Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Lynyrd Skynyrd, Molly Hatchet
- Membre : Ted Nugent & The Amboy Dukes , Msg, Dokken, Rainbow, Wami
 

 Site Officiel (239)
 Myspace (234)

Ted NUGENT - State Of Shock (1979)
Par SHAKESBEER le 8 Août 2006          Consultée 5518 fois

En 1979, après 4 albums, et surtout une myriade de concerts, le virevoltant guitariste de Detroit, Ted NUGENT, auto-proclamé « Motorcity Madman » quitte un peu le monde de la scène (pas pour longtemps, c’est moi qui vous le dit !) pour rentrer en studio enregistrer son cinquième album : « State Of Shock ». Les trois premiers albums furent marquants et le quatrième de bonne facture, « State Of Shock » allait-il perpétuer cette lignée de presque excellence ? C’est ce que nous allons examiner…

Tout d’abord, le Nuge nous a composé dans cet album quatre titres excellents ! J’ai nommé la merveilleuse, la sublime, la génialissime ballade « Alone ». Cette ballade est sûrement l’une des plus magnifique qui puisse exister, avec ses arpèges de guitare et cette partie vocale merveilleusement chantée (car en plus de jouer merveilleusement de la guitare, Ted chante très bien ! Il a cela dans la peau, ce type). Ensuite, toujours dans le génial nous avons la triplette « State Of Shock », « I Want To Tell You » (seul titre sur lequel Ted ne chante pas et laisse le micro à Charlie Huhn) et « Satisfied » (la partie instrumentale centrale de ce titre est dans le même esprit que celle de « Stranglehold » qui ouvre le premier album de Ted, c’est dire !). Ces trois titres sont assez typiques de Ted, mais tellement délicieux…Surtout un passage du disque qui est pour moi marquant : le solo final de « Satisfied », qui, dans une simplicité étonnante, nous dévoile toute la sensibilité du Motorcity Madman…j’en ai la larme aux yeux à chaque fois que je l’écoute. « I Want To Tell You » n'est autre qu'une reprise des Beatles [Album "Revolver", 1966], je ne connais pas l'originale, mais cette version est exquise, et se fond parfaitement avec le reste (on ne le saurait pas, on ne devinerait peut-être même pas que c'est une reprise !). Le titre « Paralysed » est également très bon, avec son bon riff principal, suivit d’une partie de guitare entêtante. Un titre sympa.
Mais hélas (quoique ne nous plaignons pas, les bons titres précités auraient pu ne jamais voir le jour !), le reste de l’album n’est pas de cette teneur. On retrouve tout de même de bons titres (« Saddle Sore », « Snake Charmer » et son introduction chantée facilement mémorable, très 70's, et « Take It Of Leave It » lui aussi très sympa), titres de bonne facture, mais souffrant hélas d’un défaut, dont Ted fera également preuve dans l’album suivant « Scream Dream » : ces titres semblent avoir été composés un peu rapidement, et en étant fignolés, il aurait pu être bien meilleurs (L’explication est que le guitariste préfère nettement s’exprimer sur scène qu’en studio, il s’est donc sans doute dépêché de sortir l’album pour avoir du nouveau matériel à jouer). Enfin, les deux titres restants, « It Don’t Matter » et « Bite Down Hard », restent en dessous du reste, même s’ils sont tout à fait acceptables. Ils ne sont effectivement pas mauvais en soi, mais font, je trouve, pâle figure comparé au reste.

L’album est finalement plutôt bon, mais un petit sentiment d’hétérogénéité en ressort tout de même, hélas.
Côté guitare, Ted n’a pas changé et nous délivre toujours son jeu typique et bien à lui : une guitare tourbillonante et surtout très présente (notamment sur le très éléctrique « Paralysed » par exemple) et mise en avant. Un jeu également bourré de fioritures, qui me plaît particulièrement. Il fait quand même parti de mes guitaristes préférés, ce qui n’est pas rien !

En conclusion, l’album est plutôt sympathique et contient de très bons titres (comme de moins bons, mais rien de foncièrement mauvais). Il est de plus doté de la petite étincelle de folie propre au Nuge, qui confère à sa musique un attrait particulier (de mon point de vue en tout cas !).
Amateurs de guitare non-hésitante et de hard-rock de cette période, cet album est susceptible de vous plaire.

Véritable note : 3.5/5

A lire aussi en HARD ROCK par SHAKESBEER :


ALICE COOPER
Constrictor (1986)
Un retour en force pour vincent furnier...

(+ 1 kro-express)



ALICE COOPER
Dada (1983)
Le chef d'oeuvre inconnu d'Alice Cooper

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   SHAKESBEER

 
  N/A



- Ted Nugent (guitare, chant)
- Charlie Huhn (chant)
- Walt Monaghan (basse)
- Cliff Davies (batterie)


1. Paralysed
2. Take It Or Leave It
3. Alone
4. It Don't Matter
5. State Of Shock
6. I Want To Tell You
7. Satisfied
8. Bite Down Hard
9. Snake Charmer
10. Saddle Sore



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod