Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER PROG METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Manticora, Mob Rules, Power Quest, Secret Sphere, Manigance
- Membre : Serious Black
- Style + Membre : Iced Earth, Wuthering Heights, Anubis Gate
 

 Site Officiel (437)
 Myspace (245)
 Chaîne Youtube (16)

PYRAMAZE - Legend Of The Bone Carver (2006)
Par POWERSYLV le 24 Février 2006          Consultée 4008 fois

PYRAMAZE fait partie de ces groupes qui en veulent. Une meute de jeunes musiciens qui a la particularité de compter dans ses rangs des américains et des danois, un mélange entre vieux et nouveau continent, un pont entre différentes alternatives capable de donner lieu éventuellement à des perspectives musicales nouvelles. De nouveauté et d’originalité, il n’est pourtant pas forcément question ici comme pouvait le préfigurer le sympathique premier opus The Melancholy Beast (2004) qui avait d’emblée mis les points sur les I et démontré ce dont le musiciens de ce jeune groupe était capable (PYRAMAZE a été créé en 2001). Il s’agissait avant tout de proposer un mélange des diverses influences du groupe et d’essayer d’élaborer des compositions persuasives, mordantes et passionnantes.

Persuasives ? Peut-être, sûrement même. Mordantes ? L’apport de claviers à la musique du groupe arrondissait un peu trop les angles à mon goût. Passionnantes ? Certes, une fois après avoir digéré la chose. En gros, The Melancholy Beast avait laissé entrevoir un bon potentiel mais le côté un peu prog m’avait refroidi je l’avoue. La première partie de PRIMAL FEAR à La Loco en septembre 2004 m’avait présenté un groupe certes sûr de lui mais loin de décrocher la timbale encore malgré une bonne volonté évidente. L’occasion m’est donc donnée en ce début 2006 de pouvoir tester ce deuxième opus, Legend Of The Bone Carver et voir ce que cette équipe de choc allait nous proposer.

Legend Of The Bone Carver est encore une fois un disque qui doit se laisser apprivoiser mais bon, c’est le genre qui veut ça aussi. Les premières écoutes s’avèrent mi-figue mi-raisin. On se dit qu’on a déjà entendu le genre 100000 fois et la complexité de certains passages rebute ceux qui ne sont pas forcément fans de progressif. Puis finalement, on se rend compte que des refrains commencent à s’incruster, des riffs viennent nous titiller les ouies et on commence à se dire que même si ça ne révolutionne rien, la qualité est là et il y a de bonnes choses pour peu qu’on s’y intéresse un peu. Petit clin d’œil à la pochette que je trouve magnifique et qui à priori a été dessinée par le même auteur que The Melancoly Beast avec des teintes prédominantes et un aspect un peu glacé qui me plaît bien. Bon ce n’est qu’une pochette mais ça joue quand même :).

Ce deuxième disque présente des aspects conceptuels assez prononcés. Déjà la première plage est une introduction où une voix mystérieuse nous marre des sempiternelles histoires existentielles de la lutte entre le Bien et le Mal, en nous rappelant que l’un ne peut vivre sans l’autre etc … Des concepts qui se rapprochent des classiques de la fantasy, l’un des domaines de prédilection du heavy metal traditionnel. Ce format de concept album est renforcé à plusieurs reprises dans l’album via quelques samples comme une voix d’enfant (« What Lies Beyond »), un son de cloche (« Souls In Pain ») ou une narration sur le mystérieux « Blood Red Skies ». Le côté power/heavy metal transparaît par la voix du chanteur Lance King, l’un des américains du groupe (ex-BALANCE OF POWER, MATTSON, KING’S MACHINE, GEMINI) qui est particulièrement mise en valeur et qui contribue dans un registre plutôt tirant dans les aigus mais juste à donner aux titres une dimension plus épique encore.

Armé désormais de 2 guitaristes lead (le nouveau venu Toke Skjønneman rivalise avec Michael Kammeyer jusque là en solo), les guitares sont plus que jamais soignées ou tranchantes (les riffs s’approchent de ceux d’un certains Jon Schaffer – ICED EARTH). On l’entend spécialement sur des titres qui galopent à mort comme « What Lies Beyond » ou le formidable « Bring Back Life », une des réussites de l’album à mon sens qui mélange quelques influences folkloriques à des passages bien heavy (on notera surtout l’accélération et les changements de rythmes gérés de main de maître). Le travail du clavier est largement perceptible mais évite d’en faire trop, préférant parfois la subtilité aux effets pompeux ou aux sempiternels duels guitare/claviers qui caractérisent bien trop souvent le genre, comme par exemple ces petites touches sur « Ancient Words Within », fines gouttelettes d’une fine pluie musicale, ou encore quelques nappes qui contribuent à renforcer les atmosphères. Le heavy metal à tendance prog est maître ici, mais le groupe se permet malgré tout une jolie ballade où intervient la douce voix d’une chanteuse (« She Who Summoned Me »).

On retrouvera donc dans les chansons de PYRAMAZE des influences diverses qui se combinent (IRON MAIDEN, ICED EARTH, KAMELOT, CRIMSON GLORY …) pour une musique qui présente de multiples facettes. Pas forcément évident de rentrer dedans aux premiers abords mais on sent un gros potentiel là derrière. La production signée encore une fois de Jacob Hansen (WITHERING SURFACE, MANTICORA, INVOCATOR, ILLDISPOSED, ANCIENT) permet d’apprécier pleinement l’impact des compositions. Un bon deuxième album encore plus ambitieux et abouti pour les américano-danois. Difficile de dire si celui-ci leur ouvrira tout de suite les portes du succès tant la concurrence est rude, mais Legend Of The Bone Carver est un disque fort agréable qui permettra à ses géniteurs de gravir tout doucement les marches vers une plus grande reconnaissance. C’est bien là tout le mal qu’on leur souhaite.

A lire aussi en POWER METAL par POWERSYLV :


MANTICORA
Roots Of Eternity (1999)
Le premier album des danois (remaster 2005 svp !)




BRAINSTORM
Liquid Monster (2005)
La cuvée bouillonnante brainstorm 2005 !


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Lance King (chant)
- Michael Kammeyer (guitare)
- Niels Kvist (basse)
- Morten Gade Sørensen (batterie)
- Jonah Weingarten (claviers)


1. Era Of Chaos
2. The Birth
3. What Lies Beyond
4. Ancient Words Within
5. Souls In Pain
6. She Who Summoned Me
7. The Bone Carver
8. Bring Back Life
9. Blood Red Skies
10. Tears Of Hate



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod