Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK VIKING  |  STUDIO

Commentaires (6)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Suidakra, Einherjer, Mithotyn
 

 Site Officiel (643)

THYRFING - Farsotstider (2005)
Par VOLTHORD le 4 Février 2006          Consultée 3981 fois

En 2002, Thyrfing écrivait une des pages les plus brillamment sombres du viking métal. Nous voyions alors un groupe saisi par la volonté de se créer une véritable identité, de se démarquer des autres groupes du genre pour en arriver à une pièce extraordinaire, jouant entre passages grandiloquents, folklorique, violent ou plus mélodieux, exprimant toujours un côté émotionnel profond, dissipant autour de nous ce brouillard sinistre et agressif, parfois clair ou nauséabond, et multipliant les images de combats aussi héroïques qu’impitoyables.

« Farsotstider » pourrait être vue comme la suite logique de Vansinnesvisor, avec quelques relents du premier album Hednaland (pour le côté black vraiment présent, pas pour le côté atmosphérique), et bien loin du heavy black « aseptisé » de Urkraft… le retour de THYRFING en 2005 est donc annoncé comme étant plus extrême, plus black ( ?), et surtout, comme étant l’album le plus sombre du groupe jusqu’à lors.

Un changement de direction qui aurait pu largement tenir la route si les Suédois avaient bien négocié leur virage et étaient restés au même degré de qualité. S’axer davantage sur des guitares courroucées, réduire les claviers et les samples, virer les chœurs et chants clairs …pas de problème, mais à condition de préserver cette richesse autant dans le fond que dans la forme. Au lieu de renouveler ou d’enrichir la musique des Suédois, « Farsotstider » l’appauvrit.

Je ne peux néanmoins pas nier qu’aux premières écoutes, j’ai adoré cet album, peut être était ce la joie de revoir mes bon vieux vikings Suédois, ce timbre de voix écorché à vif si particulier, cette atmosphère sombre et pesante, incontestablement épique… Mais au bout d’une dizaine d’écoutes, il en est devenu rebutant, tout simplement parce qu’une fois le « ouah cool Thyrfinf est de retour » passé, et bien on se rend compte que c’est loin d’être aussi bon qu’un petit « Vansinnesvisor ».

De tout ça il en ressort tout de même quelques morceaux intéressants, comme le très lent, pesant mais également mélodique « Höst », ou le long « Tiden Läker Intet », ses quelques touches symphoniques discrètes, son violon omniprésent, ses riffs épiques et accrocheurs, et son break atmosphérique et étrange (qui m’évoque le « Grand Destiny » de SEAR BLISS) …Eventuellement j’ajoute un petit « Jag Spaar Fordavr » et « Elddagjämning » pour son très bon final… Ce qu’il y a de plus mélodique en clair, là où la bande à Thomas Väänänen demeure à mon sens toujours d’une qualité difficilement égalable.

Certes, THYRFING reste un beau et grand drakkar…mais un beau et grand drakkar qui rame. « Farsostsider » n’est certes, pas catastrophique non plus, il demeure bon, sympa (pour les fans de notes à virgule j’y mettrais 2.5/5) et plaira sûrement à de nombreux fans …alors bah autant pour moi, et vivement de nouvelles (et meilleures) aventures.

A lire aussi en VIKING METAL par VOLTHORD :


EINHERJER
Far Far North (1997)
La magie de terres nordiques lointaines se dévoile




ENSIFERUM
Ensiferum (2001)
Viking metal, mode d'emploi


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Thomas Väänänen (chant)
- Henrik Svegsjo (guitare)
- Patrik Lindgren (guitare)
- Kimmy Sjolund (basse)
- Joakim Kristensson (batterie)
- Peter Lof (claviers)


1. Far At Helvete
2. Jag Spår Fördärv
3. Farsotstider
4. Höst
5. Själavrak
6. Elddagjämning
7. Baldersbalet
8. Tiden Läker Intet
9. Untitled



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod