Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  E.P

Commentaires (15)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Turisas, Einherjer, Falchion, Xiv Dark Centuries
- Membre : Norther
- Style + Membre : Midwinter, Wintersun
 

 Site Officiel (780)
 Myspace (232)
 Chaîne Youtube (253)

ENSIFERUM - Dragonheads (2006)
Par VOLTHORD le 18 Mars 2006          Consultée 5287 fois

“ Le père Benoît, en ces temps de disette, gardait précieusement son or et ses richesses dans son monastère, au bord du vague océan, sur quelques terres arides et abandonnées. Il attendait tous les jours l’arrivée de sa milice, car en ces temps de disette, cette dernière avait pris des vacances et devait revenir sous peu.
Et chaque jour il demandait à Sœur Anne, sa bonne sœur de ménage, qui en haut de la tour, scrutait l'horizon : « Seuranneu, Seuranneu, ne vois tu rien venir ? ». Et cette dernière répondait « Je ne vois que cet épais brouillard qui cache l’horizon, et la cette pluie qui inonde les terres me cache la vision » ou bien « Je ne vois rien de plus qu’hier, et ce linge qui ne sèche pas ». MMais un jour, nous étions alors très exactement le 3 mars de la cinquième année de ce second millénaire après la naissance de Doux Jesus. Et cette fois ci Sœur Anne, à la sempiternelle question du vieil abbé, répondit : « Je ne vois qu’un intense brouillard et… non ! Je vois un Dragon dans l’épaisse brume, Doux Jesus protégez nous…Non de nouveau ! C’est un bateau, un bateau à tête de Dragon ». « Ma milice reviendrait elle ? » pensa l’abbé, il se précipita en haut de son église. Non, ce n’était pas sa milice, oh que non, sur l’avant de l’imposant Bateau on pouvait lire l’inscription ENSIFERUM…Alors que le bateau accostait et que des guerriers armés jusqu’aux dents posaient pied à terre, le curé terrifié hurla « ILS REVIENNENT ! » ”

Fût un temps où les vikings ne venaient que de trois illustres pays scandinaves, mais en ces temps de disette, ils arrivent de partout ! Alors on ferme les guillemets, on fait péter la zik, on sort les épées (au pire celles en plastique ou en cartons), on se détache les cheveux, et on se prépare à prendre en pleine face un raid Made In Finland de 25 minutes...

Petite parenthèse chiante sur le contexte historique :
« Iron » partageait pas mal les avis des fans d’ENSIFERUM et en avait déçu quelques uns (sans excès quand même), moins violent, peu novateur dans ces parties métal, un poil moins extrême que l’album éponyme (qui reste pour moi l’un des meilleurs album pour découvrir le viking métal, cf :la chronique correspondante), se répétant par instants, mais gardant bien entendu (et c’est dans ce sens que « Iron » ne m’a pas tant déçu que ça) le sens pour les riffs épiques et les mélodies folk méga accrocheurs, avec une touche folk d’ailleurs plus renforcée.
Avec le départ de Jari Mäenpää, excellent vocaliste et compositeur, on avait quand même de quoi s’inquiéter sur le sort des Finlandais.

Mais euh…non en fait. « Dragonheads » démarre sur les chapeaux de voiles. Pas de doute, on revient dans un registre plus viril (sans tomber cependant dans la violence forcenée d’un KAMPFAR par exemple, on reste dans un registre assez « soft » hein), plus proche du premier album, avec un son tout nouveau, des guitares et un clavier plus amples et puissants…et puis les compos, bah du ENSIFERUM en grande forme quoi : riff typé heavy épique de qualité, rythme pas linéaire pour un sous, chant black et chants clairs merveilleusement bien variés, refrain viking superbe, claviers symphoniques et guitares claires qui nous entraînent dans une aventure magique et héroïque. « Warrior´s Quest » persiste et signe, on y trouvera les atmosphères calmes et rêveuse de « Little Dreamer » ou encore « Tale of Revenge » et un refrain plus posé et aérien.

Petit interlude folk, gratte acoustique et flûte à l’appel ("Kalevala Melody"). « White Storm » déboule sur un blast beat typiquement black metal et des claviers symphoniques déferlants m’évoquant quelque peu WINDIR. Sans doute le morceau le plus « punchy » de l’album, et de nouveau, quel refrain !
« Into Hiding » penche davatage vers le death mélodique (enfin le groupe en reste tout de même assez proche dans tous les cas, les frontières entre heavy black, death mélo et viking métal étant assez dur à saisir chez ENSIFERUM)), le morceau est une reprise d’AMORPHIS, et on ressent un léger changement de ton, moins enjoué et plus mélancolique…ceci dit ça passe merveilleusement bien !
Et pour finir : « Finnish Medley » ! Ce morceau est un pot pourri de trois airs traditionnels finlandais, comme le titre l'indique. La première partie laisse place à un rythme mid tempo et un clavier mélodieux et des voix féminines saisissantes. Le temps d’un solo de guitare et on se retrouve avec des chœurs en Finlandais qui sonnent comme un hymne de victoire. Un morceau différent mais qui finalement reste toujours, dans la tournure des compositions typiquement ENSIFERUMien.

On ne regrettera finalement pas un instant (ou si peut être par pure mélancolie) l’absence de Jari, tant son remplaçant est habile aussi bien dans le chant black que dans les chants clairs (qui sont également assurés par Markus).

Sans regrets donc, « Dragonheads » est bien loin de décevoir et relance ENSIFERUM dans un nouvel élan d’excellence. Peut-être que ça manque encore un poil d’innovation ? Mouais sans doute, peut-être serait-il bon d’adopter parfois des schémas moins classiques ? Ouais on dira aussi un peu, mais franchement, devant ces 25 minutes de plaisir vikinguement intense, j’ai pas envie de chercher la petite bête.
Tout simplement génial. On a toutes les raisons d’attendre avec impatience le troisième raid « version longue » des Finlandais…contrairement à ce pauvre père Benoît.

A lire aussi en VIKING METAL par VOLTHORD :


ENSIFERUM
Unsung Heroes (2012)
Un nouveau couronnement pour les finlandais




SIG:AR:TYR
Sailing The Seas Of Fate (2006)
Viking metal intimiste et original


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Petri Lindroos (chant, guitares)
- Markus Toivonen (guitares, chant)
- Sami Hinkka (basse)
- Janne Parviainen (batterie)
- Meiju Enho (claviers)


1. Dragonheads
2. Warrior´s Quest
3. Kalevala Melody
4. White Storm
5. Into Hiding
6. Finnish Medley:
- karjalan Kunnailla/myrskyluodon Maija/metsämiehe



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod