Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Metalhit
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Heol Telwen, Bran Barr

NYDVIND - Sworn To The Elders (2010)
Par VOLTHORD le 27 Mars 2010          Consultée 4493 fois

Quoiqu’on pourra en dire, la musique se nourrit du contexte dans laquelle on la vit, et les sens s’imprègnent de la musique que l’on écoute, si bien qu'il est à mon avis impossible de séparer l'appréciation de la qualité, stricto sensu d'un album.

Lorsque j’écoutais le premier album de NYDVIND, mon oreille était encore jeune pour le Metal viking. Il y avait des tempêtes de neige sur le chemin quand je revenais du lycée, il y avait les sapins saupoudrés, le brouillard intense du soir qui étalaient les lumières du centre du village. Sous mon bonnet, le casque hi-fi crachait les hymnes d’"Eternal Winter Domain", et le titre de l’album prenait tout son sens. Je déneigeais l’entrée rapidement, l’action était naze et laborieuse, mais la musique lui donnait une sorte de valeur héroïque. Je me calais devant le feu et le nourrissait avec une buche alors que Kraban continuait à entonner ses chants clairs dans mes oreilles. Et puis je me servais une tisane et je me calais devant la fenêtre, à regarder l’obscurité et la neige tomber.

Lorsque j’écoute le second album de NYDVIND, j’ai devant les yeux un Édimbourg de fin d’hiver même pas maussade, presque trop ensoleillé. Je rentre de la fac en longeant un lac aux bords gelés où les cygnes et les canards se tirent la bourre. Je reviens chez moi, j’arrête mon baladeur et je me rétame comme une merde sur mon lit pour lire une pile de paperasse intello.

Le tableau est moins adapté, il faut dire, à l’écoute de "Sworn To The Elders", un album qu’on n’attendait plus, mais qui s’avère presque salvateur dans un paysage metallique français qui peine toujours à se faire (vraiment) entendre.
Si rien ne pourra remplacer le coup de cœur très ‘en contexte’ que j’ai eu avec "Eternal Winter Domain", et que la barre était déjà assez haute, NYDVIND défend toujours sa place. On retrouve dans "Sworn To The Elders" cette rage silencieuse, cette énergie mélancolique tapie, étouffée sous un paysage sublime, plongée sous les nuages et la tempête. Des tableaux à la lumière blanche, pure, aux ombres tamisées que les Français ressassent en y insufflant une ampleur nouvelle.

Une batterie un poil plus rapide au son à la fois percutant et étouffé, des riffs toujours si atmosphériques et épiques, cette basse claire remontant plus que jamais en surface pour soutenir les guitares, des passages acoustiques encore généreux et émouvants, des chants clairs à la solennité toujours aussi remarquable, et ce chant black atone au centre de la tempête… NYDVIND est bien resté égal à lui-même.

Peut-être resterai-je nettement plus attaché au son d’"Eternal Winter Domain", qui lui, ajoutait ce charme poudreux, rendait les grognements et les guitares plus discrets, plus sourds, et avait, pour ainsi dire, l’attrait d’une imperfection plus instinctive. La production de "Sworn To The Elders", tout en préservant l’atmosphère et l’univers du groupe, nous laisse entrevoir plus de netteté. Chaque instrument se discerne, l’on perd en mystère ce que NYDVIND gagne en noblesse. Écoutez à plein volume les perles que sont "Sworn To The Elders" et "The Godless", et toute cette inspiration sacrée vous entourera de toute son envergure, dans cette distorsion claire et tranchante comme dans ses guitares acoustiques bouleversantes... et ces silences glaciaux.
A noter que ces deux morceaux de plus de dix minutes sont une nouveauté pour le groupe qui, sans forcément renouveler sa griffe, semble déterminer à la perfectionner. Même deux morceaux d’entrée un peu au dessous du reste ne sont pas à laisser de côté.

NYDVIND se laisse donc peu d’écart dans son évolution… mais après une si longue absence, réaffirmer une identité si éloquente semblait impératif. Subjectivement parlant, "Sworn To The Elders", bien que magnifique, restera un tout petit peu moins bon qu’"Eternal Winter Domains" à mes oreilles, souvenirs oblige. Objectivement parlant, et en particulier pour ceux qui découvriront le groupe, "Sworn To The Elders" élève la musique de NYDVIND à un niveau supérieur.

L’album hivernal par excellence, qui touche au divin avec une finesse forcenée.

A lire aussi en VIKING METAL par VOLTHORD :


MYRKGRAV
Trollskau, Skrømt Og Kølabrenning (2006)
Black Viking 'WINDIRIEN'...au moins prometteur




SORGSVART
Vikingtid Og Anarki (2008)
Moi, les mythes, l'anarchie...et rien d'autre


Marquez et partagez



Par VOLTHORD




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Nesh (basse)
- Stig (batterie)
- Kraban (guitare, choeurs)
- Hingard (chant, guitare)


1. Intro
2. Son Of Fire
3. To Enter The Realm Of The Ravenlord
4. Sworn To The Elders
5. Upon The Throne Of North
6. Nordic Dawn
7. Icewinds Unleashed
8. The Godless



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod