire croire.

Les musiciens sont excellents, Alessandro Conti au tête. Rares sont les vocalistes italiens à détenir tant de justesse dans leur chant. C’est flagrant sur l’excellente première des deux reprises que compte « Evil… » : « Girls Just Want to Have Fun » de Cindy Lauper. La seconde reprise, une version revisitée de « Neverending Story » est par contre ratée. TRICK OR TREAT a voulu jouer sur des changements de rythme qui au final sonnent faux.

« Evil Needs Candy Too » n’est pas un chef-d’oeuvre. TIMELESS MIRACLE par exemple a fait mieux tout récemment. On reprochera notamment à cet album une fin moins explosive et riche que la première partie (heureusement, la pièce épique de près de dix minutes clôturant « Evil… » rattrape cette perte de souffle). Force est de reconnaître toutefois qu’on se laisse agréablement prendre au jeu et que le potentiel des Italiens à composer des hits ne s’est pas encore dévoilé pleinement.

Derrière des textes aux couleurs grivoises se cache une musique on ne peut plus sérieuse. Car TRICK OR TREAT est un élève d’HELLOWEEN très appliqué qui a décidé de jouer ce speed mélodique qu’il vénère (pour tout vous dire, si ces mélodies reposaient sur un concept héroic-fantasy, on n’en serait aucunement étonné). Du très bon speed mélodique qui sent bon la fin des années 80, la production actuelle en plus, voilà ce que propose TRICK OR TREAT. Très belle surprise ! Pourvu que la suite tienne mieux la route sur la longueur, on tient là une formation des plus prometteuses.

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


CELESTY
Mortal Mind Creation (2006)
Speed Mélodique épique exemplaire




REINXEED
1912 (2011)
Moi c'est Al et j'aime le Speed Nesquik


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Alessandro Conti (chant)
- Guido Benedetti (guitare)
- Luca Cabri (guitare)
- Leone Villani Conte (basse)
- Nicola Tomei (batterie)


1. It's Snack Time
2. Evil Needs Candy Too
3. Time For Us All
4. Like Donald Duck
5. Girls Just Want To Have Fun (reprise)
6. Joyful In Sadness
7. Sunday Morning In London
8. Who Will Save The Hero
9. Back As A Pet
10. Perfect Life
11. Back To Life
12. Neverending Story (reprise)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod